Aquò d'Aqui



Vous pouvez aussi désormais écouter certains articles !

En cliquant sur la pièce jointe du premier paragraphe des articles concernés, vous téléchargerez un fichier sonore, en fait le même article, mais lu à voix haute. L'initiative nous vient d'un constat : certains abonnés ont hélas une vue déficiente.

Voici un bon moment que nous y pensions; enregistrer certains articles et les proposer sur notre site web, faire entendre à celles et ceux qui souhaitent avoir la langue dans l'oreille, savoir comment on la prononce. Mais c'est un abonné de notre mensuel, devenu mal voyant, qui nous a incité à sauter le pas.














            partager partager

Du Bartàs que juega collectiu

Ils jouent à Correns le 7 juin, et seront en résidence d'artiste à Grasse en novembre


Le groupe languedocien jouera samedi soir sur la scène des Joutes Musicales de Correns (83). Chanter en occitan face à un public qui comprend de moins en moins ? Chanter le multiculturalisme quand le FN relève le front ? Vivre « dignement » de sa musique quand on est différent ? Ce sont les questions que Laurent Cavalié aborde pour Aquò d’Aquí.



Du Bartàs, un antidote scènique à l'identité nationale ? (XDR)
Du Bartàs, un antidote scènique à l'identité nationale ? (XDR)
Dins son darrier CD Tant que vira, lei cinc musicaires de Du Bartàs lo dison ben mai que d’un còp, « sèm totei bastards ». E la question de l’identitat la veson d’un biais originau.
 
« En veritat l’identitat d’un òme es multipla. Li a ren que lo nacionalisme que vòudriá nos far pensar que l’identitat nacionala exista » que nos ditz Laurenç Cavalié, dau grope lengadocian.
 
Musica poderosa, poténcia dei paraulas, Du Bartàs va ditz : « aquela identitat nacionala es un mite, a ges de realitat en defòra dau ponch de vista, segur fòrça mediatisat, de la classa politica ».
 
Es per aquò que vòu pas se pausar coma un musician restancaire de l’ondassa frontista dei darrièreis eleccions europencas, lo cantaire. « S’eriam solets ! Fau dire que tota la classa politica francesa farga aqueu biais de vèire, qu’es jamai qu’un ponch de vista auçat en veritat ! ».
 
Aquelei cançons, coma Soi ieu, lei prepausaràn dissabte sus lo pontin de Correns, ai Joutes musicales, que se juegon dins aqueu vilagi varés la lònga dimenchada de venir.

S'adreiçar à un public que vos compren pas es una tragedia

Serà una dei beleis escasenças de l’entendre, bòrd que lei vesèm pas sovènt d’aqueu costat dau Ròse, Du Bartàs. Mai, aquò dich, seràn en residéncia a Grassa a la fin de l’annada, ailàs sensa concèrt a la fin.
 
« Serà vertadièrament un acamp de trabalh, bòrd qu’imaginam un biais de crear collectivament » ajusta Laurenç Cavalié. « Vòudriam s’afranquir d’aquela tradicion romantica que liga la creacion a l’imatge de l’artista solet. Perqué pas despassar aqueu biais de faire, e collectivament imaginar la musica e lei paraulas ? »
 
La tòca cooperativa ben dins l’esperit de Du Bartàs, es de « donar mai de colors a nòstrei creacions ».
 
Mai crear en occitan dins un monde que la pèrde, la lenga ? « Es una tragedia que de s’adreiçar a un public que vos compren pas ; mai siam pas en mesura de restancar aquela tendéncia. Pòdi pas ne’n parlar am’objectivitat. Alòr fèm a nòstre niveu : la lenga de trabalh dau grope es l’occitan, e meis enfants son a la Calandreta ! »
 
Lei musicians de Du Bartàs arriban a « viure amé dignitat » dins una societat que l’artista li es en gròssa dificultat. Ges de concèrts a l’internacionau per elei, preferan ocupar lo territòri, sensa s’enebir d’anar se faire entendre autra part en França, o meme a Brussèlas, coma va faràn dins quauquei mes per un festivau de « musicas dau monde ». Un biais de dire que li agrada ben, a Laurenç Cavalié.
Sur scène à Correns - Théâtre de Verdure samedi 7 juin 2014 à 21h30 (photo XDR)
Sur scène à Correns - Théâtre de Verdure samedi 7 juin 2014 à 21h30 (photo XDR)

Mardi 3 Juin 2014
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Aquò d'Aquí prolonge l'été

Notre numéro de septembre-octobre arrive. Abonnez-vous vite !

Tant qu'il est là, vous disposez d'un média public et votre langue n'est pas morte...
Notre numéro 355 sera chez ses abonnés dans une petite semaine au plus. Vous y trouverez des enquêtes et reportages, entretiens et chroniques, dont 70% en occitan de diverses variétés et un glossaire pour aider celles et ceux qui apprennent ou récupèrent leur langue !

20/09/2023

Dison que...

Interdit de parler breton et de cracher dans la soupe agro industrielle

Quand une journaliste dénonce l'agro industrie, ce lobby joue contre sa vie. Quand elle dénonce en breton, l'Etat la laisse face à ces harceleurs.

La journaliste d'investigation diffuse ses reportages via une radio bilingue bretonne

A nouveau des criminels en puissance ont déboulonné les écrous de l’auto de la journaliste Morgan Large, à Glomel, une bourgade bretonne de 1350 habitants où cette journaliste bilingue d’investigation vit et travaille. Journaliste, bretonne parlant breton, enquêtant sur les dérives de l’agro alimentaire : il serait difficile de croire que ces qualités n’ont rien à voir avec ces actes, qui mettent sa vie en danger et ont pour but de la faire taire.




Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.