Vos dons sont notre carburant

Depuis un an, 138 de nos abonnés, qu’ils viennent à Aquò d’Aquí, ou qu’ils y reviennent, nous gratifient d’un don. Modeste ou moins modeste, celui-ci contribue à nous éviter des déboires financiers…Et donc à assurer notre indépendance, pour vous, lecteurs.

En septembre dernier vingt parmi les abonnés qui nous ont renouvelé leur confiance, ont apporté à Aquò d’Aqui 395€ qui n’étaient tout simplement pas prévus. Un don de 5€, un chèque de 75€, et entre les deux une majorité de nos lecteurs qui ajoutent quelques 15 à 30€ au moment de libeller leur chèque ou – depuis quelques mois – d’ajouter une somme dont ils choisissent le montant aux 25€ de notre abonnement en ligne.






            partager partager

De cours de prouvençau a La Seino

En mistralien ou en classique, on peut apprendre la langue en s'amusant




Les Cigaloun Seinen organisent un cours de langue en graphie mistralienne, le Ceucle occitan de La Seina en propose un en graphie classique. Dans les deux l’essentiel est qu’on apprend la langue orale.



Le Ceucle Occitan organise ses cours ludiques le vendredi soir à la Maison du Patrimoine (photo MN)
Le Ceucle Occitan organise ses cours ludiques le vendredi soir à la Maison du Patrimoine (photo MN)
« Segur que m’agradarié d’èstre coumo un relais, entre leis ancian que parlavon mai o mens chasque jour la lengo, e nouastreis enfant que l’entendoun pas. Mai fau pas desespera. Per eisèmple, ai Chantié CNIM, ounte trabaïi, sian quauquei trentenàri qu’avèn entendu lou prouvençau, nistoun, e que serian lèst a oubri un cours. Mai coumo faire ? » Ulisse Gaiga es engeniaire mecanician, e paire de douas pichouno qu’aurién pau l’astre d’aprendre la lengo dóu païs , se li avié pas de cours d’oucitan a La Seino.
 
Es passa per aqueu dei Cigaloun Segnen, Ulisse. Lou vièi groupe assouciatiéu a creba l’iòu en 1933. « Nouastre cours se debano cado dimècre, entre 16h30 e 18h, a lescolo dei Collines de Tamaris, u caire dei Sableto » que nous dis soun animatour principau, jaque Garnier.
 
« L’i fèn l’estudi de tèste, de Mistral o de Roumanille, e lou mounde que vèn lou fa despièi de tèms. » Mai la colo felibenco assajo de manteni lou biai varès de parla. E, moussu Garnier n’en es bèn segur, « charran lou prouvençau lou mai parla a l’ouro d’aro ! »
 
L’ourari, pamens, es pas bèn adaptada au mounde que travaïo, e beleu qu’Ulisse anira vèire un pau dóu cousta de l’Oustau dóu Patrimoni. Aqui, troubara Patricia Jouve, qu’animo un atalié d’oucitan. « Puleu qu’un cours, fem de jue de role, s’amusan bèn a parla ! ». Lou Ceucle Occitan de La Seina beilèjo un cours de lengo despièi d’anado tambèn. Jusqu’aro èro un proufessour d’oucitan-lengo d’O (l’apelacien ouficialo de l’Educacien Naciounalo) que l’asseguravo. 

Inventa de biai d'atriva lo mounde...

Ulysse a fréquenté le cours des Cigaloun Segnen (photo LS DR)
Ulysse a fréquenté le cours des Cigaloun Segnen (photo LS DR)
Mai despièi la rintrado, a l’Oustau dóu Patrimoni, entre 18h e 20h, si parlo mai, si fa men de gramatico. « Un cop inventan uno telefounado entre nous, un autre cop tiran un papié d’un capèu e sian mège o mecanicianAlor fau inventa un persounage, uno persounalita. Mai que d’un coup nous fa une bèlo partido de rire ! »
 
Dins l’un coumo dins l’autre cas, uno deseno de persouno trèvon aquelei cours. « Semblo pas facile de faire mai, aro que touto la soucieta parlo autro causo » regrèto Jaque Garnier. « Fau inventa de biai d’atriva lou mounde » penso Patricia Jouve ; « un pau de fèsto fa pas de mau, e beleu que lei Seinen n’an envejo. Alor… »
 
« Serié pas mau se lo journau dei Chantié assegurié uno presenço de la lengo » se dis de soun cousta Ulisse. « Lei jouine travaïre veirién qu’es drudo , e coumo ieu, aurién belèu l’envejo d’ana furna dóu cousta dei cours de prouvençau dóu relar . »

Mardi 14 Juin 2016
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Laisser la ville aux aménageurs ou donner le pouvoir aux habitants ?
Dison que...

"Sur le bout des langues" lo recanton de L'Express pèr illustrar la diversitat de nòstrei lengas de França

Michel Feltin a entrepris voici quelques mois de défendre la diversité linguistique en France...l'original est qu'il le fait dans un grand hebdomadaire national.

L'actor Lorànt Deutsch vèn de publicar un libre sus l'istòria dei lengas, Michel Feltin l'a legit, e ne'n comenta lei bònas fulhas...


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.