Aquò d'Aqui








Francophonie crispée

La francophonie militante peste à nouveau contre le "tout-anglais". Nous savons que cela se traduira par le "rien-langues minoritaires".

 Nous y revoilà ! Une centaine de personnalités « des cinq continents » veulent résister, nous annonce Ilyes Zouari, qui préside le centre d’études et de réflexion sur le monde francophone. Il s’agit d’inciter les autorités françaises comme francophones, à résister à la « dictature du tout anglo-américain ».
 
Mesdames et messieurs de la Francophonie, merci, nous avons déjà donné !






            partager partager

De campàs e de nascas


Trouver des terres à cultiver dans un territoire à cet égard bien gelé, n’est pas simple pour le paysan qui veut s’installer. Mais pas plus pour l’association d’insertion ! Il serait temps de débloquer la situation du foncier agricole.



Dempuei mai d'un an l'associacien lèi 1901 "les Jardins d'Aurélien" es en cèrca d'un tacon (mòt qu'emplegava mon paire pèr dire pichòta parcèla) agricòla qu'escapa ai debòrds d'Argens. E degun a Frejus, Rocabruna e dins lei comunas vesinas vòu nen donar una en locacien... 
De campàs e de nascas

L'espace agricole est congelé soutient André Abbe, pour permettre d'y travailler, il convient de faire des compromis

E pasmens nen manquèm pas de terras vuejas de cultura ente lei nascas (inule visqueuse dins lo TDF) an remplaçat lei socas, lei pesseguiers e lei prunieras. La lèi es favorabla au locatari. Lo proprietari que fa un balh a pas lo drech de recuperar son ben tant que lo païsan que lo loga es en plaça. A la fin dau dich balh se lo vòu vendre, son locatari es prioritari pèr crompar lo dich ben o aguer una part dei sòus dau produch de la venda.
 
Ieu sieu estat en favor d'aqueu sistèma que permete ai fermiers de travalhar sènsa la paur d’èstre garçat fòra dau ben. "La terre à ceux qui la travaillent" èra nòstre eslogan deis anadas 70. Mai dins la realitat de la societat liberala qu'es la nòstra, aquela lèi si vira contra lei païsans en cèrca de fermagis.
 
Estènt que lo Front de Gauche aurà pas lo poder deman, convendrié encuei de trovar una solucien per permetre ai proprietaris e ai locataris de s'entèndre. Bessai que donar lo drech au proprietari de recuperar sènsa compensacien son ben après 9 ans de balh sarié un biais de durbir l'espaci agricola encuei congelat.
 
 Aquò podrié marchar emé lei culturas anualas. La vocacien dei "Jardins d'Aurélien" pròches de l'associacien CLARISSE, a per tòca d'emplegar d’òmes e de fremas dins la dificultat, sdf, chaumaires, joines en cèrca d'un promier emplec, e de nen faire de salariats agricòlas. Quauquei tacons de tèrra disponibles li permetrien de donar de travalh a n'aquelei gents e de faire crèisse de banetas e de faiòus en plaça dei nascas que sèrvon en ren.
 

Mardi 10 Novembre 2015
Andrieu Abbe




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Rejoignez notre communauté d'abonnés!
Dison que...

Lei recalius de Notre Dame coma nos questionan

Notre-Dame de Paris fait aussi partie du patrimoine occitan. Notre patrimoine immatériel fait-il partie de celui de la France, M. Macron ? Si oui, que ne décidez-vous de le revitaliser, avec la même autorité ?

L’incèndi qu’a devastat per partida la Catedrala Notre-Dame de Paris diluns 15 d’abriu vèrs lei sèt oras dau vèspre questiona tota la França sus la plaça restanta dau religiós dins la societat dau siècle XXI, sus lo suenh portat per leis autoritats au patrimòni materiau e sei trias de finançament, mai tanben sus lo biais de l’intelligentsia de considerar que tot ce que se debana a Paris merita la prioritat de la Nacien.
Lei recalius de Notre Dame coma nos questionan


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.