Aquò d'Aqui



Pour votre journal c’est l’heure de vérité !

Assurer la succession de notre journaliste, faire plus et mieux pour vous proposer en occitan des contenus d’actualité de qualité, cela ne peut se faire sans votre aide. Et nous nous refusons à l’alternative de sa disparition. Nous pouvons compter sur vous ?

La langue occitane pour dire la société, c’est indispensable et les lecteurs d’Aquò d’Aquí en sont persuadés qui, non seulement s’abonnent à notre revue désormais bimensuelle, mais qui encore lui donnent le coup de pouce financier nécessaire quand nous le leur demandons.

 

Ils savent pourquoi ! Le prix de la revue ainsi reste bas, aussi grâce à eux retraités comme étudiants peuvent avoir accès à nos contenus, s’imprégner des valeurs occitanes, celles du respect réel de la diversité. Avec eux, la langue dira tout cela publiquement à une nouvelle génération.

 

Notre langue supposée morte par les croque morts hexagonaux respire encore grâce à vous.

 















            partager partager

Daumas en son « Païs »


ARTIGNOSC. L’écrivain musicien d’Artignosc livre une série de portraits et d’impressions qui disent une certaine Provence, et pas celle des guides touristiques. La beauté y est dans les sentiments, le passage de témoin d’une génération à l’autre, la permanence de certains choses, la fierté d’être de là.



"Ombraluz" (photo Daumas DR)
"Ombraluz" (photo Daumas DR)
« L’escrivan tanben es un artesan » qu’escriu Daniel Daumàs per presentar son darrier libre, un bèu, « Païs », per dire lo monde de Provença e lo país onte, justament, viu aqueu.
 
Rars son leis obratges que son pensats mai qu’aqueu. Fa seissanta ans que s’amadura. Ara que lo fruch es lèst, lo legeire lo pòu culhir francament, o rapugar çò que vòu.
 
Perque lo monde de Daumàs es Un –un monde dau gaubi, dau còr, de l’umanitat una – e fach de diversitat : la mar, l’estiu, l’amontanhatge, lo vilatge, lei mila e un personatges que de conéisser un tròç de sa vida pòu ajudar la nòstra.
 
E es verai que, se l’artesan companhon deu faire un cap d’òbra un còp qu’a virat en França, Daumàs publica un cap d’òbra un còp qu’a virat en la vida.
 
Aqueu mèstre d’escòla militant de l’occitanisme dins leis annadas 1970, canta de bòssa-nòva, e escriu de libres despuei un brave moment, en francés e en occitan. Amb « Païs », se l’occitan li es ben present, passa mai d’un còp dins lo tèxte francés. Vaquí un mejan de rementar que la lenga pòu tot dire, v’a fach tant de temps !

L'essentiel n'est pas dans la couleur du drapeau

Soixante ans de rencontres et de mémoires, Daniel Daumàs restitue l'essentiel (Photo Daumas DR)
Soixante ans de rencontres et de mémoires, Daniel Daumàs restitue l'essentiel (Photo Daumas DR)
Qu’es un país , se demanda Daniel Daumàs ? Dins lo meme temps un biais d’integrar e una abséncia, aquela dei frontieras. Es lo luec dau passatge, aqueu dau pastre que fa la Rota, aqueu dau paire que fa passar lei coneissenças.
 
D’escotar l’autor parlar de sa relacion amb lei Valadas d’Itàlia, dau biais d’i organizar la vida culturala, comptant que sus d’associacions sens la mendra intervencion de l’Estat, o dau juec de la pauma (qu’alhors se diriá « pelòta »), ara pròpri a la comuna d’Artinhòsc, mejan màger d’integracion de « l’estrangier », lo sentiment s’afortisse que l’essenciau es pas dins lei colors dau drapèu, mai dins l’eiretatge de nòstrei gents, que nos permete de faire avans.
 
Lei fòtos de Daumàs son en rapòrt amb sei tèxtes, bèus, e, segur, elei tanben dison lo país.
 
Se faliá renjar « Païs » dins la categoria dei bèus libres, aqueu o seriá perque s’i tròban de bèleis amas en meme temps que de bèus imatges.

Tessons de vies

L’òme que l’escriguèt se rementa que son paire èra estat resistènt au maquís « per pas se veire forçat de trabalhar en Alemanha ». Eu resistís a l’uniformizacion, dins una societat onte dire la ruralitat e sei valors vos fa en mai que d’un luec una mena d’estrangier au vòstre.
 
Fau adonc intrar dins lo monde de Daumàs per assajar de retenir, a cha tròç, pauc a cha pauc, un pauc de la vida. Es coma nos va ditz, en francés, quand se rementa qu’un jorn que cavava la tèrra per li trobar quauquei brigas de terralhetas d’avans :
 
« C’est comme les gens…il suffit qu’on les écoute, qu’on les entende. Il suffit qu’on se souvienne…La vie est là, dans leurs fatigues et leurs victoires, dans leurs dépits et leurs matins de paradis, leurs recettes d’espoir. Ces tessons de vies racontent l’éternelle histoire des hommes ».
 
Coma « Païs » va fa.
Una plana, de sèra (photo Daumas DR)
Una plana, de sèra (photo Daumas DR)

Païs (portraits et paysages de Provence). Daniel Daumas. Solèus Pacans, 120 p. ill. 25€. www.soleus-pacans.com et BP 007 F04360 Moustiers.





Lundi 23 Septembre 2013
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Notre numéro de février mars

Aquò d'Aquí c'est d'abord un magazine d'actualité sociétale sur 28 pages sans publicités, et s'y abonner c'est disposer d'un média engagé pour la langue occitane dans sa diversité dialectale pour dire la société.

Ce numéro d'hiver vous propose bien entendu une évocation du poète et globe trotter Roland Pécout, de son histoire personnelle et de cette originalité qui a consisté pour l'essentiel à aller à la rencontre de l'autre (Afghanistan, Scandinavie, Amérique latine...) pour comprendre qui l'on était. L'homme et l'intellectuel avait plusieurs dimensions, dont l'analyse historique et littéraire d'oc n'était pas la moindre. Mais nous avons choisi de l'évoquer avec l'écrivaine et chercheuse Danielle Julien.

 

03/02/2024

Dison que...

Robert Lafont cet intellectuel qui occupa le terrain social pour une renaissance occitane

A ne pas manquer !

AIX-EN-PROVENCE. Le colloque du 14 octobre ouvre large l'éventail des domaines d'intervention d'un humaniste dont l'œuvre incontournable a généré et accompagné le second risorgimento de la conscience d'oc.


Robert Lafont fut l'artisan principal du second risorgimento de la langue d'oc. Mistral avait lié le premier à la production d'œuvres littéraires prestigieuses et à l'unité latine, Lafont, avant et après 1968 associa ce second regain à la critique coloniale et à la situation sociale comme à une relecture de l'histoire. Pour autant son œuvre littéraire et théorique, riche et diverse, marque encore tous les domaines de la création d'òc. 

 



Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.