Aquò d'Aqui


            partager partager

Dans l’Aquò d’Aquí de mars on vous parle littérature d’oc...et elfique


En mars, notre magasine vous promet quelques surprises. Chanter le Hobbit vous intéresse ? Vous pourrez aussi y lire Mistral dans une nouvelle traduction, et vérifier que Silvan Chabaud, décidément, a des talents.



Tolkien et l'Occitanie ne limitent pas leur rapport à cette traduction. Bilbon avait d'autres secrets. Vous les découvrirez dans l'Aquò d'Aquí de mars (photo XDR)
Tolkien et l'Occitanie ne limitent pas leur rapport à cette traduction. Bilbon avait d'autres secrets. Vous les découvrirez dans l'Aquò d'Aquí de mars (photo XDR)

Qui a entendu parler de Christopher Tolkien ? Le troisième fils du fameux JRR était Varois depuis longtemps.

“Etait” , hélas, car il est décédé récemment. Non sans laisser des textes inédits de son illustre auteur de père, en particulier des chants de Bilbo le Hobbit...mis en musique par un auteur compositeur provençal.

 

Vous en saurez bien entendu plus dans le mensuel Aquò d’Aquí de mars, que nous préparons activement.

 

Et dans le même vous ferez connaissance avec les Serranas de Silvan Chabaud.

Le fondateur du groupe Mauresca s’enfonce toujours plus loin dans la dralha de l’humanisme : après le hip hop et le raggamuffin, les poésies de randonneur et le chant des arbres, l’auteur d’une thèse sur Bellaud de la Bellaudière livre son premier recueil de nouvelles aux éditions Jorn.


La dernière récolte du grand Frédéric

Avec Serranas, Silvan Chabaud livre son premier recueil de nouvelles (photo XDR)
Avec Serranas, Silvan Chabaud livre son premier recueil de nouvelles (photo XDR)

Quant à Frederic Mistral, celui qui publie son testament en 1912 dans Lis óulivado, avez vous déjà tenté de le chanter en français ? Oh! Ce n’est pas obligatoire, mais cependant possible, avec la nouvelle traduction d’Alain Viau.

Le médecin de La Ciotat, passionné par l’idée de rendre abordable le maître, auto-édite, en version bilingue, l’ultime recueil du grand Frédéric, avec sa propre traduction : “Mistral est trop vénéré, pas assez lu, j’essaie de le rendre plus accessible” nous dit-il.

Si on le lit facilement en français, on s’intéressera mieux au texte en provençal, c’est le pari d’Alain Viau, qui s’est essayé aussi à respecter la prosodie du texte provençal dans sa traduction française...les deux versions auront le même nombre de pieds !

 

Ah ! Si nous vous donnons envie d’en savoir plus, tant mieux, aujourd’hui en français, mais dans notre prochain numéro dans notre “rebello lengo d’O”, et dans ses deux graphies.

 

Abonnez-vous dès à présent, si ce n’est fait. Vous serez sur de ne rien manquer.


Mardi 4 Février 2020
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche
En octobre Aquò d'Aquí ôte le masque
Dison que...

L'Etat protège toujours aussi peu mais impose toujours autant

L'autorité de l'Etat s'exerce depuis Paris et impose ses décisions à tous. Pour nous éviter le retour de la pandémie peut-être sont elles justifiées. Mais la méthode elle est injustifiable. Il est grand temps que nos élus prennent le pouvoir que le mépris jacobin leur dénie.

Voici donc le retour des restrictions majeures : sur le territoire de la métropole d'Aix-Marseille, les bars et restaurants ferment. En fait les lieux de rencontre, où l'épidémie peut circuler, mais aussi les idées et une certaine idée du bonheur.

Et peut-être fallait-il en passer par là. Mais qu'en décide une conversation téléphonique entre un ministre siégeant à l'ombre de la Tour Eiffel et son préfet, certainement pas habitué de la vie sociale méditerranéenne, cela interroge.
L'Etat protège toujours aussi peu mais impose toujours autant


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.