Aquò d'Aqui


Entre pneumonia e virus chinés la malautia cronica de l’Estat

L’Etat avait tout préparé en secret, et les rapatriés de Chine se retrouvent en quarantaine sur la Côte Bleue… alors que s’apprête à éclater une véritable épidémie de pneumonies. Ah qu’il eût été bon de consulter le réseau de médecins locaux !

Una conferéncia de pressa dau prefèct, sensa ges de tèma, puei d’anóncias… E ai jornalistas l’Estat li dirà, avans que siegue mume avisat lo premier cònsol, que lei Francés retorn de China amé de sopçons d’infecciens, seràn gardats en quarantena dins un centre de lesers de Carri, sus la riba de mar.

Entre pneumonia e virus chinés la malautia cronica de l’Estat















            partager partager

D’Aquí Dub jogarà en Germania mai afòga lo public marselhès


MARSEILLE. Un rythme de caravane électrisée, une psalmodie habitée pour public chaleureux, c’est le dernier cadeau aux amateurs marseillais de ce groupe aux sonorités de braséro. On l’aurait voulu aux feux de la St-Jean. Mas il va se faire entendre plus loin, là où des directeurs de salle plus curieux les attendent : d’Autriche en Allemagne en passant par la Suisse. En attendant les quatre garçons ont mis l’Ostau dau País Marselhés en état de fête jeudi passé. Et ils ont des projets.



Le 9 juin dernier à l'Ostau dau País Marselhès. Bientôt en Autriche, Suisse et Allemagne (photo MN)
Le 9 juin dernier à l'Ostau dau País Marselhès. Bientôt en Autriche, Suisse et Allemagne (photo MN)
« Trabalham amé Rotland Pecout sus lei tèxtes, e l’an que vèn nòstre novèu CD serà sus la dralha. L’idèa d’aqueu es de parlar d’aquela zòna grisa onte siam pas totjorn ben fièrs de nòstre biais d’èstre, nimai de ce qu’avem fach un jorn o l’autre ».
 
Arnaud Fromont, un gòt de vin en man, n’en ditz la tòca . « Lo farèm de cotria amé lo poèta, avèm a trabalhar ensèms. Puei serà temps per la musica ». Au bar sorn de l’Ostau dau País Marselhès, pòu bofar un moment ; son leis ultims momentons avans que de jogar sus lo pichon pontin .
 
Aqueu sera de debut de Ramadan, l’OPM li a confisat la scena. La sala, ela, es plena. Es quauqua ren D’Aquí Dub ! Amé Sylvain Bulher, Asmir Sabic et Manuel Castel, la còla occitanò-bosniaca es completa. Pòu debanar sa musica ai tròç que fan dètz minutas de ritme sostengut, entre la bassa de Manuel e lo Bozoki d’Asmir, que sostènon fèrmes la psalmodia grèva d’Arnaut, qu’entrecavauca d’èrs de clarineta, dau temps que Silvan ajusta un molonàs de bruchs que sèmblan faire d’aquela musica una mena de ciutat futurista en movement.
 
Aurèm pas l’astre de leis entendre un còp de mai, que s’envolaràn leu, per una virada d’estiu sus lei scenas d’Àustria, de Soissa e d’Alemanha onte, ja l’an passat, avián jogat. « En França, va fau dire, se siás pas au cimèu de Youtube, amé de miliers de clics, degun se vòu riscar a se fisar de tu ».
 
De respirar l’ambient de l’autre sera a Marselha, entre lei joinetas que tremòlan leis ancas e lo monde que síblon amé de « you-you » chasque envam dau cantaire Arnaut, planhèm lei bailes de salas de concèrt que vènon pas escotar, e la musica orientalisanta de D’Aquí Dub, e l’ estrambòrd dau public, qu’aqueu mancariá aqueu moment per ren au monde.

Ecrit avec les suggestions lexicales de Reinat Toscano

Mardi 14 Juin 2016
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche


Aquò d'Aquí retourne à l'école
Dison que...

"lo Ric Valens Richart, rei dels Engles" sur Arte

Si je n'avais pas été confortablement installé dans mon fauteuil, j'aurais pu tomber de ma chaise. Richard coeur de Lion et son frère cadet Jean sans Terre parlaient occitan sur une chaine de télévision française.



Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.