Aquò d'Aqui


Lo dire d’Elie Lebre (15)

Comment un paysan provençal du XXème siècle disait son temps, les saisons, le bon sens... dans sa langue de tous les jours. Quinzième semaine…

Ouvrage édité par l'Aeloc
L’agriculteur érudit et curieux Elie Lèbre (Cucuron –  Luberon : 1920-91) par bonheur rencontra l’occitaniste Madeleine Jaquier, et le fruit d’années de collectage nous a permis d’en savoir beaucoup sur la manière vivante et quotidienne de parler provençal.
 
Avec l’aimable autorisation d’Alain Barthelémy-Vigouroux qui a organisé la masse de notes et d’enregistrements issus de ce travail, nous vous en offrons un morceau chaque semaine, en vous recommandant d’acquérir le livre édité par l’Association Pour l’Enseignement de la Langue d’Oc .






Siatz cinquanta dos indispensables

52 contributeurs entre janvier et avril ont ajouté un supplément au prix de leur abonnement au mensuel Aquò d'Aquí, et c'est ainsi depuis deux ans. Leurs dons indispensables permettent à l'ultime magazine d'actualité en langue occitane de faire un pied de nez aux cassandres qui prédisent la mort de la diversité linguistique pour dire le monde.

Cinquantados contributors an portat pèira a Aquò d'Aquí dau tèmps dau darrier trimèstre, que li an aduch precisament 753,5 €uròs. Aquò representa a pauc près la meitat dau còst de l'estampaire per un numerò.














            partager partager

D’Aquí Dub hors du temps et pourtant…




Arnaud Fromont au récent Bab el Med de Marseille
Arnaud Fromont au récent Bab el Med de Marseille
Déjà, Arnaud Fromont, cet Aixois de naissance a choisi de vivre à Marseille, il aime donc passer les frontières et jouer la fusion des genres. L’occitan il ne l’a pas attrapé au berceau, a fait la démarche de l’apprendre. Ce clarinettiste, à la base, va ensuite s’intéresser en particulier à la culture et à la musique bosnienne. Et son synthé va appuyer toute une batterie d’instruments traditionnels.
 
Arnaud Fromont, c’est D’aquí Dub, et il nous envoie son dernier disque No specific time. On y trouve des récitatifs rythmés sur musiques  électro-expérimentales qui proposent de véritables mélopées sur le véhicule d’une musique orientalisante bien rythmée qui cherche la transe. On y perçoit aussi des agencements de sons, parfois ténus, qui soutiennent un discours électrique.
 
Le tout s’écoute avec plaisir, No Specific Time, comme son titre ne le dit pas, est bien un recueil de chants en occitan de Marseille, sur des compositions d’Arnaud Fromont, influencées par les apports de ses complices Asmir Sabic, Claudio Giagnotti et Sylvain Bulher.
 
Disons qu’il est dommage d’ignorer plus longtemps cette musique. D’Aquí Dub développe une œuvre depuis une décennie, elle est mature, bien installée dans son identité, attrapant celle des autres pour l’intégrer, et sans doute prépare notre façon d’aborder le monde demain.

Vendredi 11 Mai 2012
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Aquò d'Aquí de novembre laboure en occitan

Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.