Aquò d'Aqui


            partager partager

Cantar lou País : « et nous pourrions en publier trente… »


SAINT-CEZAIRE. Déjà un succès populaire, Êtres fantastiques en Provence » est le huitième volume des œuvres issues du collectage de Jean-Luc Domenge. Son éditeur associatif nous conte la genèse de cette collaboration.



Domenge à g et Meyer à d. 388 pages de notre mythologie populaire, en provençal comme en français (montage photo MN)
Domenge à g et Meyer à d. 388 pages de notre mythologie populaire, en provençal comme en français (montage photo MN)
« Je n’avais tout simplement pas accès aux chants collectés par Damase Arbaud au milieu du XIX  siècle ». C’est donc pour publier le recueil du maire emblématique de Manosque, que Patrick Meyer, se remettant au chant choral, a créé les éditions Cantar lou País, en 1996.
 
Jean-Luc Domenge, professeur des écoles à Draguignan, avait la réputation d’avoir recueilli d’autres chants, des vieux provençaux dont il recherchait le témoignage. « Il a ouvert ses placards. Ils étaient claffits de témoignages ! »
 
Cantar lou País a publié, depuis, une dizaine de tomes issus de ces collectages :  sur le conte, les chants populaires, ou, comme le dernier, les êtres fantastiques de Provence. « Nous pourrions en faire trente avec ce matériau ».
 
Un matériau dont d’autres se servent, « sans toujours citer Jean-Luc. Mais nous sommes dans un esprit de partage, pas de dépôt à l’INPI d’œuvres populaires, avec nous ! ».
 
Un travail de Romain, puisqu’il faut encore transcrire des partitions, traduire du provençal au français, proposer plusieurs versions d’une même histoire, ici légèrement différente de là…  « Ce sont des difficultés que nos subventionneurs comprennent rarement » regrette l’ex-enseignant, qui prépare déjà d’autres projets dont nous reparlerons.
 
Cantar lou País, 302 chemin Plan aux Grottes - 06530 Saint-Cézaire-sur-Siagne. cantarlopais@gmail.com

Les abonnés du mensuel Aquò d'Aquí trouveront également un entretien en provençal avec l'auteur, Jean-Luc Domenge, dans notre numéro d'avril.
 

Mercredi 15 Mars 2017
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

On vous parle des poétesses d'oc ?
Dison que...

L'autre pandémie...à perpétuité ?

L'air pollué tue plus surement et plus massivement que la covid 19. Or, cette dernière, en forçant à la cessation d'activités, a révélé les responsables des pollutions les plus prégnantes sinon les plus connues.

L'autre pandémie...à perpétuité ?

Avec près de trente mille morts, la crise de la covid 19, dont on n’ose encore parler au passé, a marqué le premier trimestre de 2020. Elle nous a paru à juste titre terrible. Ces morts sont dues en fait aux affections respirtatoires qui souvent suivaient l’infection virale. Or, il nous faut remettre, toute traumatisante qu’elle soit, cette maladie planétaire dans un contexte plus large.

 

Entre trois et quatr millions de personnes décèdent chaque année d’affections respiratoires dans le monde. La bronchopneumopathie chronique obstructive, autrement dit la bronchite chronique, est un fléau.

 

Et pour partie ce que nous respirons au quotidien aggrave tous les symptômes. Encore ne sait-on pas tout, loin de là, sur  l'air qui est sensé nous faire vivre.



Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.