Aquò d'Aqui

Journée historique pour les langues régionales

La loi dite Molac donnera des droits à l'enseignement des langues minoritaires en France, enfin ! ça ne s'est pas fait tout seul.

Bien des lecteurs d'Aquò d'Aquí ont été surpris, le 8 avril, du vote écrasant des députés en faveur de la loi de Protection des langues régionales, avancées par le groupe parlementaire Libertés et Territoires. Pourtant une observation un peu fine des évènements qui ont conduits à cette issue aurait rassurée plus d'un.

















            partager partager

Blu parle des collectages d’Alan Lomax


LA CIOTAT. Quand le guitariste du Massilia Sound System dévoile son intérêt pour le travail de collectage des musiques populaire...A propos d'Alan Lomax, écoutes et conférences en divers lieux de La Ciotat et Sanary du 24 au 27 janvier.



Alan Lomax (1915-2002) Le collectage ethnomusical avec une attention particulière à sa mise à disposition du plus grand nombre, du Delta du Mississippi à l'Italie en passant par les Caraïbles. Ecoutes proposés par Hélène Coeur à La Ciotat (photo XDR)
Alan Lomax (1915-2002) Le collectage ethnomusical avec une attention particulière à sa mise à disposition du plus grand nombre, du Delta du Mississippi à l'Italie en passant par les Caraïbles. Ecoutes proposés par Hélène Coeur à La Ciotat (photo XDR)
Créatrice de sons, Hélène Cœur propose une écoute des collectages réalisés par Alan Lomax (1915-2002), à la Cantina de La Ciotat, jeudi 25 janvier, le lendemain à la Médiathèque. Dans ce cadre elle invite BLU Attard, le guitariste de Moussu T et du Massilia Sound System, a parler de ce grand du collectage de musiques populaire.
 
Pourquoi Alan Lomax ?
Il n’a pas été le seul à collecter des musiques populaires, mais son importance est formidable car avec lui ces collectages sont largement partagés. On ne le dissociera pas de son père, John, avec qui il a débuté et a sillonné le sud des USA dans les années 1930, à la recherche de bluesmen qu’il a fait connaitre. Mais Alan était un peu en avance sur son temps, et s’est intéressé à l’artiste noir américain ; il a vraiment recherché la voix du peuple et s’est attaché à la mettre  à disposition du plus grand nombre. Pour cela il a produit et accompagné certains des artistes noirs qu’il a découverts.
 
Il posait aussi ses micros dans les prisons, a contribué à en sortir plusieurs bluesmen.
 
En particulier Leadbelly (1888-1949), pour qui j’éprouve beaucoup d’attachement. Un artiste dont on peut dire qu’il  a passé la frontière entre blues et pop music, en influençant la musique de bien des artistes ultérieurs. Nirvana, Led Zeppelin, et quelques autres l’ont repris.
 
 

"L'homme au micro" du Mississippi à l'Italie

Blu parlera plus précisément du rapport d'Alan Lomax avec les artistes noirs des USA (photo MN)
Blu parlera plus précisément du rapport d'Alan Lomax avec les artistes noirs des USA (photo MN)
Alan Lomax n’a pas collecté que la musique noire des USA ?
Non, il a travaillé en France ou encore en Italie, c’est d’ailleurs cet aspect de l’œuvre de « cet homme au micro » qu’Hélène Cœur va développer.
 
Il influence ta musique ?
Ah ! j’espère bien sortir de mes doigts quelque chose qui soit bien de moi ! Non, si quelque chose m’a influençé de Leadbelly et de Lomax, c’est leur histoire, ce rapport au social  qu’ils ont eu dans la création et la diffusion musicale.

Mardi 23 Janvier 2018
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Dison que...

Jornalet cerca lo mejan de contuniar

Le journal occitan en ligne vend désormais des livres et reçoit des dons sur son site web

BARCELONA. Dans l’écosystème médiatique occitan, il y a bien peu de journaux d’actualité sociétale. Les maintenir relève du tour de force, et Jornalet, à Barcelona, propose à ses visiteurs d’acheter dans sa boutique en ligne pour tenir le coup. Laissons la parole au créateur et cheville ouvrière du Jornalet, Ferriol Macip Bonet.

Ferriol Macip Bonet, fondateur du Jornalet, qui fait un appel à dons et met en place la vente en ligne de livres en occitan (photo MN)

Jornalet se finança mai que mai amb la collaboracion de sos legeires. Nasquèt en març de 2012 gràcias a la generositat de dos mecènas que cresián al projècte, e tanben gràcias la publicitat institucionala de tres collectivitats importantas. Quant Jornalet nasquèt aviam previst qu’auriam pro de ressorsas publicitàrias, gràcias a la difusion del quotidian numeric. Mas, d’un latz, Google Ads acceptèt pas de publicar d’anóncias car son traductor automatic compren pas l’occitan.

 

 




Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.