Aquò d'Aqui


Lo dire d’Elie Lebre (15)

Comment un paysan provençal du XXème siècle disait son temps, les saisons, le bon sens... dans sa langue de tous les jours. Quinzième semaine…

Ouvrage édité par l'Aeloc
L’agriculteur érudit et curieux Elie Lèbre (Cucuron –  Luberon : 1920-91) par bonheur rencontra l’occitaniste Madeleine Jaquier, et le fruit d’années de collectage nous a permis d’en savoir beaucoup sur la manière vivante et quotidienne de parler provençal.
 
Avec l’aimable autorisation d’Alain Barthelémy-Vigouroux qui a organisé la masse de notes et d’enregistrements issus de ce travail, nous vous en offrons un morceau chaque semaine, en vous recommandant d’acquérir le livre édité par l’Association Pour l’Enseignement de la Langue d’Oc .






Siatz cinquanta dos indispensables

52 contributeurs entre janvier et avril ont ajouté un supplément au prix de leur abonnement au mensuel Aquò d'Aquí, et c'est ainsi depuis deux ans. Leurs dons indispensables permettent à l'ultime magazine d'actualité en langue occitane de faire un pied de nez aux cassandres qui prédisent la mort de la diversité linguistique pour dire le monde.

Cinquantados contributors an portat pèira a Aquò d'Aquí dau tèmps dau darrier trimèstre, que li an aduch precisament 753,5 €uròs. Aquò representa a pauc près la meitat dau còst de l'estampaire per un numerò.







Les articles les plus commentés







            partager partager

A chascun son lop e sa color


Une trentaine d’enfants se sont initiés à la BD en occitan, grâce à un loup très sympa, mais en proie à un dilemme identitaire, heureusement résolu. A la clef, bonne humeur et prise de conscience du chemin logique que suivent les langues romanes.



A la Ciutat dau Libre sestiana, dissabte (photo MF DR)
A la Ciutat dau Libre sestiana, dissabte (photo MF DR)
« Au lop ! Au lop ! »...Totei fan pas tant paur. O alòr leis enfants venguts a l’animacion prepausada dau Festivau de la BD d’Ais, èron mai valents que la mejana…A la Mejanes
 
Es dins l’encastre d’aqueu festivau sestian que lo Cep d’Oc a prepausat ais enfants d’escotar l’istòria dau lop que voliá chanjar de color. Aqueu succès de librariá es ara revirat en occitan de Provença, e se tròba disponible sus lo site de l’Aeloc.
 
« An poscuts veire qu’es possible de comprendre una istòria sensa conoisser totei lei mòts que la compausan » sotalinha Maria-Francesca, qu’animava l’atalhier. « Per elei, bastava de doas afiermacions : « m’agrada » o « m’agrada pas ».
 
De charradissas siguèron endraïadas amé lei parents, « que totei sabián pas que nòstrei lengas romanas son d’una muma familha » ajusta Maria-Francesca, « nimai que lo provençau es una varietat de l’occitan ».

Sus papier o sus paret

Un lop puslèu brave!
Un lop puslèu brave!
Cada enfant a creat sa benda dessenhada amé l’istòria d’aqueu lop que, finalament, compren qu’es pas la pena de chanjar de natura, e qu’es melhor d’acceptar sei particularitats.
 
E, se la soleta dificultat èra d’escriure lei noms dei colors dins de bofigas , ges d’empacha, que totei li an capitat.
 
Aperaquí trenta enfants an participat a l’atalhier, avans que de s’entornar a l’ostau amé sa BD.
 
Mai d’autrei an pas poscuts va faire…Que son lop l’avián dessenhat sur la paret… Per un còp èra permes !

Dimanche 3 Avril 2016
MF




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Aquò d'Aquí de novembre laboure en occitan

Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.