Aquò d'Aqui

Journée historique pour les langues régionales

La loi dite Molac donnera des droits à l'enseignement des langues minoritaires en France, enfin ! ça ne s'est pas fait tout seul.

Bien des lecteurs d'Aquò d'Aquí ont été surpris, le 8 avril, du vote écrasant des députés en faveur de la loi de Protection des langues régionales, avancées par le groupe parlementaire Libertés et Territoires. Pourtant une observation un peu fine des évènements qui ont conduits à cette issue aurait rassurée plus d'un.

















            partager partager

A Nioun Du Bartàs encanto soun publi


NYONS. Proposé par l'association Contes et Rencontres, en partenariat avec La Cigale le concert du groupe languedocien a enthousiasmé le public de la Maison de Pays le 5 mai 2013.



Sur scène Du Bartàs sait soutenir l'enthousiasme du public (photo AC)
Sur scène Du Bartàs sait soutenir l'enthousiasme du public (photo AC)
I aguè de mounde aquéu ser, pèr aculi li Lengadoucian de Du Bartàs, atour de la scèno óucitano.
 
Aquéli cinq musician dóu Miejour, emé touto la calour qu'acò coumprèn, jouguèron uno musico i son mié-terran coustejant la lengo d'o que, un cop de mai, nous provo qu'es bèn aqui, flourissènto, mouvènto, pivelanto, e vivo mai que mai.
 
Du Bartàs, soun de tèmo drole, aneidouti o mourau, imaja voucalamen pèr li timbre diversifica mai armounious de cinq Óucitan.
 
Encantèron lis ausidou e acò tre li proumièri noto, pamens fàci à un publi pulèu fissa sus soun sèti, preferissènt belèu lou plasé de l'ausido à-n-aquéu dóu mouvamen ritma.
 
Bèn aculi, li Du Bartàs pousquèron trouba d'auriho à sis paraulo poupulàri e pourtarello de valour. Proun aplaudi après chasque tros, lou group a forço entrecoupa soun councert emé de discours de simpatìo e esplicatiéu. 

Elle vibre, roule, caresse, revient mais ne flanche pas la musique de Du Bartàs

Du Bartàs confronte avec énergie la musique occitane avec ses cousines de Méditerranée (photo XDR)
Du Bartàs confronte avec énergie la musique occitane avec ses cousines de Méditerranée (photo XDR)
Du Bartàs soun cinq Óucitan, de tèste viéu, d'istrumen divers, un publi recetiéu e uno coumunicacioun entretengudo despuei sièis an, tres album e bèn de councert.
 
Soun de ritme percutant calinejant li cordo pèr enfanta uno obro de mai dins la famiho musicalo d'o. Es uno musico que vibro, roulo, viro, brando mai jamai noun s'afoundro.
 
Aflouro l'ausidou, danso à l'entour d'éu, lou poutounejo, ié parlufejo à l'auriho e lou counvido à l'evasioun.
 
Counfrounta à un publi en quisto d'autenticita, lou group torno regulieramen en Franço. Soun darrié album « Es contra ta pèl », proudu pèr lou labèu indepèndent Sirventés, es dispounible despuei janvié de 2012.

Lundi 6 Mai 2013
Amy Cros




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Dison que...

Nos villes avec leur nom historique et sans enquiquineur procédurier

Un aspect de la loi Molac, votée le 8 avril, est resté à tort dans l'ombre : le droit de nommer ses rues et ses entrées de ville sans être harcelé par un obsédé de la langue unique.

De la loi loi nº 2548 relative à la protection patrimoniale des langues régionales et à leur promotion, désormais connue sous le nom de son promoteur, Paul Molac, nous avons surtout retenu les articles permettant de renforcer l’enseignement bilingue dans les établissements publics.

 

Cependant il est un aspect de la promotion des langues minoritaires qui a été négligé par les commentateurs, c’est celui de la signalétique bilingue. C’est un tort car cette possiblité, enfin débarassée des attaques imbéciles de soi-disant libres penseurs, fera évoluer les mentalités de nos concitoyens, à qui sera rappelée aisément la fierté de leur terroir.




Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.