Regioun de Franço proutesto à Michel Blanquer

Les manifestations pour l'enseignement des langues régionales au lycée sont désormais relayées par l'association des Régions de France.

Regioun de Franço proutesto à Michel Blanquer
A la fin de setèmbre 2018 lou coungrès di Regioun de Franço, à Marsiho, a desvela lou mal-èstre que ressènton, de la Nourmandìo à la Corso, li Consèu Regiounau. Que ! pòu bèn s’entèndre acò : l’Estat rapatrìo li dardèno, e pèr partido, li coumpetènci… Mai tre qu’arribo un auvàri coume la revòuto di Gilet Jaune, lou meme Estat demando i couleitivita loucalo de calma lou jò.




L'honneur sali de la Provence , conférence de Pierre Virrion
Infos pratiques
le Samedi 23 Mars 2019, 14:30 - 16:00
Espace Jeunesse
84 Pernes les Fontaines
Description
À partir du 2 août 1914, date de la mobilisation générale, les Armées et Corps d’Armée se constituent. Le XVème Corps d’Armée, celui de Marseille, rejoint les autres Corps de la 2de Armée dans la région de Nancy.

Elle a pour mission de prendre 2 grosses garnisons en Moselle annexée, et d'ainsi ouvrir la route de l’Allemagne.

Les quatre autres Armées françaises sont, elles, déployées le long de la frontière Nord-Est. L’offensive est lancée à partir du 14 août sous le commandement du généralissime, le Général Joffre.

Mais les armées françaises, mal préparées, mal équipées et obéissant à une stratégie insensée, vont de défaite en défaite et sont décimées : cette deuxième moitié du mois d’août reste la plus meurtrière de toute la Grande Guerre, faisant des centaines de milliers de victimes.

Pour masquer son incompétence, le commandement français, civil et militaire, accuse le Quinzième Corps d’Armée de lâcheté et rend les soldats provençaux responsables de la défaite du 20 août 1914 en Lorraine.


Cette conférence relate les faits tels qu’ils se sont produits, les analyse et tente de réhabiliter l’honneur sali de nos soldats provençaux du Quinzième Corps.

entrée libre

Recherche

Voici Aquò d'Aquí d'avril
Dison que...

MJ Verny : "sans moyens pour l'occitan pas d'enseignement"

La présidente de la Fédération des Enseignants de Langue et Culture d'Oc, Marie-Jeanne Verny, ne croit pas aux bonnes paroles ministérielles. Pour elle postes et dotations horaires sonneraient concret.

La réforme des lycées relègue t’elle toujours l’enseignement de l’occitan dans le domaine de l’optionnel pur ?
Lors de notre dernier rendez-vous au ministère, le 7 février, un conseiller nous a assuré que l’occitan pourrait rejoindre les enseignements de spécialité ; disons nettement que cela reste virtuel. 
MJ Verny :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.