Aquò d'Aqui


            partager partager

Un pòrta-paraula au Salon


La télé impose sa vision de l'agriculteur. Loin du lever tôt et du coucher tard, il faut qu'il soit glamour.



Lo Salon de l'Agricultura es un eveniment mediatique major, mai encara mai pèr leis òmes (e lei fremas) politiques que pèr lei païsans. Un jorn non l'autre, un agricultor si lèva la vida en França, mai es pas aquel imagi que lei medias vòlon mostrar.
Un  pòrta-paraula au Salon

Que voit, que sait un président de la République, de ce monde marginalisé dont nous venons tous ?

La velha de l'inauguracien, lo Grand Jornau de Canal + avié convidat doas dei mai polidei paisanas de nòstre territori (e pas colhonas en mai d'aquoò.

Una blonda sindicalista dau Gèrs e una bruna pastressa dau Nòrd representavon una agricultura francesa, joina, bèla e modèrna. Aqui lei vièlhs e lei pas polits an pas sa plaça, questien d'imagi e d'audienci.
 
Mi radassavi encara au liech, lo lendeman, que lo presidènt Hollande avié ja vist mòuse lei vacas au "Salon Internacional de l'Agriculture", avans meme la dubertura au publique.

"France Inter" nos va contava au jornau de 8 oras. Au JT de 13 oras de France 2, Hollande en dirèite avié pas encara acabat sei rogasons au Salon, promenava au mitan dei produchs gastronomiques regionaus.

Aqueu pavalhon es lo preferat dau publique. Lo presidènt lo devié pas mancar.

Tastar e s'avisar qu'un cambajon dau païs de Bigòrra ente lei pòrcs negres de vièlha raça corron en plena natura mai de 15 mes de sa vida, a ren de veire m'un cambajon anonime, vengut d'un pocieu ente pòrcs, trueias e porquets son esquichats coma d'anchòias, es aisat.

Pas besonh d'èstre critique au guide Michelin pèr posquer faire la diferènci... Comparar emé la charcutarié industriala es aisat estènt que « la granda distribucien » es ara presènta au Salon, en bòna plaça, dau tèmps qu'estrangla lei productors que fan pache m'ela.
 
Au Salon 2014 François Hollande avié passat mai de sèt oras. En 2015 a batut son recòrd, parèisse que n'a passat uech.
 
Cada annada, l'inauguracien es saupicada d'eveniments imprevists. Aqueu còp, lo pòrta-paraula de la "Confédération Paysanne"  convidat per dialogar mé lo Presidènt, s'es fach bolegar.

Lei balès de la securitat presidenciala « rapprochée », qu'an mai de muscles que de cervèla, l'avién pres pèr un manifestant. Sabon pas triar lei nivèus de contestacien. Se romegues t'embarqui. Un mòt de traviòla dau barbassut de la Conf' lo podié menar drech au forgon de polici, a la gabiòla puei au tribunau. Mai aquì, Hollande a arrestat l'auvari e lo sindicalista a escapat au forgon. An poscut puei parlar ensèms. Que si son dichs?
 
Jamai l'oposicien entre FNSEA-CNJA d'un caire e  Confédération Paysanne de l'autre siguet tant fòrta.

Lo Oc o lo Non ais OGM n'es l'eisèmple lo mai evident. Mai au Salon leis organisators vòlon escondre aquelei garrolhas pèr mostrar, dins una faussa unitat, lo melhor e lo pus bèu de sei gents, de sei bèstis, de sei produchs.

La bèla vaca roja flamanda « Filouse » de l' aficha òuficiala va simbolisa. Donarà mai son lach d'abondanci sensa bolegar.

Porte de Versailles, l'aparenci d'un monde rurau ideau, en defòra dei revolums de nòstra epòca,  ven remplaçar, un còp de l'an pèr lei visitors ciutadans, la malastrosa realitat d'una majoritat de païsans que travalhon mai de 70 oras a la semana per ganhar de regardèlis.

Mercredi 4 Mars 2015
Andrieu Abbe





1.Posté par Eliane le 05/03/2015 14:54
Lo salon de l'agricultura en 15 ans a ben chanjat.
Es plus çò qu'èra mon paure Monsur : de mens en mens de bestis, de mens en mens de parisencs, la maja part dau public son de "provinciaus" montats a Paris.

Dins lei lèias avetz de monde que manjan a totei lei pasturiers. E pas totjorn lo melhor.

Suspresa quand arribatz, l'estand mai bèu es aquèu de Lidl, qu'esponsorisa lo salon. Es pas bòna marca.

Suspresa bis : lo grand estand dau "bio-carburant" e la crema sus lo lach (cerise sur le gâteau ) auquèu dau sucre.

Mancava que lo marrit nogat, oficialament de Monteleimar, a 90 € lo kilò per vos desgostar dei produchs regionaus e d'aqueles que lei fan.
Un brave aganta-colhons !

Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche
En octobre Aquò d'Aquí ôte le masque
Dison que...

L'Etat protège toujours aussi peu mais impose toujours autant

L'autorité de l'Etat s'exerce depuis Paris et impose ses décisions à tous. Pour nous éviter le retour de la pandémie peut-être sont elles justifiées. Mais la méthode elle est injustifiable. Il est grand temps que nos élus prennent le pouvoir que le mépris jacobin leur dénie.

Voici donc le retour des restrictions majeures : sur le territoire de la métropole d'Aix-Marseille, les bars et restaurants ferment. En fait les lieux de rencontre, où l'épidémie peut circuler, mais aussi les idées et une certaine idée du bonheur.

Et peut-être fallait-il en passer par là. Mais qu'en décide une conversation téléphonique entre un ministre siégeant à l'ombre de la Tour Eiffel et son préfet, certainement pas habitué de la vie sociale méditerranéenne, cela interroge.
L'Etat protège toujours aussi peu mais impose toujours autant


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.