Aquò d'Aqui

2021...

Aquò d'Aquí vous souhaite la meilleure année possible et sera aux côté de tous ceux qui défendent activement la transmission de notre langue d'oc.

A tous ceux qui ont fermé la porte de 2020 en criant “bon débarras, année de m…”, nous devons hélas le dire, 2021 risque de ne pas être meilleure pour la convivialité, et le retour de flammes économique brulera plus qu’il ne réchauffera. Désolé de ne pas être optimiste. Nous adorerions pourtant !

 













            partager partager

Tot lo monde a un accent


TOULOUSE. L'Ostal d'Occitania recevait Michel Feltin Palas, le 11 juillet. Le journaliste vient de publier une enquête sur les discriminations liées aux accents régionaux. Et, masques sur le visage, le public est venu, nombreux.



Le public était au rendez-vous, Ostal d'Occitania, le 11 juillet dernier (photo DM DR)
Le public était au rendez-vous, Ostal d'Occitania, le 11 juillet dernier (photo DM DR)

Per l'autor de J'ai un accent et alors ? es evident lo ligam dirècte entre accent e lenga primièira o regionala, e de còp que i a entre accent e origina sociala, e subretot pausa l'idèia que parlar, oralisar una lenga que que siá, es parlar amb un accent. Tot lo mond a lo seu, tot lo monde a un accent. A partir d'aquí, quinas son las rasons de ierarquizar los biaisses de parlar?

 

Michel Feltin Palas, jornalista a l'Express, anima una letra setmanièra consacrada ai lengas de França, incluit lo francès. E vèn de publicar amé son collèga Jean-Michel Aphatie, un basc, J'ai un accent et alors als edicions Michel Lafon. Era convidat a ne'n parlar amb lo public a l'Ostal d'Occitania de Tolosa, l'onze de julhet passat. E l'i aviá fola !

 

L'origina de la ierarquizacion ne seriá a la Revolucion, al moment ont la borgesiá prenguèt lo poder, comencèt per devalorizar l'usatge del francés de la monarquía, e subretot per lo fach de quitar de frisar los R. Lo biais de parlar venguèt un esplech politic: designar lo bon biais de parlar (lo de sa classa sociala, la borgesia parisenca), es un esplech comòde per se reconèisser, se coòptar e se gardar las plaças de tria al caud.

 

Après aver presentat d'ont parlava (mitat Parisenc, mitat Biarnés), l'autor analisèt las consequéncias actualas d'aquela fòrma de discriminacion tant interiorizada tant pel mond que la patisson, que los que ne'n fan usatge, e que finís per venir un "non-subjècte". Tot lo trabalh que menèron Aphatie e el, es justament de metre en evidéncia, d'un biais fòrça argumentat per las recercas que menèron, las consequèncias politicas (quant de representents politics al nivel nacional venon del "pòble qu'a un accent"?) economicas ( en Alemanha los qu'an un accent diferent del estandard son pagats en mejana 20% de mens que los autres, en França, i a pas cap d'estudis), socialas (la part de la populacion que serva un accent regional es majoritariament de classa modèsta, es aital mantenguda a despart dels pòstes de poder, e psicologicas (de psicològs an descrich de patologias ligadas a aquesta fòrma de discriminacion).


Ara la discriminacion a un nom : glotofobia

240 pages denses, 17,95 €, avec une enquête d'opinions originale sur le sujet .
240 pages denses, 17,95 €, avec une enquête d'opinions originale sur le sujet .

Amb una granda elegança intellectuala Feltin Palas s'afana a totjorn dissociar lo discors del biais de l'exprimir. Es estat criticat per sa colaboracion amb J.M Aphatie. Podem èsser en desacòrd amb sas posicions politicas, mas pas per de questions d'accent, al contrari, son accent es pas un argument per lo trapar tot d'un còp mai simpatic qu'un autre. Pèire Bordieu, Michèu Serres, Mélanchon, Finckielkraut, tot un sistèm politico-intellectual es passat au crivèl per pintar los contors d'aquesta fòrma de discriminacion que desenant a un nom : la glotofobía, fargat per Philippe Blanchet, socio-lingüist a Rennes.

 

La plaça particulara del novèl primièr ministre e de sa prosodía gascona apareguèt coma una font d'espèr (sens cap consideracion politica) per lo tractament de la paraula publica autra que lo francés neutre. Lo debat que s'es abrandat sus aquela question farà benlèu bolegar las consciéncias.


Jeudi 16 Juillet 2020
Daidier Mir





1.Posté par Lions le 17/07/2020 11:33
Oui, tout le monde a un accent ; Les Parisiens comme la premier ministre !

2.Posté par Denis Roux le 17/07/2020 15:05
"Le publc est venu nombreux..."
Vèse pas mai de vonge personas sus la fotò, e meme se lo fau multiplicar pèr dos ò tres, li massas popularis podèm pas dire que son au rendès-vos !
Dempièi quauquis annadas, mantenir son acènt sèmbla puslèu lo fach d'inteleituaus e n'en ai rescontrat mai a-z-Ais dins la MMSH qu'a Marselha de mantenèires entre La Bella de Mai, Menpènti e Endome.
Tant mielhs ? Tant pis ? L'absènci d'avenidor nos lo dirà belèu...

Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche
Distanciau e presenciau dins l’Aquò d’Aquí de març


Dison que...

Parler occitan, l'avenir

Rodin Kaufmann sort ces jours-ci son nouvel album, Pantais clus, fruit d'un long travail. Et sinon, que fait-il ? Il retourne à l'école ; de là il échange et nous parle des identités.

En ce moment entre autres choses j’interviewe des enfants. On parle du temps, des souvenirs et des souhaits. Aujourd’hui j’étais à l’école primaire Mandela de Béziers. En face de moi il y avait Birgul et Oumaima, qui sont en CE1, et elles apprennent le français et l’occitan en même temps.
Rodin Kaufmann (photo MN)


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.