Aquò d'Aqui


            partager partager

Terratremo


Le train des affairistes de l'immobilier ne saurait s'arrêter pour quelques plaques tectoniques qui ripent mal à propos.



Terratremo

Lo 7 d'abriu a 21 h 27, un tròn de dieu puei tot tremola dins ma bastida. Sòrti pèr pas reçubre l'ostau sus lo suc. Es un terratremo pron fòrt. N'avieu viscut un pichinet aquì a Rocabruna dins leis anadas 50, puei un espetaclos en Turquia en julhet 67.


Avié fach de centenas de mòrts a Adapazari. Ieu èri a Bursa, sus l'autra riba de la mar de Marmara. Tot avié bolegat sensa tuar degun. Comenci de conoisse la musica e lei terratremos mi fan paur.

 

Aquèu diluns a 22 oras, preni leis infòs de France Inter per nen sacher mai, mai leis infòs an pas encara montat a Paris ; nen parlon pas.

Lo Miejorn es luenh. Puei sus BFM apreni que lo dich terratremo èra de manhituda 5,2 e que l'avèm sentit en Provença, Daufinat e Piemont.

 

Urosament, siam pas dins una zòna sismica, dison leis amenajaires, e podèm continuar de bastir que que siegue ente que siegue.

Avèm totei òublidat que de terratremo avien tuat de monde dins lo relarg de Niça e en Liguria avans 1900 puei a Lambesc en 1909.

Lei lèis de la natura duvon pas empachar lei lèis dau negoci. 


Mardi 22 Avril 2014
Andrieu Abbe




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche
En octobre Aquò d'Aquí ôte le masque
Dison que...

L'Etat protège toujours aussi peu mais impose toujours autant

L'autorité de l'Etat s'exerce depuis Paris et impose ses décisions à tous. Pour nous éviter le retour de la pandémie peut-être sont elles justifiées. Mais la méthode elle est injustifiable. Il est grand temps que nos élus prennent le pouvoir que le mépris jacobin leur dénie.

Voici donc le retour des restrictions majeures : sur le territoire de la métropole d'Aix-Marseille, les bars et restaurants ferment. En fait les lieux de rencontre, où l'épidémie peut circuler, mais aussi les idées et une certaine idée du bonheur.

Et peut-être fallait-il en passer par là. Mais qu'en décide une conversation téléphonique entre un ministre siégeant à l'ombre de la Tour Eiffel et son préfet, certainement pas habitué de la vie sociale méditerranéenne, cela interroge.
L'Etat protège toujours aussi peu mais impose toujours autant


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.