Vos dons sont notre carburant

Depuis un an, 138 de nos abonnés, qu’ils viennent à Aquò d’Aquí, ou qu’ils y reviennent, nous gratifient d’un don. Modeste ou moins modeste, celui-ci contribue à nous éviter des déboires financiers…Et donc à assurer notre indépendance, pour vous, lecteurs.

En septembre dernier vingt parmi les abonnés qui nous ont renouvelé leur confiance, ont apporté à Aquò d’Aqui 395€ qui n’étaient tout simplement pas prévus. Un don de 5€, un chèque de 75€, et entre les deux une majorité de nos lecteurs qui ajoutent quelques 15 à 30€ au moment de libeller leur chèque ou – depuis quelques mois – d’ajouter une somme dont ils choisissent le montant aux 25€ de notre abonnement en ligne.






            partager partager

Solidaritat òubriera


Au XXIè siècle la concurrence entre entreprises est devenue la concurrence entre leurs salariés, comme l'a montré l'échauffourée entre ouvriers des abattoirs bretons de Limpol et Josselin. Qu'il semble lointain le temps où l'espoir s'exprimait dans le "prolétaires de tous les pays, unissez vous!"



Solidaritat òubriera
V'avieu encara jamai vist. D'òubriers d'una mema societat que si castanhon e que lei CRS assajon de separar. Totei emplegats de GAD, societat d'adobadors de pòrcs de Bretanha .

Leis uns èron vestits de blanc e an gardat son travalh, leis autrei l'an perdut. Lei promiers vodrien faire entrar lei camions cargats de pòrcs dins l'usina de Josselin (Morbihan), leis autrei son venguts de l'usina barrada de Lampol per v'empachar... tot aquò davant lei cameras de televisien.
 
Lei 889 chaumaires an pas fach lo viagi per rèn ; lo lendeman la prima de partença a doblat. Mai lo problema es pas reglat, lo còmpte li es pas pèr lei chaumaires.
 
Qu si sarié pensat qu'emé un president, un governament, una chambra dei deputats, un senat socialistas, lei pastissons entre òubriers venguèsson l'ultima possibilitat de negociacien pèr lei mesquins qu'an perdut son travalh? Tuar lo pòrc èra una tradicien dei païsans, mai nen siam venguts a tuar la classa òubriera.
 
Mi fa pensar a mon paire qu'anava vèire passar lei trins de sordats en gara de Rocabruna lei dijòus dau tèmps de la guèrra de 14. Mai d'un còp mi diguèt qu'avié vist un jorn pintat en grand e en parlar varés sus un vagon "Nous mandoun a l'abatouar coumo lei pouar". Aquò l'avié marcat. Leis òubriers GAD de Lampol elei anaran pus a l'abatouar. 
 

Jeudi 31 Octobre 2013
Andrieu Abbe




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Laisser la ville aux aménageurs ou donner le pouvoir aux habitants ?
Dison que...

"Des gens qui décident de ne plus suivre"

LA CIOTAT. Frédéric est occitaniste, acteur engagé de la vie locale, pas chômeur, pas retraité dans la gêne, mais impliqué dans la société. Le voici revêtant le fameux gilet, et il nous livre en vrac son ressenti.

Le FN, ou son prolongement le Rassemblement National noyautait-il et récupèrerait-il vraiment ce mouvement des Gilets Jaunes ? Moi je soutenais l’idée de justice sociale qui s’affirmait dans cette protestation de terrain. Le mieux était donc d’aller voir sur place. Et me voici au péage, sortie de La Ciotat.


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.