La Setmana naufragée ?

L'unique média papier entièrement en occitan dépose son bilan. Les soutiens publics "naturels" de La Setmana lui ont fait défaut. Le drame interroge tout le régionalisme. Mais trouvera-t-il les réponses ?

Acteur majeur et porte-voix de la préoccupation occitaniste depuis 1994, date de sa création sous forme coopérative, la société Vistedit et sa figure de proue, l’hebdomadaire La Setmana, tirent le rideau.






            partager partager

Setème duèrbe una mediatèca "Jòrgi Reboul"


SEPTEMES. La médiathèque Jòrgi Reboul, inaugurée le 4 février, acquerra chaque an l’équivalent de 7% de son fonds actuel. Les livres en occitan y sont encore rares, la volonté de l’équipe est d’y remédier.



Inauguration en grande pompe samedi, pour un établissement qui entend doubler dans l'année le nombre de ses adhérents (photo MN)
Inauguration en grande pompe samedi, pour un établissement qui entend doubler dans l'année le nombre de ses adhérents (photo MN)
Coma èra malaisat de se traçar un camin, dissabte, a la novèla mediatèca de Setème ! De crèire que lei 1200 sòcis d’aquela èron totei aquí, fàcia a l’anciana usina quimica Duclos, e recampats dins lei 800 m2 d’espacis dedicats au libre, e ai mejans audiovisuaus.
 
Dins lei recantons, de sètis de colors aculhián lei mai ancians, aquelei que volián pas restar drechs dau temps dei discors, pasmens mai cortets en rason de la resèrva dau temps electorau.
 
Andrieu Molino, lo premier cònsol, pasmens, a mercejat leis autrei collectivitats, l’Estat d’en premier, qu’amé sa convencien de tres ans, paga la mitat dei novèus obratges, e qu’a fòrça ajudat lo bastiment.
 
La mediatèca de Setème, a la pòrta d’intrada nòrd de Marselha, afortirà segurament l’identitat culturala d’aquela ciutat que cèrca d’existir dins la Metropòli d’Ais-Marselha, maugrat que la continuitat urbana l’i ajuda pas fòrça. Es que se veson pas leis intradas d’aqueu borg en continuitat dei barris nòrd de la ciutat foceana.

Jòrgi Reboul òme d’accien de son tèmps e fondator de l’occitanisme provençau

Monique Ulpat, la directrice : "Nous devons étoffer notre offre de livres en langue d'oc" (photo MN)
Monique Ulpat, la directrice : "Nous devons étoffer notre offre de livres en langue d'oc" (photo MN)
Jòrgi Reboul, es lo nom que li an donat, lei bailes, a la novèla mediatèca. Dau nom dau paire fondator de l’occitanisme provençau. L’autor de Sensa relàmbi èra l’organisaire de l’acuelh dei refugiats catalans en 1939. E l’escamotaire, tanben, dau buste de Mistral, que l’aviá fach passar per malha , dau temps de la guèrra, per pas lo vèire trasformat en canon alemand, avans que de l’entornar a la ciutat d’Arle…
 
« Era tanben un militant de la causa occitana, qu’asseparava son associacien màger, lo Calen , dau Felibritge ais annadas 1950, per fondar l’IEO en Provença, e l’inscriure dins son temps » rementa Glaudi Barsòtti, qu’ajusta : « nos fau pas oblidar que se disiá « fogau d’accien sociala » son Calen ! ».
 
Un òme de son temps per una mediatèca de nòstre temps, adonc. E am’un IEO que siguèt citat per lo cònse, dins sei discors publics. Son president federau, Pèire Brechet, l’i èra. Sei bailes de Provença pereu , tau coma Miquèu Arnaud, de lexicografes coma Bernat Moulin, d’escrivans  coma Magali Bizot-Dargent o Glaudi Barsòtti, o de militants venguts de l’autre costat de Provença coma Viviana Roux, e de musicians coma Aymelina Recours, e tanteis autreis encara…

Promessa d’una politica d’aqueriment de libres en òc

Dins aquò lei libres dau Jòrgi Reboul, n’i a quasi pas. E a cercar la renguiera de libres en lenga nòstra, s’avisam lèu qu’es mai que pichona. Pas mai de trenta libres sus lei 22 000 que prepausa la mediatèca.
 
« Segur qu’es un pauc « limita », reconèis Monica Ulpat, la directritz de la Mediatèca. « Avèm segurament de menar aquí una politica d’aqueriment mai aprefondida, mai que tot amé lei novèus autors ». Mai d’un autre latz, que nos ditz, « serem atentius ai demandas dau public »…De pas laissar s’esvanir aquelei paraulas a l’ora que l’Estat ajudarà, jusqu’à 2019, a la crompa d’obrages au nivèu d’ aperaquí 50 000€ l’an.
Jòrgi Reboul, fondateur de l'occitanisme provençal et homme engagé dans son temps, est évidemment présent dans les rayons, mais pas tant que cela (Photo MN)
Jòrgi Reboul, fondateur de l'occitanisme provençal et homme engagé dans son temps, est évidemment présent dans les rayons, mais pas tant que cela (Photo MN)

Mardi 7 Février 2017
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche



Le Québec et ses enjeux linguistiques et sociaux
Dison que...

En finala Beart espòutisse Charpin

Andrieu avait invité des gens de culture pour le désastreux match OM-Atretico...

En finala Beart espòutisse Charpin
Avieu convidat de colègas cinefiles e amoros de la cançon francesa pèr assistar a la finala OM-Atletico davant mon escran plat. Es rede 3 a 0, dona pas lo rebat dau debanament dau rescòntre.


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.