Aquò d'Aqui


            partager partager

Notre Dame de Canjuers

La cronica d'Andrieu Abbe




Notre Dame de Canjuers
Lo pati a l'UMP e sei situaciens pagnolescas esconde la lucha contra lo "kyste" (paraula de menistre) dei manifestaires en lucha per empachar la costrucien de l'aeropòrt a Notre Dame des Landes. Aquela idèia d' aeropòrt vèn de Jean-Marc Ayrault dau tèmps qu'èra cònso de Nantes.

D'aeopòrt ni a un pròche Nantes, moderne, operacionau, que bastarié per aquela regien de l'Oest dins l'avenir, tengut còmpte de la reculada economica, e de l'estabilisacien dau trafic aerian. Mai Ayrault vòu son cap d'òbra. Pompidou faguèt lo Centre Beaubourg, Mitterand la piramida dau Louvre, Ayrault farà Notre Dame.

Ayrault mi fa pensar au senator Edoard Soldani, cònso de Draguinhan dins leis anadas 70, quora l'armada voguèt s'agantar lei 36000 ectaras dau Plan de Canjuèrs, reiaume de la feda e de l'anhèu brotard.
 

Edoard aurié poscut empachar l'istalacien de l'artilharié a portada de canon de la costiera, mai eu s'èra pensat que aduerrié richessa per Draguinhan e glòri per eu.

i siam entornats a la bèla epòca de la SFIO : "c'est pas cher et ça peut rapporter gros" disié una autra gaucha. Leis estèlas de promiera grandor dau partit bailejon sa principautat per seis interès e per son prestigi personau. Aviam pas votat per aquò.


Mardi 11 Décembre 2012
Andrieu Abbe




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche
Dison que...

L'Etat protège toujours aussi peu mais impose toujours autant

L'autorité de l'Etat s'exerce depuis Paris et impose ses décisions à tous. Pour nous éviter le retour de la pandémie peut-être sont elles justifiées. Mais la méthode elle est injustifiable. Il est grand temps que nos élus prennent le pouvoir que le mépris jacobin leur dénie.

Voici donc le retour des restrictions majeures : sur le territoire de la métropole d'Aix-Marseille, les bars et restaurants ferment. En fait les lieux de rencontre, où l'épidémie peut circuler, mais aussi les idées et une certaine idée du bonheur.

Et peut-être fallait-il en passer par là. Mais qu'en décide une conversation téléphonique entre un ministre siégeant à l'ombre de la Tour Eiffel et son préfet, certainement pas habitué de la vie sociale méditerranéenne, cela interroge.
L'Etat protège toujours aussi peu mais impose toujours autant


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.