Aquò d'Aqui

Lo Consèu Constitucionau enebis l’ensenhament immersiu d’une lenga regionala dins l’ensenhament public

Votée à une large majorité de députés le 8 avril, la loi Molac était contestée par des députés macronistes, appuyés concrètement par le ministère de l’Enseignement, JM Blanquer. Le Conseil Constitutionnel a invalidé la disposition majeure de la loi, et est allé jusqu’à nier le droit de parler sa langue dans un établissement public.

 

“Que modifican d’urgencia la Constitucion !” Es amb’aquela crida que Paul Molac, inspirator, redactor et defensor de la lèi qu’ara a son nom, a reagit a l’anoncia de l’avis dau Consèu Constitucionau, tombat aqueu matin dau 21 de mai.

Le Conseil Constitutionnel à l'œuvre (photo CC DR)

















            partager partager

Lou Forum d’Oc acampara leis esperiènci à Puei-loubié


Le collectif d’associations provençales, alpines et niçoises pour la langue d’oc, né en 2014, réunit ses commissions ce samedi 8 octobre. « Elles viennent partager leurs expériences et préparer notre congrès du printemps 2017 » souligne son président, Guy Revest.



Guy Revest convie à Puyloubier  les associations à partager les expériences de promotion de la langue régionale (photo MN)
Guy Revest convie à Puyloubier les associations à partager les expériences de promotion de la langue régionale (photo MN)
Gui Revest sias lo Sendi de la Mantenènci de Prouvènço dóu Felibrige e pereu president dóu Forum d’Oc. Ounte n’en es aquéu ?
 
Sabès qu’es un liò ounte chasco assouciacioun vèn rèndre comte de sis esperiènci. E ounte rescountres de mounde que cerco justamen à parteja un gàubi . Un Forum, que ! Aquélis iniciativo qu’acampo lou Forum soun au servìci de la culturo nostro.
 
Avès un eisèmple d’aquélis iniciativo que n’en parlarés dissate ?
 
Sian a desveloupa un labèu, que ié dison Reconnu Garant de l’Oc. N’en parlaren segur. S’agis d’uno marco que dis que lou partenàri labelisa porto pèira à l’espandimen de nosto lengo. Li couleitivita e lis entrepresso que s’ endraiaran dins uno poulitico de proumoucioun de nosto identita seran labelisado, faran la diferènci em’acò e ajustaran a l’atracioun dóu territòri o de sa marco.
 
Leva d’acò, que se dira dins lei discussioun ?
 
Faren lou tour dóu travai dei coumessioun. Per eisèmple, aquelo de l’ensignamen aura segur plen de causo à dire à prepaus de la refourmo di coulègi, que destruis, de cop, d’esperiènci de vint an d’ensignamen de la lengo, coumo s’es fa à La Gardo, proche de Touloun. Parlaren en particulié de la maniero de faire reveni l’ensignamen de la lengo per lou biais de l’ensignamen de la culturo nostro. Se pouden pus ensigna la lengo, atrivaren lou mounde emé tóutei leis aspèt de la culturo prouvençalo, nissardo e aupenco. Faren nèisse uno demando poupulàri.
 
Pièi parlaren segur de nosto coungrès, bèn mai publi, que se debanara dins lis Aup la primo venènto. D’elegi aupen vendran nous lou counfierma.
 
Dissate 8 d’outobre, Salo dei Fèsto de Puei-loubié (13), dicho « Salo dei Vertu », de 13h30 a 18h. La counferènci sera duberto per lou counse de Puei-loubié.

Ecrit en provençal, graphie mistralienne, avec les suggestions lexicales d'Alain Barthélemy-Vigouroux

Mardi 4 Octobre 2016
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Notre numéro de juin
Dison que...

Le Conseil Constitutionnel contre Toute la Loi Molac ?

Le Conseil Constitutionnel n'examine que l'article visé par la saisine, officiellement. Mais en sommes nous vraiment certains ?

Michel Neumuller

Le 22 mai au plus tard les membres du Conseil Constitutionnel auront rendu un avis sur la constitutionnalité du texte de loi, voté à une très large majorité le 8 avril au Parlement, concernant les Langues Régionales.

 

Que peut-on attendre des soi-disant “sages”. Sans doute rien de bon. Mais…




Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.