Quarante ans après les Calandretas toujours vives

Le mouvement enseigne en occitan, avec les méthodes Freinet. Il ouvre les portes des écoles languedociennes ce samedi, et nous isolons deux établissements que vous pourriez aider à remplir leur mission.

Donnait-on cher de la peau de l'enseignement d'immersion en occitan, en 1979, quand le mouvement des Calandretas est né ?
Quarante ans après les Calandretas toujours vives






            partager partager

Lo chantagi sus l’emplec volava bas




Lo chantagi sus l’emplec volava bas
Lo chantagi a l’emplec èra totjorn estat discrèt. Amé totei lei reglaments environamentaus que l’Estat a escupit au long deis annadas 1990, leis industriaus francés an totjorn dich mezza voce que l’investiment e l’emplec n’en patirián, mai jamai francament que fariá remandar seis obriers. Se l’an fach, es perqué siguèron atrivats per lei salaris miserables deis obriers chinés.



Bèn diferent es estat lo mercat pausat per la compania avionista Ryanair a Marselha. La societat voliá respectar sei proprei règlas socialas, valènt a dire deguna règla, estomagant l’Admenistracion sociala en França.
 
Amé la responsa d’aquela reagissèt, Ryanair : atacada  au tribunau correccionau per presta illegala d’emplegats, empacha au foncionament dau Comitat d’Entrepressa, a la libertat sindicala e a la constitucion d’un comitat d’igièna e seguretat e dei condicions de trabalh, e per l’emplec illicite de personau de navigacion, pas mens, Ryanair aviá respondut en octòbre per l’abandon de sa basa marselhesa. Era franc ! Aquela escomessa aviá meme entraïnat un discors solidàri de la Chambra de comèrci, gestionàri de l’aeropòrt marselhés.  Adonc lo chantagi podiá foncionar.
 
Quasi dos ans après, vesèm que la fermetat paga. A l’ora que Ryanair es convocat au tribunau a-z-Ais, podèm observar que l’avionista  s’es entornat a l’aeropòrt de Marselha-Marinhana, e que la centena d’emplegats i èran bèn necessaris. E deu totjorn respondre a d’obligacions socialas e fiscalas.
 
Lei bailes de l’avionista se son pas convertits ai règlas socialas francesas ; simplament, s’i sometre èra la condicion per contunhar de far son chifre d’afaires en França. Aquelei gents que marchan qu’amé l’esca financiera, podètz li far fisança, sabon ont es son interès. L’important es que la societat democratica lo sache, ela tanben, e que plega pas.

 

Mardi 28 Août 2012
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Laisser la ville aux aménageurs ou donner le pouvoir aux habitants ?
Dison que...

« Bono annado… »

…bèn acoumpagnado ! » C’est-à-dire avec de bons amis ?…ou plutôt qu’elle vous procure longue vie ? Nos vieilles expressions sont peut-être à double sens. Fouillons, fouillons…

« Bono annado… »
Avèn coustumo de nous souveta bèn ritualamen à la debuto de chasco annado uno « Bono annado, (bèn) granado e (bèn) acoumpagnado ! ». Quant de cop l’avèn emplegado, aquesto espressioun, subretout iéu à moun age, e d’un biais tout machinau…


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.