Aquò d'Aqui


L’occitan enseigné “dans le cadre de l’horaire normal”

Ne rêvons pas, loi Molac ou pas, l’emploi du temps continuera à proposer le choix à l’élève : occitan ou repas de midi ? Il convient de préparer la réaction dès maintenant, question d’égalité.

Bien qu’elle fut amputée par le Conseil Constitutionnel de dispositions majeures, la Loi Molac enfin promulguée autorise quelques avancées pour l’enseignement des langues régionales. Ainsi, théoriquement les “heures poivre” auront vécues et l’occitan devrait rejoindre les matières qui ont droit à des horaires “normaux”.

 

Mais théoriquement et pas plus… il est donc temps pour les défenseurs de se mobiliser. La rentrée scolaire doit être préparée.


















            partager partager

Lo chantagi sus l’emplec volava bas




Lo chantagi sus l’emplec volava bas
Lo chantagi a l’emplec èra totjorn estat discrèt. Amé totei lei reglaments environamentaus que l’Estat a escupit au long deis annadas 1990, leis industriaus francés an totjorn dich mezza voce que l’investiment e l’emplec n’en patirián, mai jamai francament que fariá remandar seis obriers. Se l’an fach, es perqué siguèron atrivats per lei salaris miserables deis obriers chinés.



Bèn diferent es estat lo mercat pausat per la compania avionista Ryanair a Marselha. La societat voliá respectar sei proprei règlas socialas, valènt a dire deguna règla, estomagant l’Admenistracion sociala en França.
 
Amé la responsa d’aquela reagissèt, Ryanair : atacada  au tribunau correccionau per presta illegala d’emplegats, empacha au foncionament dau Comitat d’Entrepressa, a la libertat sindicala e a la constitucion d’un comitat d’igièna e seguretat e dei condicions de trabalh, e per l’emplec illicite de personau de navigacion, pas mens, Ryanair aviá respondut en octòbre per l’abandon de sa basa marselhesa. Era franc ! Aquela escomessa aviá meme entraïnat un discors solidàri de la Chambra de comèrci, gestionàri de l’aeropòrt marselhés.  Adonc lo chantagi podiá foncionar.
 
Quasi dos ans après, vesèm que la fermetat paga. A l’ora que Ryanair es convocat au tribunau a-z-Ais, podèm observar que l’avionista  s’es entornat a l’aeropòrt de Marselha-Marinhana, e que la centena d’emplegats i èran bèn necessaris. E deu totjorn respondre a d’obligacions socialas e fiscalas.
 
Lei bailes de l’avionista se son pas convertits ai règlas socialas francesas ; simplament, s’i sometre èra la condicion per contunhar de far son chifre d’afaires en França. Aquelei gents que marchan qu’amé l’esca financiera, podètz li far fisança, sabon ont es son interès. L’important es que la societat democratica lo sache, ela tanben, e que plega pas.

 

Mardi 28 Août 2012
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche



Chanjar la Constitucion ? Dins l'Aquò d'Aquí d'estiu ne'n parlam
Dison que...

Quid de Mayotte ?

A la rentrée notre mensuel vous proposera une enquête fouillée sur la société du plus récent des départements français, dont la reconnaissance de la langue formait part de la loi Molac.

Que saviez vous de la politique de promotion du créole à la Réunion ? Et question subsidiaire, que savez vous vraiment de l’Ile de Mayotte, des tensions historiques et culturelles qui travaillent ce département français, dont seuls de rares échos parviennent en Métropole ?

 

Une des grandes satisfactions de notre journal reste de pouvoir vous en dire plus sur des des situations et des enjeux qui échappent à beaucoup.




Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.