Aquò d'Aqui


La Langue d’Oc
dans le parler d’aujourd’hui

Connaissez-vous la signification de cette expression ?


Et patin coufin * :

A - n'oublie pas tes patins ni ton couffin
B - etcetera
C - coucou je suis là (expression enfantine)


Répondre


Qu'es aquò, qu'es aquò ? (6)

Les devinettes d'Andrieu Lagarda, en languedocien, sont un modèle de finesse.Vous essayez de trouver... et vous nous écrivez la réponse.


Vaquí la devinalha dau jorn

Qu'es aquò, qu'es aquò ? (6)

Mai li tiran
sus la garganta
 e mai canta


Qu'es aquò ?



 














            partager partager

Lo Lurenc traces poétiques de Pèire Bonnet


FORCALQUIER. On connait Pèire Bonnet comme agent territorial fomenteur de politiques de soutien à la langue d'Oc. On ne le savait pas poète. Il livre une ode à la montagne emblématique de Haute-Provence.



Pèire Bonnet (photo MN)
Pèire Bonnet (photo MN)
Le massif secret qui s’étire depuis le Val Saint-Donat jusqu’au plateau de Vaucluse est le lieu de toutes les résistances, les manes d’Aillaude Volx y flottent encore a ras des cyprès rampants. C’est aussi le monde de milliers de Provençaux qui s’y ressourcent.
 
“Je devais avoir cinq ans et, malade, ma mère décida de m’emmener, ici, a l’adret, le soir je rentrais à Marseille, guéri”. On peut faire confiance à Pèire Bonnet, l’homme orchestre des politiques publiques de soutien à la langue d’oc des Basses-Alpes, pour avoir les patogas bien tanqués dans la terre. Il n’en a pas moins la tête et le cœur entre Cruis et le Pré du Fau, dans ce massif tout à la fois âpre et sensuel, le sien.
 
“J’y suis chaque mois pour une demi-heure...ou trois jours.” Maintenant que le manteau neigeux recouvre tout au dessus de 1500 mètres, et qu’au matin s’en évaporent les rubans de brume, il restera toutefois plutôt à Dauphin, a regarder la montagne plein nord, et vous pourrez lire avec lui : “La nèbla sembla un linçòu de seda que vurbe la cima dau Contràs. Ren que bofa”.
 

Espace caillouteux et lieu de toutes les révoltes

52 pages sur les hauteurs solitaires
52 pages sur les hauteurs solitaires
Espace des enthousiasmes, mais surtout du “rentrer en soi” Lure a bien sûr été le lieu de toutes les révoltes de Haute-Provence, depuis Aillaud de Volx en 1851-52 jusqu’aux maquis de 1944, mais aussi l’espace caillouteux et venteux où Giono situe son Crésus (1963), opposant vraies richesses et bank notes.
 
Pèire Bonnet rend compte de ces espaces mentaux autant que physiques, dans ces courts textes au fort pouvoir d’évocation. “Encuei lei restan as son mudas e lo país s’es enaurat.Ausi la votz dau temps venguda un jorn tot derrabar. Rèstan, uei, quauquei calhaus orfanèus”. Un espace qui fuit...
 
Lo Lurenc, avec ses 50 pages parsemées d’illustrations très encrées en forme d’idéogrammes - Simon Ortner – vient de sortir chez l’Aucèu libre, avec le prix habituellement modéré de la collection, 10€. Les exemplaires de ce tirage très limité, sont numérotés.

Jeudi 19 Mars 2020
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche



Votre numéro d'été invite à respirer
Dison que...

L'autre pandémie...à perpétuité ?

L'air pollué tue plus surement et plus massivement que la covid 19. Or, cette dernière, en forçant à la cessation d'activités, a révélé les responsables des pollutions les plus prégnantes sinon les plus connues.

L'autre pandémie...à perpétuité ?

Avec près de trente mille morts, la crise de la covid 19, dont on n’ose encore parler au passé, a marqué le premier trimestre de 2020. Elle nous a paru à juste titre terrible. Ces morts sont dues en fait aux affections respirtatoires qui souvent suivaient l’infection virale. Or, il nous faut remettre, toute traumatisante qu’elle soit, cette maladie planétaire dans un contexte plus large.

 

Entre trois et quatr millions de personnes décèdent chaque année d’affections respiratoires dans le monde. La bronchopneumopathie chronique obstructive, autrement dit la bronchite chronique, est un fléau.

 

Et pour partie ce que nous respirons au quotidien aggrave tous les symptômes. Encore ne sait-on pas tout, loin de là, sur  l'air qui est sensé nous faire vivre.



Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.