Aquò d'Aqui



Pour votre journal c’est l’heure de vérité !

Assurer la succession de notre journaliste, faire plus et mieux pour vous proposer en occitan des contenus d’actualité de qualité, cela ne peut se faire sans votre aide. Et nous nous refusons à l’alternative de sa disparition. Nous pouvons compter sur vous ?

La langue occitane pour dire la société, c’est indispensable et les lecteurs d’Aquò d’Aquí en sont persuadés qui, non seulement s’abonnent à notre revue désormais bimensuelle, mais qui encore lui donnent le coup de pouce financier nécessaire quand nous le leur demandons.

 

Ils savent pourquoi ! Le prix de la revue ainsi reste bas, aussi grâce à eux retraités comme étudiants peuvent avoir accès à nos contenus, s’imprégner des valeurs occitanes, celles du respect réel de la diversité. Avec eux, la langue dira tout cela publiquement à une nouvelle génération.

 

Notre langue supposée morte par les croque morts hexagonaux respire encore grâce à vous.

 















            partager partager

Lo Lurenc traces poétiques de Pèire Bonnet


FORCALQUIER. On connait Pèire Bonnet comme agent territorial fomenteur de politiques de soutien à la langue d'Oc. On ne le savait pas poète. Il livre une ode à la montagne emblématique de Haute-Provence.



Pèire Bonnet (photo MN)
Pèire Bonnet (photo MN)
Le massif secret qui s’étire depuis le Val Saint-Donat jusqu’au plateau de Vaucluse est le lieu de toutes les résistances, les manes d’Aillaude Volx y flottent encore a ras des cyprès rampants. C’est aussi le monde de milliers de Provençaux qui s’y ressourcent.
 
“Je devais avoir cinq ans et, malade, ma mère décida de m’emmener, ici, a l’adret, le soir je rentrais à Marseille, guéri”. On peut faire confiance à Pèire Bonnet, l’homme orchestre des politiques publiques de soutien à la langue d’oc des Basses-Alpes, pour avoir les patogas bien tanqués dans la terre. Il n’en a pas moins la tête et le cœur entre Cruis et le Pré du Fau, dans ce massif tout à la fois âpre et sensuel, le sien.
 
“J’y suis chaque mois pour une demi-heure...ou trois jours.” Maintenant que le manteau neigeux recouvre tout au dessus de 1500 mètres, et qu’au matin s’en évaporent les rubans de brume, il restera toutefois plutôt à Dauphin, a regarder la montagne plein nord, et vous pourrez lire avec lui : “La nèbla sembla un linçòu de seda que vurbe la cima dau Contràs. Ren que bofa”.
 

Espace caillouteux et lieu de toutes les révoltes

52 pages sur les hauteurs solitaires
52 pages sur les hauteurs solitaires
Espace des enthousiasmes, mais surtout du “rentrer en soi” Lure a bien sûr été le lieu de toutes les révoltes de Haute-Provence, depuis Aillaud de Volx en 1851-52 jusqu’aux maquis de 1944, mais aussi l’espace caillouteux et venteux où Giono situe son Crésus (1963), opposant vraies richesses et bank notes.
 
Pèire Bonnet rend compte de ces espaces mentaux autant que physiques, dans ces courts textes au fort pouvoir d’évocation. “Encuei lei restan as son mudas e lo país s’es enaurat.Ausi la votz dau temps venguda un jorn tot derrabar. Rèstan, uei, quauquei calhaus orfanèus”. Un espace qui fuit...
 
Lo Lurenc, avec ses 50 pages parsemées d’illustrations très encrées en forme d’idéogrammes - Simon Ortner – vient de sortir chez l’Aucèu libre, avec le prix habituellement modéré de la collection, 10€. Les exemplaires de ce tirage très limité, sont numérotés.

Jeudi 19 Mars 2020
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Notre numéro de février mars

Aquò d'Aquí c'est d'abord un magazine d'actualité sociétale sur 28 pages sans publicités, et s'y abonner c'est disposer d'un média engagé pour la langue occitane dans sa diversité dialectale pour dire la société.

Ce numéro d'hiver vous propose bien entendu une évocation du poète et globe trotter Roland Pécout, de son histoire personnelle et de cette originalité qui a consisté pour l'essentiel à aller à la rencontre de l'autre (Afghanistan, Scandinavie, Amérique latine...) pour comprendre qui l'on était. L'homme et l'intellectuel avait plusieurs dimensions, dont l'analyse historique et littéraire d'oc n'était pas la moindre. Mais nous avons choisi de l'évoquer avec l'écrivaine et chercheuse Danielle Julien.

 

03/02/2024

Dison que...

Robert Lafont cet intellectuel qui occupa le terrain social pour une renaissance occitane

A ne pas manquer !

AIX-EN-PROVENCE. Le colloque du 14 octobre ouvre large l'éventail des domaines d'intervention d'un humaniste dont l'œuvre incontournable a généré et accompagné le second risorgimento de la conscience d'oc.


Robert Lafont fut l'artisan principal du second risorgimento de la langue d'oc. Mistral avait lié le premier à la production d'œuvres littéraires prestigieuses et à l'unité latine, Lafont, avant et après 1968 associa ce second regain à la critique coloniale et à la situation sociale comme à une relecture de l'histoire. Pour autant son œuvre littéraire et théorique, riche et diverse, marque encore tous les domaines de la création d'òc. 

 



Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.