Aquò d'Aqui


Lo dire d’Elie Lebre (15)

Comment un paysan provençal du XXème siècle disait son temps, les saisons, le bon sens... dans sa langue de tous les jours. Quinzième semaine…

Ouvrage édité par l'Aeloc
L’agriculteur érudit et curieux Elie Lèbre (Cucuron –  Luberon : 1920-91) par bonheur rencontra l’occitaniste Madeleine Jaquier, et le fruit d’années de collectage nous a permis d’en savoir beaucoup sur la manière vivante et quotidienne de parler provençal.
 
Avec l’aimable autorisation d’Alain Barthelémy-Vigouroux qui a organisé la masse de notes et d’enregistrements issus de ce travail, nous vous en offrons un morceau chaque semaine, en vous recommandant d’acquérir le livre édité par l’Association Pour l’Enseignement de la Langue d’Oc .






Vous pouvez aussi désormais écouter certains articles !

En cliquant sur la pièce jointe du premier paragraphe, vous téléchargerez un fichier sonore, en fait le même article, mais lu à voix haute. L'initiative nous vient d'un constat : certains abonnés ont hélas une vue déficiente.

Voici un bon moment que nous y pensions; enregistrer certains articles et les proposer sur notre site web, faire entendre à celles et ceux qui souhaitent avoir la langue dans l'oreille, savoir comment on la prononce. Mais c'est un abonné de notre mensuel, devenu mal voyant, qui nous a incité à sauter le pas.














            partager partager

Lo Collectiu Occitan  vòl la lenga cada jorn a la TV regionala 


TOULOUSE. Ce collectif rassemble l’essentiel des mouvements politiques comme culturels en faveur de la langue occitane. Leur réunion toulousaine a décidé d’actions revendicatives envers télés et radios publiques régionales.



Lo Collectiu Occitan  vòl la lenga  cada jorn a la TV regionala 

Lo 7 d’octòbre passat un desenat d’associacions e de partits politics s’acampèron per una novèla iniciativa del Collectiu Occitan. Après aver fait una sintèsi de la situacion dins los mèdias audiovisuals regionals France Bleue Occitanie e France 3 Occitanie, decidiguèron de tornar sul terrenh de l’accion.

 

D’un costat France Bleue Occitanie empacha la difusion d’artistas occitans dins sas emissions cortetas, si que non per illustrar l’òbra del·a convida·t·da. De son costat France 3 Occitanie dispausa de tant de mejans coma la còla d’Aiaccio. En Corsega pasmens produsisson nòv oras d’emission quotidianas dont tres bilingüas, quora a Tolosa se’n fa pas que doas, e encara en francés ! Per entendre d’occitan se cal contentar de las emissions de fin de setmana pel bilingüisme. Lo Collectiu a saludat çaquelà lo trabalh de la còla en plaça. Lo problèma es estructural e non pas ligat al personal a l’òbra.

 

 


Aperitius reivindicatius

Las dificultats financièras del quotidian en linha « Lo Jornalet » son tanben estadas evocadas. Sa còla se ditz agotada, e segur basicament l’empacha es financièra. Una ajuda financièra, adonc, es necite d’urgéncia, qu’an dich los militants acampats. Lo Collectiu decidiguèt doncas de doas iniciativas.

 

D’un costat tornaràn lançar la campanha per « l’occitan cada jorn a la TV regionala » ambe per començar dos aperitius reivindicatius lo 23 de novembre a 12 h davant los sètis de France 3 Tolosa e Montpelhièr.

 

De lançar una campanha de mobilizacion dels militants·as occitanistas e de las organizacions amb una crida tre ara de donacions, contribucion al Jornalet.

 

« La defensa de nòstra lenga-cultura es l’afar de cadun d’entre nautres » a pogut dire de sòcis, au sortir de l’acamp, « la maquina que la matrassa non s’arresta pas jamai d’avançar, avèm de pan sus la canissa ».

 


Vendredi 4 Novembre 2022
Daidièr Mir




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Aquò d’Aquí de mars et avril
Dison que...

òrre democratic

Le recours au 49.3 quand la société et sa représentation parlementaire sont opposés à un projet, cela fait tout simplement injure à la démocratie.

Ben segur lo debat sus lei retiradas nos interpela, pasmens se ne'n parlam pas fòrça. Sabem que, entre nòstrei legeires totei seràn pas d'acòrd. Au revenge se garçar de la democracia quau que siegue son biais de s'exprimir, aquò nos desagrada. 



Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.