Aquò d'Aqui


Lo dire d’Elie Lebre (15)

Comment un paysan provençal du XXème siècle disait son temps, les saisons, le bon sens... dans sa langue de tous les jours. Quinzième semaine…

Ouvrage édité par l'Aeloc
L’agriculteur érudit et curieux Elie Lèbre (Cucuron –  Luberon : 1920-91) par bonheur rencontra l’occitaniste Madeleine Jaquier, et le fruit d’années de collectage nous a permis d’en savoir beaucoup sur la manière vivante et quotidienne de parler provençal.
 
Avec l’aimable autorisation d’Alain Barthelémy-Vigouroux qui a organisé la masse de notes et d’enregistrements issus de ce travail, nous vous en offrons un morceau chaque semaine, en vous recommandant d’acquérir le livre édité par l’Association Pour l’Enseignement de la Langue d’Oc .






Siatz cinquanta dos indispensables

52 contributeurs entre janvier et avril ont ajouté un supplément au prix de leur abonnement au mensuel Aquò d'Aquí, et c'est ainsi depuis deux ans. Leurs dons indispensables permettent à l'ultime magazine d'actualité en langue occitane de faire un pied de nez aux cassandres qui prédisent la mort de la diversité linguistique pour dire le monde.

Cinquantados contributors an portat pèira a Aquò d'Aquí dau tèmps dau darrier trimèstre, que li an aduch precisament 753,5 €uròs. Aquò representa a pauc près la meitat dau còst de l'estampaire per un numerò.














            partager partager

Les bons vœux de La Sanha !




Les bons vœux de La Sanha !
L’initiative est bien trop rare en Provence pour qu’on la passe sous silence.
 
La Ville de La Seyne, 65 000 habitants aux portes de Toulon, présente ses vœux à la population en français et en occitan.
 
L’affichage municipal en ville adopte, sur fond de plage, d’onde et de ciel bleu légèrement nuageux, le message suivant : Marc Vuillemot, cònse de La Sanha, e lo consèu municipau, vos porgisson sei vòts. Bòna annada 2016.
 
L''année est notée en bleu-blanc-rouge, et la mention « Liberté Egalité Fraternité » suit en français.
 
Les vœux en occitan sont aussi proposés en français. L’initiative, avec un texte simple et clair, permettra ainsi aux francophones intégraux de La Seyne de s’initier facilement à la langue régionale dont on espère qu’ils chercheront à l’apprendre « una briga ».
 
Le texte choisi par la municipalité de Marc Vuillemot, maire PS occitanophone depuis 2008, fera toutefois débat. Sur le fond, sans doute personne n’aura à redire, mais sur la forme, on pourra préférer lire « …vos sovetan una bòna annada » de la part du « premier cònsol de La Seina ».
 
Mais la discussion entre lexicographes passera bien derrière l’acte symbolique. La ville littorale affiche son occitanité dans le cadre de la République française.
 
Pourvu qu’elle fasse des émules !

Lundi 11 Janvier 2016
Michel Neumuller





1.Posté par Tautil Gérard le 13/01/2016 17:50
Ais amics lexicografs d'Aquò d'Aqui,

Vos ramenti que la transcripcion dau nom de La SANHA de MAR - La Sagno -de-Mar (dins lei doas grafias) es estat decidit per leis occitanistas de La Sanha dins l'encastre de la municipalitat Maurici Paul, en liame ambé lo cors d'Oc de la comuna.

Ambé lo Marius Autran, nòstre amic istorian de la comuna malurosament decedit, avèm batejat l'intrada Nòrd (placa pròcha dau licèu Langevin)- Fotografias de Var matin e de la Marseillaise de l'epòca.... Es ansin que 6 placas en occitan (dins lei doas grafias) son estadas mesas en plaça.

La grafia classica "La Sanha" empacha pas de dire la Seina/e. Mai la Seina es una transcripcion en partida fonetica. A cadun de prononciar "la sagno e la sagne" s'aquò li agrada, coma es normau de faire en provençau maritim. Lo conse de La Sanha fa pas que respectar la grafia classica qu'es aquela dau "Diccionari Provençau-Francés" de l'Escomessa e dau CREO Provença.

Un grand-mercé a Marc Vuillemot, occitanofòn de la Bòna per son iniciativa!

Gerard TAUTIL

Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Dans l'Aquò d'Aquí de l'été...

Dison que...

Uno marcho di fierta countrariado

AVIGNON. Les Gay Pride sont faites pour que la diversité s’affiche, s’affirme, gaiement et en couleurs. Quittant le chantier de l’Oustau Prouvençau e Occitan de Sault, bientôt inauguré, Raphaël a participé à celle d’Avignon. Hélas ! Tout y a été contraint par des autorités locales qui semblaient vouloir, sans vouloir.

Rafaèl Cuny
Lou darrié dissate, tres de setèmbre, m'anère espaceja dóu coustat de la ciéuta papalo, qu'aviéu ausi que se ié debanavo la proumiero Gay Pride avignounenco, caminado di fierta.



Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.