Aquò d'Aqui

Quelques proverbes de Novembre

Relatifs au mois de novembre, ils nous parlent d'un temps d'avant le réchauffement climatique, d'évidence...

Òme de novembre es de bòna fusta
femna de novembre laissa que tabusta


(homme né en novembre sera de bon bois
femme née en novembre sera suractive)

in De qué farà aquel temps ?
(Petit précis de météorologie populaire occitane)
Pierre Mazodier - Marpoc

Per San Martin,
Boucho toun vin
Mette toun chàu dedin.


(Pour Saint Martin
bouche ton vin
et enferme ton chou)

in  Proverbes et dictons des Hautes-Alpes et de l'Ubaye 
éditions du Roc












            partager partager

Les bons vœux de La Sanha !




Les bons vœux de La Sanha !
L’initiative est bien trop rare en Provence pour qu’on la passe sous silence.
 
La Ville de La Seyne, 65 000 habitants aux portes de Toulon, présente ses vœux à la population en français et en occitan.
 
L’affichage municipal en ville adopte, sur fond de plage, d’onde et de ciel bleu légèrement nuageux, le message suivant : Marc Vuillemot, cònse de La Sanha, e lo consèu municipau, vos porgisson sei vòts. Bòna annada 2016.
 
L''année est notée en bleu-blanc-rouge, et la mention « Liberté Egalité Fraternité » suit en français.
 
Les vœux en occitan sont aussi proposés en français. L’initiative, avec un texte simple et clair, permettra ainsi aux francophones intégraux de La Seyne de s’initier facilement à la langue régionale dont on espère qu’ils chercheront à l’apprendre « una briga ».
 
Le texte choisi par la municipalité de Marc Vuillemot, maire PS occitanophone depuis 2008, fera toutefois débat. Sur le fond, sans doute personne n’aura à redire, mais sur la forme, on pourra préférer lire « …vos sovetan una bòna annada » de la part du « premier cònsol de La Seina ».
 
Mais la discussion entre lexicographes passera bien derrière l’acte symbolique. La ville littorale affiche son occitanité dans le cadre de la République française.
 
Pourvu qu’elle fasse des émules !

Lundi 11 Janvier 2016
Michel Neumuller





1.Posté par Tautil Gérard le 13/01/2016 17:50
Ais amics lexicografs d'Aquò d'Aqui,

Vos ramenti que la transcripcion dau nom de La SANHA de MAR - La Sagno -de-Mar (dins lei doas grafias) es estat decidit per leis occitanistas de La Sanha dins l'encastre de la municipalitat Maurici Paul, en liame ambé lo cors d'Oc de la comuna.

Ambé lo Marius Autran, nòstre amic istorian de la comuna malurosament decedit, avèm batejat l'intrada Nòrd (placa pròcha dau licèu Langevin)- Fotografias de Var matin e de la Marseillaise de l'epòca.... Es ansin que 6 placas en occitan (dins lei doas grafias) son estadas mesas en plaça.

La grafia classica "La Sanha" empacha pas de dire la Seina/e. Mai la Seina es una transcripcion en partida fonetica. A cadun de prononciar "la sagno e la sagne" s'aquò li agrada, coma es normau de faire en provençau maritim. Lo conse de La Sanha fa pas que respectar la grafia classica qu'es aquela dau "Diccionari Provençau-Francés" de l'Escomessa e dau CREO Provença.

Un grand-mercé a Marc Vuillemot, occitanofòn de la Bòna per son iniciativa!

Gerard TAUTIL

Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche
Dans Aquò d'Aquí de novembre
Dison que...

L'Etat protège toujours aussi peu mais impose toujours autant

L'autorité de l'Etat s'exerce depuis Paris et impose ses décisions à tous. Pour nous éviter le retour de la pandémie peut-être sont elles justifiées. Mais la méthode elle est injustifiable. Il est grand temps que nos élus prennent le pouvoir que le mépris jacobin leur dénie.

Voici donc le retour des restrictions majeures : sur le territoire de la métropole d'Aix-Marseille, les bars et restaurants ferment. En fait les lieux de rencontre, où l'épidémie peut circuler, mais aussi les idées et une certaine idée du bonheur.

Et peut-être fallait-il en passer par là. Mais qu'en décide une conversation téléphonique entre un ministre siégeant à l'ombre de la Tour Eiffel et son préfet, certainement pas habitué de la vie sociale méditerranéenne, cela interroge.


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.