Aquò d'Aqui


Lo dire d’Elie Lebre (15)

Comment un paysan provençal du XXème siècle disait son temps, les saisons, le bon sens... dans sa langue de tous les jours. Quinzième semaine…

Ouvrage édité par l'Aeloc
L’agriculteur érudit et curieux Elie Lèbre (Cucuron –  Luberon : 1920-91) par bonheur rencontra l’occitaniste Madeleine Jaquier, et le fruit d’années de collectage nous a permis d’en savoir beaucoup sur la manière vivante et quotidienne de parler provençal.
 
Avec l’aimable autorisation d’Alain Barthelémy-Vigouroux qui a organisé la masse de notes et d’enregistrements issus de ce travail, nous vous en offrons un morceau chaque semaine, en vous recommandant d’acquérir le livre édité par l’Association Pour l’Enseignement de la Langue d’Oc .






Siatz cinquanta dos indispensables

52 contributeurs entre janvier et avril ont ajouté un supplément au prix de leur abonnement au mensuel Aquò d'Aquí, et c'est ainsi depuis deux ans. Leurs dons indispensables permettent à l'ultime magazine d'actualité en langue occitane de faire un pied de nez aux cassandres qui prédisent la mort de la diversité linguistique pour dire le monde.

Cinquantados contributors an portat pèira a Aquò d'Aquí dau tèmps dau darrier trimèstre, que li an aduch precisament 753,5 €uròs. Aquò representa a pauc près la meitat dau còst de l'estampaire per un numerò.







Les articles les plus commentés







            partager partager

Les Rouges du Midi reviennent en plus classique


L'oeuvre majeure de Félix Gras adaptée à la graphie classique.



Adapté par Domenja Blanchard
Adapté par Domenja Blanchard
Le chef d'oeuvre de Félix Gras fut publié en provençal chez Roumanille en 1896, à Avignon, pendant que Catherine Janvier, une citoyenne américaine qui résidait à St-Rémy, retournait chez elle avec une épreuve confiée par l'auteur. Aux USA, en Grande Bretagne, en Suède et à Paris via un feuilleton publié par Le Temps, Li Rouge dóu Miejoun furent vendus probablement à 100 000 exemplaires de par le monde.

Un succès sans équivalent pour l'édition en langue d'oc, qui augurait bien d'un avenir possible, mais jamais accompli.

Les Editions des Régionalismes viennent de publier à nouveau l'oeuvre de Gras, cette fois-ci adaptée à la graphie classique par Domenja Blanchard, à qui l'éditeur avait déjà confié une édition des oeuvres de Valèri Bernard.

Illustré par les gravures originales de Osvaldo Tofani (1849 Florence – 1915 Paris), publiées dans la première édition en français, Li Roges dau Miegjorn sont écrits comme le récit d'un jeune protagoniste qui rejoint le bataillon des Marseillais en 1792.

On suit ainsi ville à ville la montée des idées républicaines, dans un récit vif et enlevé. 

Les afouga de l'oeuvre originale peuvent essayer également de trouver l'édition en graphie mistralienne, celle de l'auteur, chez CPM - Marcel Petit (1977 puis 1989).

Samedi 26 Novembre 2016
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Aquò d'Aquí de novembre laboure en occitan

Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.