On est toujours le sud de quelque part

Région Sud, c'est le nouveau nom de la Provence. Mieux que l'horrible Paca, mais signe du mal à l'aise des élites politiques avec notre identité, toujours mise de côté.

Nous nous sommes assez élevés ici contre cet horrible acronyme sensé résumer notre condition de Provençal, Alpin et Cotedazuréen (!)…Paca ! Que les « Pacaliens » fassent un pas en avant…Personne, bon.
 
Nous ne pleurerions pas la défunte Paca, mais de toute façon elle a encore de beaux jours devant elle, hélas.






            partager partager

Le Forum d’Oc « calade la draille » un an après

Félibrige et Institut d'Etudes Occitanes ont su collaborer pour catalyser 60 associations


Le réseau associatif se veut l’enfant d’Anem Òc, destiné à catalyser les actions des personnes morales en faveur de la langue régionale de Provence Alpes Côte d’Azur. Le 11 octobre à La Fare (13) ses membres feront le point des commissions thématiques. Et le Forum se veut durable, nous dit Claude Juniot (IEO).



Tout est parti du succès d'un colloque d'Anem Òc, qui a réuni 300 personnes à Marseille en novembre 2013. Un succès qui devrait durer (photo MN)
Tout est parti du succès d'un colloque d'Anem Òc, qui a réuni 300 personnes à Marseille en novembre 2013. Un succès qui devrait durer (photo MN)
« La Maintenance de Provence du Félibrige, l’Institut d’Etudes Occitanes et soixante associations à ce jour vont catalyser les initiatives publiques ou privées en faveur de la langue d’Oc en Provence Alpes Cote d’Azur, c’est le sens du Forum d’Oc que nous avons créé au sortir du colloque Anem Òc de Marseille ».

Comme d’autres organisateurs, Claudi Juniot, le président de l’IEO-Paca le pense, il fallait agir de façon durable.

Le 30 novembre 2013 au soir, après un colloque plus que réussi au palais du Pharo, les responsables associatifs étaient en effet face à une nécessité.

Puisque tant de gens sont capables de se mobiliser pour notre langue, que faire de cette envie d’agir ?

« Nous nous sommes avisés qu’en fait, de nombreuses actions étaient engagées sur le terrain, et qu’il était d’abord nécessaire de catalyser, et de rendre plus visible ce qui est fait » soutient Claudi Juniot.

Ainsi la Ville de La Seyne publie dans son magasine une page entière en provençal, parfois en mistralien, parfois en graphie classique ; Ventabren organise de son côté tous les ans un grand prix littéraire dédié à la langue d’oc ; à Orange le lycée de l’Arc a créé une signalétique en occitan… 

« Des collectivités, des entreprises ou des associations font, parfois un peu, parfois plus, il s’agit de valoriser publiquement ces initiatives, car ce sont elles qui font avancer la cause de la langue régionale. »

60 associations pour 60 actions

Une parmi les initiatives à valoriser : le lycée de l'Arc, à Orange, accueille ses élèves en provençal (photo Ben Leu DR)
Une parmi les initiatives à valoriser : le lycée de l'Arc, à Orange, accueille ses élèves en provençal (photo Ben Leu DR)
Avec un certain sens de la formule, Claudi Juniot résumera ainsi : « que chascun pòrta pèire, e ensems caladarem la draia ! »

Pour cela il faut donc fédérer, et c’est la mission que s’est donnée le Forum d’Oc. Il recueille les adhésions des associations, de la commune de Ventabren en attendant que d’autres délibèrent pour la rejoindre, et de trois entreprises. D’autres vont suivre.

« L’adhésion est libre, et gratuite, mais réservée aux personnes morales. L’important est d’amener son action, et d’en lancer une ». 60 associations, 60 actions de terrain, à mettre donc en valeur via le Forum d’Oc.

« Si chacune contacte l’école ou le collège de sa commune avec un projet para-pédagogique, vous imaginez la puissance de l’exemple pour les autres établissements ? »

Le 11 octobre les acteurs du Forum d’Oc se réuniront « comme tous les six mois » pour faire le point, surtout celui des commissions de travail : enseignement, arts et spectacles, médias, développement durable…

La séance plénière aura lieu à La Fare (13).

Il y aura alors près d’un an que ce réseau se sera créé. Il a déjà bien caladé !

Où et quand ?

A partir de 14h samedi 11 octobre 2014
Centre Culturel Jean Bernard
Avenue Aristide Briand-Louis de Broglie
13580 La Fare les Oliviers
(à côté du Collège)
 
Les organisateurs demandent de confirmer votre présence pour des raisons d'organisation de l'accueil à  
contactforumdoc@gmail.com


Mardi 7 Octobre 2014
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Abonnez vous à Aquò d'Aquí avant d'avoir soif !

Dison que...

1851 : defendre la Republica en provençau

L’historien Renat Merle nous rappelle que la résistance au coup d’Etat du 2 décembre 1851, fut le fait de ruraux qui parlaient occitan. Les meilleurs défenseurs de la République française. Avis aux Républicains amnésiques de 2017.

1851 : defendre la Republica en provençau
A la fin de l’an 1848, un aventurier politic, Louis Napoléon Bonaparte, es estat elegit president de la Republica, amb lo prestigi de son nom e l’adesion de l’immense monde rurau, que portava seis esperanças de dignitat e de progrès.

Mais dins lei fachs, lo President bailejava la Republica dau partit de l’Òrdre, valent a dire la Republica conservatriça, aquela dei Gròs.
 


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.