Glaudi Bressand nous a quitté

Il était habitué des stages d'occitan estivaux, durant lesquels il pratiquait son activité de prédilection : l'écoute des autres.

Glaudi Bressand  nous a quitté
Glaudi Bressand s’est simplement affaissé lors d’une cueillette en montagne le 30 juillet dernier, et ne s’est plus relevé. Il avait 72 ans. 






            partager partager

La Marseillaise tant obligatòri coma lo blu-blanc-roge


Faut-il vraiment que retentissent les chants guerriers, pour rendre hommage aux disparus des terrasses de café ?



Faire entendre La Maseillaise o non ? Abandeirar lei fenèstras de blu, blanc e roge per una capelada ai victimas dau Bataclan ? Compelir lo club de Bastia de football a renonciar a son cant de dòu tradicionau còrsa Dio Vi Salve Regina, en plaça de l’imne francés ?
Portrait funéraire du IIè siècle après JC (Musée du Louvre). La trace d'un être vivant tel qu'il fut vivant.
Portrait funéraire du IIè siècle après JC (Musée du Louvre). La trace d'un être vivant tel qu'il fut vivant.

Recherchons l'unité au lieu de redécorer la vitrine de l'unité

E se l’Estat, en plaça de s’emborniar ‘mé de reflèxes patriotics podiá s’atacar a ce qu’afeblis la libertat, l’egalitat e la fraternitat, fariá veire d’un biais mai segur que s’ataca ai divisiens dins la societat francèsa.

L'unitat vau mai que la vitrina de l'unitat.
 
Pavesar lei fenèstras, lei terroristas s’en garçan bèn. E se persuadir qu’am’una ondassa tricolora la societat serà mai unida, es de fantasme.
 
Un terç aperaquí dei victimas parisencas va son pas, parisencas. Parlam pas dei malurós que nos venián de Laranha o d’autrei recantons francès, tot urós de profiechar d’una nuech de fèsta parisenca, mai deis estrangiers, toristas o estudiants forestiers que son tombats sota la mitralha islamista. Per elei, e sei familhas, que serà, aquel abandierament ?
 
Lei prusiments nacionalistas faràn pas s’entornar lei malurós. E se fau combatre lei afogats d’aqueu faissisme que s’esconde darrier la bondieusiariá, l’omenatge ai victimas eu, es fach per nos les gardar en memòri.
 
D’acampar sei fòtos que lei fan veire vidants, de publicar sei noms, de faire parlar d’elei sei pròches,  son totei de mejans de leis onorar, e deu n’i aver d’autres.
 
En plaça de negar sa memòri sota l’ondassa dei bandieras, o de cantar « qu’un sang impur abeure nòstrei regas ».

Vendredi 27 Novembre 2015
Renat Mine




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche


Dans l'Aquò d'Aquí de rentrée : la montagne de l'économie de proximité
Dison que...

Quand lei French Lovers èron occitans

Evoquons deux acteurs occitans qui ont marqué le cinéma américain.

Sieu un cinefile d’avans leis anadas 2000, ai mai vist fa gaire a la telé «  Parìs brula ti »  ? (1966) de René Clément pèr lo cinquième còp. Lei stars dei doas ribas de l’Atlantica li son en abonde, aquò pòrta tòrt a l’intensitat dramatica dau filme, mai lo publique revés seis idòlas emé plesir. 
Quand lei French Lovers èron occitans


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.