Aquò d'Aqui

Quelques proverbes de Novembre

Relatifs au mois de novembre, ils nous parlent d'un temps d'avant le réchauffement climatique, d'évidence...

Òme de novembre es de bòna fusta
femna de novembre laissa que tabusta


(homme né en novembre sera de bon bois
femme née en novembre sera suractive)

in De qué farà aquel temps ?
(Petit précis de météorologie populaire occitane)
Pierre Mazodier - Marpoc

Per San Martin,
Boucho toun vin
Mette toun chàu dedin.


(Pour Saint Martin
bouche ton vin
et enferme ton chou)

in  Proverbes et dictons des Hautes-Alpes et de l'Ubaye 
éditions du Roc












            partager partager

Francophonie disqualifiée à tout jamais


Faire du français le phare culturel qu'attendent les défenseurs de la diversité culturelle de par le monde, mais tout en balayant cette diversité dans la société française.



Passons sur les ambitions délirantes du président Macron en ce qui concerne l’avenir de la francophonie. Il envisage de tripler le nombre de locuteurs d’ici 2050 et d’en faire la première langue d’Afrique.
Francophonie disqualifiée à tout jamais

Des moyens supplémentaires aux chaines TV françaises à vocation internationale, mais l'assèchement des TV régionales

Langue régionale au plan mondial, avec 275 millions de locuteurs, dont une bonne part ne doit que la posséder modérément, le français a d’abord et historiquement été considérée comme une arme politique. Il devait former des esprits, attirer les cadres des nations colonisées vers les idées du centre, Parisien, les lumières.
 
Les échanges mondiaux se décidant désormais en anglais ou en mandarin, l’idée d’un français triomphant, phare de nos façons de penser, supposées les meilleures, a vécu.
 
C’est donc la langue larguée d’un pays largué, qui cherche, comme d’habitude à se venger sur sa diversité, de son déclin international. « Si je suis incapable d’exister mieux au plan international, qu’au moins je puisse écraser ces sous-langues, patois, et autres choses dangereuses car elles pourraient formater autrement la pensée de la population ». C’est en gros la raison qui motive la francophonie telle qu’elle est conçue en France, par la France.
 
Jamais la francophonie n’a su ni voulu se définir comme diverse, incluant le trésor que représente la langue occitane, par exemple. Le faisant elle se serait attaché les défenseurs des langues régionales, fiers de pouvoir montrer le visage d’une société ouverte. Il n’en a jamais rien été.
 
Pendant que le président Macron confirme un investissement de 200 millions d’€uros en soutien aux politiques de la francophonie dans le monde, qu’il prévoit d’accroitre l’audience et, partant, les moyens des chaines de TV francophones internationales, son gouvernement réduit chaque mois un peu plus les moyens dont disposent les antennes régionales de France 3, et finit d’assécher toute politique d’aide aux médias en langues de France, tout comme il organise, à la suite de Mme Vallaud-Belkacem, l’euthanasie de l’enseignement de ces mêmes langues dans l’enseignement public.
 
Savez-vous que, pour diverses raisons, dont les JO d’hiver de Corée, les maigres émissions en langue régionale de France 3 ont été supprimées sept semaines d’affilée ?
 
Sous la coupole de l’Académie Française, où Amin Maalouf l’accueillait, ce dernier pouvait bien l’exhorter à  « être le chef de file d’un combat planétaire pour le pluralisme des langues et des cultures », nous savons bien que ce combat ne peut commencer par le meurtre des langues parlées sur le territoire français.

Ce crime originel contre la diversité disqualifie définitivement les supporters du français dans le débat pour la diversité des langues et des points de vue dans le monde.

Jeudi 22 Mars 2018
Michel Neumuller





1.Posté par Andriu de Gavaudan le 22/03/2018 16:46
La position del president sus las lengas e la francofonia
Seriá benlèu pas un còp per res se las associacions que promòvon las lengas istoricas de França fasián una demarcha al prèp dels países sòcis d’aquela francofonia per explicar lo problèma, quitament se matun d’aqueles païses menan una politica similara a la politica francesa...

Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche
Dans Aquò d'Aquí de novembre
Dison que...

L'Etat protège toujours aussi peu mais impose toujours autant

L'autorité de l'Etat s'exerce depuis Paris et impose ses décisions à tous. Pour nous éviter le retour de la pandémie peut-être sont elles justifiées. Mais la méthode elle est injustifiable. Il est grand temps que nos élus prennent le pouvoir que le mépris jacobin leur dénie.

Voici donc le retour des restrictions majeures : sur le territoire de la métropole d'Aix-Marseille, les bars et restaurants ferment. En fait les lieux de rencontre, où l'épidémie peut circuler, mais aussi les idées et une certaine idée du bonheur.

Et peut-être fallait-il en passer par là. Mais qu'en décide une conversation téléphonique entre un ministre siégeant à l'ombre de la Tour Eiffel et son préfet, certainement pas habitué de la vie sociale méditerranéenne, cela interroge.


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.