Aquò d'Aqui








Vau mielhs èstre Parisenc...

SENANQUE. Menacée d'écroulement l'emblématique cistercienne du Vaucluse, malgré sa notoriété, ne recueille pas en un an, le trois centième de l'argent que Notre Dame de Paris a recueilli en 24 heures.

Vos ne'n rementatz ? En un jorn, fa pauc, lei grandei entrepresas an promes mai d'un miliard d'€uròs per un monument parisenc emblematic.

En Provença, fa un an que la Glèisa assaja de trobar tres cents còps mens, e lei mecenas, l'i vesem pas.

Fau èstre Parisenc.







            partager partager

Forcadas ai JO


Les JO de Sotchi ne furent pas qu'une catastrophe écologique, ni qu'un prélude aux aventures viriles de Poutine. Les olympiades ont aussi été l'occasion pour les commentateurs français d'afficher leur mépris amusé de l'accent des sportifs. Faut-il donc tout voir depuis la Tour Eiffel ?



"Pour ce premier run sur le spot, elle sort en switch, elle fait un rivers sur les rails et change de jump avec son stick gauche". Sieu sus France 3 lo 11 de febrier pèr lo Slopestyle Dames.
Forcadas ai JO

Buvi puei un green tea davant ma televisien en esperant lei competiciens de Half-pipe, de Snow board e de Short-track que van venir. Aquest an mi preni lo temps de veire lei Juecs Olimpiques e d'escotar lei comentaris, en bòn francés, dau promier au darnier jorn. 

Avans meme la Ceremonié Inaugurala, la paura Pépète a fach rire Pascale Clark a 9 oras 05. L'accent ariegés de Perina Laffont, dicha Pépète au vilagi olimpique, esquiarèla de 15 ans, la caganìs de la seleccien francesa, a mau passat sus l'antèna de la parisenca "rive gauche" France Inter.

Pépète disié m'estrambòrd qu'èra contenta d'aguer fach 5na a la qualificacien de son concors. Pascale si permetrié pas de si garçar ensin de l'acent gabonés o algerian a l'antèna, aquò podrié passar per de racisme. 

Mai mé un accent occitan, ges d'empacha ! Lei Quebequés, que fan de belugas a l'esquì acrobatique, an lo meme sòrt que nautrei. Lo comentator de France 2 parlava de l'esquiaire Duffau- Lapo(ooo)inte en imitant d'un biais risarèu l'acent dei ribas dau Saint-Laurent.

Leis acents son pas d'elements anecdotiques dei parlars. Imaginatz-vos que lei fraires Fourcade Martin e Simon an pas lo meme acent. 

Martin vengut una estèla mondiala dau biatlon (maridagi dau tir e de l'esquì) parla ponchut. 

Dins son intervista après sa medalha d'òr de la Poursuite diguet "j'avais tel'ment envie d'ça".

Son ainat Simon, arribat au mitan de l'escabòt deis esquiaires dins la mema competicien, a gardat son acent pirenenc e son mocador sang e òr autorn dau coale.

Convèn de pèrdre son acent pèr ganhar de plaça dins lo monde..

L'avi qu'avié donat son nom a la familha Forcada duvié ben manejar la forca. Sei rèire felens an chanjat d'aisinas mai an pas perdut lo gaubi.

Mercredi 5 Mars 2014
Andrieu Abbe




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Votre nouvel Aquò d'Aqui d'été
Dison que...

Lei recalius de Notre Dame coma nos questionan

Notre-Dame de Paris fait aussi partie du patrimoine occitan. Notre patrimoine immatériel fait-il partie de celui de la France, M. Macron ? Si oui, que ne décidez-vous de le revitaliser, avec la même autorité ?

L’incèndi qu’a devastat per partida la Catedrala Notre-Dame de Paris diluns 15 d’abriu vèrs lei sèt oras dau vèspre questiona tota la França sus la plaça restanta dau religiós dins la societat dau siècle XXI, sus lo suenh portat per leis autoritats au patrimòni materiau e sei trias de finançament, mai tanben sus lo biais de l’intelligentsia de considerar que tot ce que se debana a Paris merita la prioritat de la Nacien.
Lei recalius de Notre Dame coma nos questionan


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.