Aquò d'Aqui


Entre pneumonia e virus chinés la malautia cronica de l’Estat

L’Etat avait tout préparé en secret, et les rapatriés de Chine se retrouvent en quarantaine sur la Côte Bleue… alors que s’apprête à éclater une véritable épidémie de pneumonies. Ah qu’il eût été bon de consulter le réseau de médecins locaux !

Una conferéncia de pressa dau prefèct, sensa ges de tèma, puei d’anóncias… E ai jornalistas l’Estat li dirà, avans que siegue mume avisat lo premier cònsol, que lei Francés retorn de China amé de sopçons d’infecciens, seràn gardats en quarantena dins un centre de lesers de Carri, sus la riba de mar.

Entre pneumonia e virus chinés la malautia cronica de l’Estat















            partager partager

Déchéance démocratique




Dans un projet de Loi dont le journal Le Monde prête l’intention au gouvernement socialiste, l’essentiel des mesures de restrictions des libertés qu’entraîne l’état d’urgence serait intégré au code pénal français.
 
Le juge, c’en est l’idée principale, s’effacerait devant le policier. 

Et si le peuple de France ne correspond plus demain à l'image que s'en font ses dirigeants, faudra t-il le déchoir de sa nationalité?

Or, quand la Justice laisse le pouvoir à la police, la démocratie perd du terrain. Elle devient « démocrature ». C’est ce qui nous guette.
 
L’évènement signerait une belle victoire morale des terroristes islamo fascistes contre lesquels l’Etat est sensé lutter. Je devine déjà leur propagande : "voilà donc ce qu'est votre fameuse démocratie!"
 
Pour une démocratie vieille de deux siècles, on peut dire qu’elle n’est pas si durable que ça pour répondre aux préoccupations sécuritaires d’une aussi piètre manière.
 
Déjà elle prétend dire, bientôt, qui est ou n’est pas Français. La déviance ne pouvant être le produit d’une France pure et nette, il suffirait de déchoir de la nationalité française le déviant pour que le pays retrouve sa pureté. C’est l’idée.
 
La boîte de Pandore ainsi ouverte, on pourra demain déchoir de sa qualité de Français toute personne qui ne correspond pas aux fantasmes de nos dirigeants. Ces derniers ne seront jamais en cause, il suffira d’écarter de la communauté nationale toute personne qui dérange.
 
Quand la Constitution le permettra, c’est la Loi qui déterminera qui peut ou ne peut plus être considéré comme Français.
 
Imaginez un instant que, défendant sur le territoire français une langue qui n’est pas le français, vous deveniez demain un français suspect à ce titre ?
 
Ne voit-on pas très vite à quels égarements conduirait cette logique ?
 
Allons au bout de celle-ci. Si le peuple français ne correspond plus à l’idée que s’en font ses dirigeants, pourquoi ne pas le déclarer non-Français ?

Mercredi 6 Janvier 2016
Renat Mine




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Aquò d'Aquí retourne à l'école
Dison que...

"lo Ric Valens Richart, rei dels Engles" sur Arte

Si je n'avais pas été confortablement installé dans mon fauteuil, j'aurais pu tomber de ma chaise. Richard coeur de Lion et son frère cadet Jean sans Terre parlaient occitan sur une chaine de télévision française.



Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.