Aquò d'Aqui

Journée historique pour les langues régionales

La loi dite Molac donnera des droits à l'enseignement des langues minoritaires en France, enfin ! ça ne s'est pas fait tout seul.

Bien des lecteurs d'Aquò d'Aquí ont été surpris, le 8 avril, du vote écrasant des députés en faveur de la loi de Protection des langues régionales, avancées par le groupe parlementaire Libertés et Territoires. Pourtant une observation un peu fine des évènements qui ont conduits à cette issue aurait rassurée plus d'un.

















            partager partager

Coronavirús còntra convivència


Mesures d’isolement, peur des uns et des autres...Le COVID 19 affecte la santé, mais aussi lo biais de viure. Nos conseils de prévention en attendant le médicament miracle...que nous avions déjà semble-t-il.



ra fa un mes qu’a sorgit lo coronavirús o, coma dison desenant lo COVID 19, un micròbe tan pichon que vos dintra dins l’organisme maugrat lei masquetas que totei mai o mens començan de se crompar.

Coronavirús còntra convivència

Effet d'aubaine pour certaines sociétés, provocateur d'individualisme, il peut être combattu et prévenu

A la farmacia dau quartier aièr, li an demandat se ne’n avian encara. “Eh! Non, e pas mai de desinfectant per lei mans, que totei d’un còp se son amolonats sus lei resèrvas. Mai avèm encara de masquetas quirurgicalas : aquelei son pas a 0,25€ mai a 1€, e encara de colègas parisencs lei vendan a 9€, bòrd que lei fabricants an quatecant aumentat sei prètz...Es la lèi dau mercat monsur!”

 

Adonc, lo coronavirús fa respelir quauqueis entrepresas, mai comença d’afèblir la convivència ; de ciutats italianas son isoladas, e la distancia de seguretat seriá de dètz mètres, aquò farà pas aisat lei charradissas, lei potons sus la gauta desaparéisson e lo monde lèu se tocarà plus la man…

 

Mai coma va ditz lo professor marselhès Daidier Raoult, un cacheton de chloroquine, que còsta ren, pòu sonhar la malautia. Segur que fariá pas l’afaire dei societats dau sector ! Pas besonh de pagar un brevet...

 

Aquò dich, en França se ditz pas fòrça lei caracteristicas dau coronavirús, pasmens de lo conéisser, es ja ne’n combatre l’efect. Adonc, vaquí ce que nos dison de Catalans trabalhant dins d’estructuras culturalas onte reçaupan de publics.

 

- lo micròbe podriá pas resistir a la calor, se nos ensuca en ivèrn es pas d’asard ! A 27 ° crèbariá. Adonc, de bèure caud seriá un acte de prevencien : tè, tisana, dau !

 

- quand se pausa sus de metal podriá viure fin qu’a doge oras. Adonc, méfi ! Fau s’avisar que tota rambarda d’escalier de luec public, tota man correnta es una fònt de risc, tanben lei ponhadas de botigas ...o de veitura. Netejatz lei a l’ostau e netejatz vòstrei mans defòra.

 

- tanben sus lei vestits demòrariá viu doge oras, adonc fau ne’n faire de bugadas , e per lei vèstas, lei pausar sus lo radiator podriá èstre una solucion.

 

- Pasmens sus la peu, lei mans, lo coronavirús viuriá pas mai de dètz minutas...un temps cortet que fau subretot pas se tocar boca e nas, nimai leis uelhs ! Que sembla que son tanben una pòrta d’intrada. Encara un còp, sabon e desinfectants seràn mobilitzats sensa relàmbi !

 

Esperant que degun mai siegue tocat per aqueu novèu malastre, vos disi quand mume que fau pas renonciar ai relacions socialas...Aièr èri au Cafè Provençau d’Ais-de-Provença, e amé lei colègas, èriam pas, segur, a dètz mètres leis uns deis autres!


Jeudi 27 Février 2020
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Dison que...

Nos villes avec leur nom historique et sans enquiquineur procédurier

Un aspect de la loi Molac, votée le 8 avril, est resté à tort dans l'ombre : le droit de nommer ses rues et ses entrées de ville sans être harcelé par un obsédé de la langue unique.

De la loi loi nº 2548 relative à la protection patrimoniale des langues régionales et à leur promotion, désormais connue sous le nom de son promoteur, Paul Molac, nous avons surtout retenu les articles permettant de renforcer l’enseignement bilingue dans les établissements publics.

 

Cependant s'il est un aspect de la promotion des langues minoritaires qui a été négligé par les commentateurs, c’est celui de la signalétique bilingue. C’est un tort car cette possibilité, enfin débarrassée des attaques imbéciles de soi-disant libres penseurs, fera évoluer les mentalités de nos concitoyens, à qui sera rappelée aisément la fierté de leur terroir.




Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.