Aquò d'Aqui


Lo dire d’Elie Lebre (15)

Comment un paysan provençal du XXème siècle disait son temps, les saisons, le bon sens... dans sa langue de tous les jours. Quinzième semaine…

Ouvrage édité par l'Aeloc
L’agriculteur érudit et curieux Elie Lèbre (Cucuron –  Luberon : 1920-91) par bonheur rencontra l’occitaniste Madeleine Jaquier, et le fruit d’années de collectage nous a permis d’en savoir beaucoup sur la manière vivante et quotidienne de parler provençal.
 
Avec l’aimable autorisation d’Alain Barthelémy-Vigouroux qui a organisé la masse de notes et d’enregistrements issus de ce travail, nous vous en offrons un morceau chaque semaine, en vous recommandant d’acquérir le livre édité par l’Association Pour l’Enseignement de la Langue d’Oc .






Siatz cinquanta dos indispensables

52 contributeurs entre janvier et avril ont ajouté un supplément au prix de leur abonnement au mensuel Aquò d'Aquí, et c'est ainsi depuis deux ans. Leurs dons indispensables permettent à l'ultime magazine d'actualité en langue occitane de faire un pied de nez aux cassandres qui prédisent la mort de la diversité linguistique pour dire le monde.

Cinquantados contributors an portat pèira a Aquò d'Aquí dau tèmps dau darrier trimèstre, que li an aduch precisament 753,5 €uròs. Aquò representa a pauc près la meitat dau còst de l'estampaire per un numerò.







Les articles les plus commentés







            partager partager

Bribes de musique


Présents à Nice, Arles et Marseille (année capitale de la culture européenne !) les magasins Harmonia Mundi sont tous menacés de fermeture, comme 15 au total en France. Avec eux le conseil et la discussion culturelle en prendraient un sacré coup, nous dit ici Manue, qui dirige le label Manivette Records, bien connu des amateurs de musique occitane moderne.



Emmanuelle Tirmarche, dite Manue (photo XDR)
Emmanuelle Tirmarche, dite Manue (photo XDR)
La fermeture des boutiques Harmonia Mundi est un pas de plus vers la fin de la proximité : proximité dans le partage de la musique avec un spécialiste, partage de savoir, de culture et de musique !



Cette fermeture est un pas de plus vers la mort annoncée du disque : moins de points de vente = moins d'offre de musique (en tout genre : musique occitane bien entendu, mais aussi tous les styles de musique : musique du monde, musique traditionnelle, musique classique, actuelle, jazz, pop, rock, etc.).

Le magasin de disque, et notamment les boutiques Harmonia Mundi, est un lieu privilégié pour découvrir, sur les conseils avisés de personnes éclairées, de nouveaux univers.

Mais si cela s'étiole, nous nous retrouverons face à l'immensité d'un choix dématérialisé, juste des bribes de musique (téléchargement par titre), plus de plongeon dans le monde fantastique, allégorique ou réaliste d'un artiste ou d'un groupe.

Ne baissons pas les bras, réagissons pour un monde de qualité avec un partage de connaissances et de culture, refusons l'arrêt des métiers de spécialistes et de spécialités. C’est pour entamer cette saine réaction que je vous propose de signer cette pétition.

Mercredi 29 Mai 2013
Manue




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Aquò d'Aquí de novembre laboure en occitan

Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.