Aquò d'Aqui


Lo dire d’Elie Lebre (15)

Comment un paysan provençal du XXème siècle disait son temps, les saisons, le bon sens... dans sa langue de tous les jours. Quinzième semaine…

Ouvrage édité par l'Aeloc
L’agriculteur érudit et curieux Elie Lèbre (Cucuron –  Luberon : 1920-91) par bonheur rencontra l’occitaniste Madeleine Jaquier, et le fruit d’années de collectage nous a permis d’en savoir beaucoup sur la manière vivante et quotidienne de parler provençal.
 
Avec l’aimable autorisation d’Alain Barthelémy-Vigouroux qui a organisé la masse de notes et d’enregistrements issus de ce travail, nous vous en offrons un morceau chaque semaine, en vous recommandant d’acquérir le livre édité par l’Association Pour l’Enseignement de la Langue d’Oc .






Siatz cinquanta dos indispensables

52 contributeurs entre janvier et avril ont ajouté un supplément au prix de leur abonnement au mensuel Aquò d'Aquí, et c'est ainsi depuis deux ans. Leurs dons indispensables permettent à l'ultime magazine d'actualité en langue occitane de faire un pied de nez aux cassandres qui prédisent la mort de la diversité linguistique pour dire le monde.

Cinquantados contributors an portat pèira a Aquò d'Aquí dau tèmps dau darrier trimèstre, que li an aduch precisament 753,5 €uròs. Aquò representa a pauc près la meitat dau còst de l'estampaire per un numerò.












Assembladas/Reglamen

De fenèstras per finançar l’occitan amé l’Euròpa en 2014-2020 - 12/12/2012

STRASBURGO / PARLAMENTO EUROPEO. Nonostante un bilancio europeo rivisto al ribasso, un finanziamento delle azioni a favore delle lingue regionali diventerebbe di nuovo possible tra il 2014 e il 2020, specialmente per i progetti transfrontalieri. L’eurodeputato François Alfonsi ha commentato per Aquò d’Aquí il modo di procedere che permetterebbe di rendere l’Unione Europea meno riluttante.

De fenèstras per finançar l’occitan amé l’Euròpa en 2014-2020 - 09/12/2012

Malgré un budget européen promis à la baisse, un financement des actions pour les langues régionales redeviendrait possible entre 2014 et 2020, en particulier pour les projets transfrontaliers. Le député européen François Alfonsi a commenté pour Aquò d’Aquí la démarche qui rendrait l’Union Européenne moins frileuse. Un difficile parcours du non combattant, car c'est convaincre qu'il faut, malgré les chausse-trappes d’un euroscepticisme grandissant.
1 2
Recherche

Aquò d'Aquí de novembre laboure en occitan

Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.