Aquò d'Aqui

Journée historique pour les langues régionales

La loi dite Molac donnera des droits à l'enseignement des langues minoritaires en France, enfin ! ça ne s'est pas fait tout seul.

Bien des lecteurs d'Aquò d'Aquí ont été surpris, le 8 avril, du vote écrasant des députés en faveur de la loi de Protection des langues régionales, avancées par le groupe parlementaire Libertés et Territoires. Pourtant une observation un peu fine des évènements qui ont conduits à cette issue aurait rassurée plus d'un.

















            partager partager

A Nimes Mesclum a premiat lo concors « Escriure »


NÎMES. Organisé par l’association occitaniste proche du journal La Marseillaise, le concours récompense toutes sortes d’écrits en occitan des deux graphies. La participation des enseignants est recommandée.



Amy Cros, elle même souvent primée entre Aran et Provence, annonce les résultats à l'Université Occitane d'Eté de Nîmes (photo xDR)
Amy Cros, elle même souvent primée entre Aran et Provence, annonce les résultats à l'Université Occitane d'Eté de Nîmes (photo xDR)

La remesa dei prèmeis dau Concors Escriure en Lenga d'Òc organizat per leis Amics de Mesclum se debanèt lo 9 de julhet a Nimes, dins lo quadre de l'Universitat Occitana d'Estiu. Classament : 

Prèmi Jòrgi GIBELIN : Cònte
1ex) Maria Andrea e Elisa ALVERNHE         La legenda de la fontassa
1ex) Francis COURNUT                    La missanta maire
3) Pèire THOUY                                La sanha reviscolada   
 
Prèmi Antòni FORTUNAT-MARION : Estudi
1) Gabi MOSNA                                Aquela empega
2) Crestian JOURDAN                      La mort dóu lapin
3) Marineta MAZOYER                    L'arbre de Nadal
 
Prèmi de la trobairitz Justina : Letra
1)  Ròsa MIOCH                                Letra a Olimpia
2)  Monica BELLEGARDE               Letra al Paire Nadal
3) Danièla MONTAGNIER               Letra
 
Prèmi Victor GELU : Novèla
1) Crestian BELLOC                          L’Estagi
2) Crestian JOURDAN                      Vièi rainaire rebourssié
3) Joaquim BLASCO                          In memoriam Joan Pau
 
Prèmi Jòrgi REBOUL : Poèma
1ex) Amy CROS                                 La vida umana
1ex) Gerard ROUSSEL                       Vermelhon
3) Genevieva LANDES                      Istòria d’un ivèrn
 
Prèmi Josèp ROUMANILLE : Umor
1) Tricì DUPUY                                 Lou pres di crouqueto
2) Gerard JUDET                               Una petita istòria de caça
ges de 3en
 

Concors venent avant lo premier d'abriu de 2019

Lo concors es dubèrt en totei lei publics (escolars, estudiants, adultes), en totei lei formas
 d’escritura (novèlas, còntes, poèmas, umor, letras, bandas dessenhadas), en totei lei grafias. 

La data limita de mandadís per lo concors venent es lo 1er d’abriu de 2019.

Lei tèxtes son a adreiçar per mel a : marnaudmesclum@orange.fr

Ensenhaires, pensatz de faire concórrer vòstrei escolans novèus, e brave mond parlatz 
ne’n a vòstrei conoissents qu’es totjorn una bèla causa de faire resclantir la lenga nòstra.

Mercredi 18 Juillet 2018
Miquèu Arnaud




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Dison que...

Nos villes avec leur nom historique et sans enquiquineur procédurier

Un aspect de la loi Molac, votée le 8 avril, est resté à tort dans l'ombre : le droit de nommer ses rues et ses entrées de ville sans être harcelé par un obsédé de la langue unique.

De la loi loi nº 2548 relative à la protection patrimoniale des langues régionales et à leur promotion, désormais connue sous le nom de son promoteur, Paul Molac, nous avons surtout retenu les articles permettant de renforcer l’enseignement bilingue dans les établissements publics.

 

Cependant s'il est un aspect de la promotion des langues minoritaires qui a été négligé par les commentateurs, c’est celui de la signalétique bilingue. C’est un tort car cette possibilité, enfin débarrassée des attaques imbéciles de soi-disant libres penseurs, fera évoluer les mentalités de nos concitoyens, à qui sera rappelée aisément la fierté de leur terroir.




Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.