La carte qui parle croquant

Une unité du CNRS a mis au point, avec l'aide de locuteurs, une carte de France des (nombreux) parlers des différentes langues autochtones territoriales.

126 ! Voilà le chiffre incroyable des dialectes différents des langues de France, tels que répertoriés pour vos oreilles par un laboratoire du CNRS, à Orsay.

 






            partager partager

D’electricians qu’apàran leis arpians




PAYS D'AIX. Les équipes d’Electricité et Réseau de Distribution de France travaillent sur des lignes sous tension pour empêcher l’électrocution des rapaces en Pays d’Aix. Parmi ces derniers, l’emblématique Aigle de Bonelli. Sur place l’électricien coopère avec la Ligue de Protection des Oiseaux.



Le "ganchó" spécial, indispensable pour travailler sur les lignes sous tension (photo MN)
Le "ganchó" spécial, indispensable pour travailler sur les lignes sous tension (photo MN)
Avetz jamai assajat de vissar am’un tornavitz  d’un mètre e mièg ? E de va faire a cinc mètres d’aut ? E au mai pròche d’una linha electrica que vos fa passar quàuquei 20 000 vòlts ? Dejà sembla pas tant facile…

Pasmens vaquí lo quotidian de Patric Lemessager, l’agach professionau ben amolat per lei kms de linhas qu’aqueu cap de chantiers amolona.

« Per ieu s’agisse de pausar sus nòstrei linhas de candèlas anti-rapaces ; aquélei menas de « V » que dévon entrepachar leis auceus de s’i pausar ».
 
Despuei lo matin, lo vaquí amé sa còla de blu vestida, sus un draiòu dau Pueilobier, a l’adrech de Venturi. Aquí pàusan son materiau, d’empachas a rapaces.
 
Es un afaire de vida o de mòrt per leis auceus de rapina. « Leis arpians, meme lei mai pichons, an una envergadura dei bèlas » qu’ajusta Alan Clermidy.

« Quand s’enàuran, te desplégan seis alas, e se per malur tòcan tot d’un còup doás linhas, lei vaquí torrats  ! »

L’aigla de Bonelli, rara e fragile

Le vissage des "bougies" s'effectue à distance d'au moins 0,60 m à cause des 20 000 volts de la ligne (photo MN)
Le vissage des "bougies" s'effectue à distance d'au moins 0,60 m à cause des 20 000 volts de la ligne (photo MN)
Aquel afogat d’auceus es un dei militants de la Liga d’Aparament deis Auceus (LPO en francés).

Mai eu es tanben un electrician retirat, que, segur, pòu jutjar dau gaubi de sei collègas mai joines.
 
Lo rapace li agrada mai que mai de se pausar sus lei pilònes electrics, que siégon de bòsc o de betum, per tresplombar son territòri de caça.

E, dins aqueu relarg, li trobarem l’aigla de Bonelli. Una raretat en França, mai pas tant dins lei Bocas-dau-Ròse, onte l’espècia s’espandisse.

« Èron 13 pareus fa dètz ans, e ara li son 17 ! » aponde Alan Clermidy. En veritat es la mitat de l’efectiu francés.
 
S’en fau pas espantar pasmens, bòrd qu’es enebit de lei caçar, e qu’en mai d’aquò aquela aigla pichona manja de tot : ratas-cortas, coleoptèrs o lagramusas.

« Fau dire qu’aquí la biodiversitat es dei bèlas ! ».
 
Pasmens pòu pas suportar d’èstre tresplombat, alòr pòu fugir lo territòri…Méfi lei delta plane !

Un km e mièg de « candèlas » per pas se cramar

Les bougies en place, les rapaces seront dissuadés de se poser et empêchés de s'électrocuter (photo MN)
Les bougies en place, les rapaces seront dissuadés de se poser et empêchés de s'électrocuter (photo MN)
ERDF es en convencien amé la Liga despuei mai de dètz ans, e a cha pauc « neutralísan » lei bigas.

N’i a ja agut 732, mentre lei 1750 que lei benevòles de la LPO avián identificats coma « a risc ».
 
De son costat, la còla dei « trabalhs sota tensien » de Patric Lemessager, a miegjorn ven de se n’en faire un quilomètre e mièg au Pueilobier.

I trabalhàvan despuei l’auba.
 
E, coma per lei saludar, vaquí qu’un faucon se pausa tot au cimeu d’un dei pilònes encara liures de « candèlas anti rapace » que son a vissar.

Dins son bèc esquicha un limbèrt dei gròs. Lei ornitològues se jítan sus sei pòrtavistas, dau temps que leis electricians, élei, se fan una visiera mé la man.
 
Lo mestier, de còp que li a, vos resèrva de bèlei causas.

Lei arpians en provençau

Ce faucon profite d'un rare pylône encore sans bougie pour déguster un lézard ocelé (photo MN)
Ce faucon profite d'un rare pylône encore sans bougie pour déguster un lézard ocelé (photo MN)
Circaète Jean-le-Blanc = Aigla-blanca testolassa
Milan noir  = Bèc-de-lesena blanc
Bondrée apivore = Boundrèia Rossa
Autour des palombes = Esparvier astor
Busard Saint-Martin = Tartau (ou tartaràs) dei blancs
Busard des roseaux = Tartau (ou tartaràs) dei paluns
(aqueu, au countrari deis autres, que migran, fa son nis a la Mar de Bèrra)
 
Grand Duc d'Europe = Gròs dùgo barbajan ou grand duc
(un arpian de nuech, que resta au meme endrech)

Article rédigé en provençal maritime avec les suggestions lexicales de Reinat Toscano, professeur certifié.
 
 
Tóteis aquelei noms d’auceus figúran dins l’obratge "Oiseaux remarquables de Provence", ed. Delachaux et niestlé, coll. "Les références du naturaliste". Un grand mercé a Viveta Delvoye, de la LPO dau País Sestian, per son lexic.

Vendredi 5 Juin 2015
Michel Neumuller





1.Posté par TOSCANO le 11/06/2015 08:22
Aquò fa vèire que lo progrès pòu èstre socitós de respectar la natura! A condicion d'èstre portat per d'òmes responsables!

2.Posté par Didier Maurell le 11/06/2015 08:24
Osco! De preso de counscièncio coume aquelo fan avança li causo. Mai se li avié un pau mèns de sou dins ITER e un pau mai dins l'aparamen de la naturo, sarié enca miés. Aro, vau pas fougna, siéu countènt pèr lis aucèu.

3.Posté par Tautil Gérard le 11/06/2015 22:23
Una iniciativa dei bònas que mòstra que EDF s'interessa pas solament a la rentabilitat electrica coma dins lo cas de l'entrepresa fotovoltaica de Rosset, menaçada de barradura en julhet...

4.Posté par Michel Neumuller le 11/06/2015 22:48
S'agis aquí de ERDF, filiala d'EDF, que vos mèna jusqu'a l'ostau lei regas electricas. L'afaire que nos ditz Gerard Tautil regarda Nexcis, una entrepresa de recerca qu'aviá inovat dins lei supòrt fòtovoltaics especiaus, tau coma lo veire dei finestras.

5.Posté par Joan-Pèire le 12/06/2015 12:54
Compliments per aquest travalh que coma lo ditz l'article sembla pas gaire aisat. Tot cen que va per aparar la natura va dins lo bòn sens. Esperi qu'aquesti iniciativas van persègre.

6.Posté par janczak-vaton Annie le 16/06/2015 08:48
Nous avons besoin de "transporter" l'électricité et ce n'est pas anodin pour l'avifaune. Les actions pour protéger celle-ci de nos interventions humaines devraient être systématiques. Osca per ço qu'es fach e osca per aquest article.

Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

L’Aquò d’Aquí estival sort du frigo !

Dison que...

L'acharnement judiciaire contre un juste

AIX-EN-PROVENCE. Cédric Herrou a secouru des dizaines de réfugiés aux pieds en sang. C'est ce juste que la Justice choisit de poursuivre.

L'acharnement judiciaire contre un juste
La Cour d'Appel d'Aix-en-Provence jugeait Cédric Herrou, cet agriculteur du pays niçois de 37 ans, accusé d'aide aux réfugiés qui, depuis des mois et le rétablissement de contrôles à la frontière italienne, affluent en suivant la voie de chemin de fer. S'il avait été condamné à des peines avec sursis par le Tribunal de Nice en première instance, ce dernier lui avait toutefois reconnu sa motivation humanitaire. Mais à Aix, tout change.

Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.