Les juristes face au politique en Catalogne

Les Catalans et les décideurs espagnols ne savent plus traduire les uns pour les autres les mots « compromis » et « dialogue ».

La foule qui accompagnait Artur Mas ce lundi matin six février au Tribunal Supérieur de Justice de Catalogne, a contribué à faire de ce procès pour « prévarication et désobéissance civile », une nouvelle occasion de mobiliser les Catalans pour l’indépendance. 






            partager partager

Totjorn que mai de bessons, mai pas pertot


Selon une étude franco-néerlandaise, les naissances de jumeaux ont doublé en quarante ans. Responsables : l’âge plus avancé des mères et la procréation médicale assistée. Mais certains pays échappent au phénomène.



Les techniques "massives" de procréation assistée expliquent pour partie la croissance de la gémelité (photo XDR)
Les techniques "massives" de procréation assistée expliquent pour partie la croissance de la gémelité (photo XDR)
Alora qu’en 1975 9,3 dròlles que crebàvan l’uòu sus 1000 èron de bessons en França, èron 17,4 en 2011. Quasi lo doble. Ais USA es tot parier : 9,5 en 1975, e 16,9 en 2011.
 
Aquela auça seriá deguda a l’assisténcia a procreacion d’un latz , e de l’autre a l’atge mai avançat dei maires, segon Gilles Pison, un cercaire de l’Ined qu’a publicat amé de collègas olandès, un estudi estatistic sus lo fenomène dei naissenças de bessons per la revista Population and Development.
 
Se lei naissenças de bessons èron importantas au moment de la premièra guerra mondiala, seriá per la reson qu’an aquela epòca l’atge mejan dei maires èra mai aut qu’en temps de patz. Puei aquel atge mejan aviá diminuit, de 29 ans e mièg en 1918 a 26 ans e mièg en 1970. E leis naissenças de bessons avián diminuit pereu .
 
E l’estudi ramenta que sabèm qu’amé lei fremas de mai de 45 ans que fan d’enfants, lo nombre de bessons a doblat. Aquélei naissenças se fan mai sovent amé l’assisténcia medicala a la procreacion.
 
Es aquela qu’auriá cambiat la situacion. Seriá responsabla de la mitat dei bessons, que ditz l’estudi francò-olandés. Es que la quantitat d’embrions que son intrats dins l’utèrus dei candidatas a la maternitat a una responsabilitat dins l’auça de gemelitat.
 
Pasmens, dins de país taus que lo Japon o lei País-Bas aquela creissença s’es arestada après que lo nombre d’ovocits siguèt diminuit per lei còlas de metges especializats.
 
« Aquela creissença de gemelitat es tambèn un problèma de santat publica » segon Gilles Pison, « bòrd que fan créisser tambèn lo risc de diabèta gestacionau e de depression pòst-natala…Mai pereu per lei pichons, que la mortalitat enfantila es mai granda am’élei ».

Ecrit avec les suggestions lexicales de Reinat Toscano.

Mardi 16 Février 2016
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche


Le prochain Aquò d'Aquí chez vous?

Dison que...

Vai te’n …plantar a la vinha

Ni Mélenchon ni Torreton n’avaient lu Giono ; mais alors qu’est-ce qu’ils en ont parlé avec certitude, à France 2 ! Ne reste plus qu’à ériger en vérité, absolue car médiatique, la diffamation de l’auteur. Sa mémoire doit être vaccinée à force…

D’aquela campanha electorala presidenciala, belèu que vos en parlarèm  pas mai que ce que fau… Avètz d’autre part de que escarcalhar uelhs e aurelhas, tant sembla que lei mèdias vòugon a tot pretz un segond torn amé sei candidats, que jornaus e cadenas siégon publics o que siégon detenguts per un papivòr, televòr, e obligat d’un dei candidats.
 
Es adonc amé eisitacien que vos parlarai de JL Mélenchon. Bòrd que fa pas partida d’aquélei candidats ja elegits per lei cadenas de TV.
Vai te’n …plantar a la vinha

Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.