Terre d'élection

Il y a les candidats qui parlent occitan, ceux qui font des promesses pour les langues régionales, et ceux qui ne comprennent pas tout à fait qui nous sommes.

Hou ! la…Non, pas de consignes de vote avec Aquò d’Aquí. Il faudra vous débrouiller sans. Nous sommes certains que vous vous en sortirez très bien sans nous.






            partager partager

Soyez propres et parlez sans accents


Les journalistes de la télévision publique sont tout simplement priés de rejoindre la périphérie hexagonale, s'ils parlent comme nous. Liberté, égalité, fraternité, mais pas sur les ondes.



En France,  journaliste de radio-télé avec un accent régional, vous seriez interdits d'antenne nationale. Tel est le catéchisme des bailes dans les chaînes publiques.

 

Soyez propres et parlez sans accents

Vous pouvez payer vos impôts afin de financer la TV publique, en France, si vous avez un accent. Mais pas y parler micro en mains.

Nous ne parlons pas ici des chaînes privées où les actionnaires font confiance aux directeurs d'antennes pour obéir à la loi de l'offre et de la demande supposée. Non, nous examinons bien les critères, tout à fait assumés, des chaînes publiques, payées à 100% avec l'argent du contribuable qui, lui, peut parler avec un accent, du moment qu'il émarge sa feuille d'impôts.

Et cette politique discriminatoire est totalement assumée par les responsables des rédactions des stations publiques, si l'on en croit l'un d'eux. Le directeur adjoint des rédactions de France TV,  le dit à nos confrères du monde.fr : " les têtes qui dépassent, on les renvoie dans leurs régions. Si un journaliste perpignanais avec un accent à couper au couteau arrivait à la télévision, ben non, je ne le prendrai pas. Et je défendrai l'idée qu'il ne faut pas le prendre, parce qu'on ne comprend pas ce qu'il raconte" .  L'enregistrement de Valérie Courtiau (excellente initiative de cette consoeur) nous le souligne : pas d'accents à la TV ! 

A part ça, en France, nous sommes tous égaux, la discrimination est interdite. Il faut que la "France de la diversité visible" le soit, visible, sur le petit écran ; et j'approuve cela. Mais la France de la diversité audible (on craint degun, j'invente le concept !), elle, est interdite de séjour à l'antenne. En tout cas s'il s'agit de parler à la France entière.

Nos idéaux républicains sont donc redéfinis par le microcosme médiatique parisien. Liberté (de parler parisien uniquement), égalité (sauf pour les croquants qui ont un accent), fraternité (mais surtout pas confraternité).

Déjà en 2014, pour le centenaire de la mort de Frédéric Mistral, les télévisions françaises considéraient le Prix Nobel 1904 de Littérature, comme un simple auteur régional.

En 2017, si Renat Mine avait l'idée saugrenue de faire entendre, à la TV, son accent d'entre Ecrins et Frioul, il serait renvoyé illico à Pôle Emploi. 

Et le CSA se tait. Allez savoir ! ses membres ont peut-être un accent.
 

Mardi 11 Avril 2017
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche



Aquò d’Aquí en mai…fait ce qu'il vous plaît

Dison que...

Soyez propres et parlez sans accents

Les journalistes de la télévision publique sont tout simplement priés de rejoindre la périphérie hexagonale, s'ils parlent comme nous. Liberté, égalité, fraternité, mais pas sur les ondes.

En France,  journaliste de radio-télé avec un accent régional, vous seriez interdits d'antenne nationale. Tel est le catéchisme des bailes dans les chaînes publiques.

 

Soyez propres et parlez sans accents

Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.