La carte qui parle croquant

Une unité du CNRS a mis au point, avec l'aide de locuteurs, une carte de France des (nombreux) parlers des différentes langues autochtones territoriales.

126 ! Voilà le chiffre incroyable des dialectes différents des langues de France, tels que répertoriés pour vos oreilles par un laboratoire du CNRS, à Orsay.

 






            partager partager

Provença, un hot-spot de biòdiversitat d’aparar

Provence, un "point chaud" de la biodiversité à défendre


Le Conseil Régional Paca élabore une stratégie globale pour maintenir la biodiversité exceptionnelle de la Provence. Un observatoire du même nom est en cours de constitution, et acteurs et élus se demandent comment faire accepter l’idée face aux aménageurs en temps de crise.



Les Gorges de Daluis (06) illustrent la qualité de la biodiversité provençale. Elles viennent d'être déclarées "Réserve Naturelle" (photo XDR)
Les Gorges de Daluis (06) illustrent la qualité de la biodiversité provençale. Elles viennent d'être déclarées "Réserve Naturelle" (photo XDR)
Bauç vertiginós, rocàs rojas sus fons de valada verda e blava…lei gòrgas de Daluissa, dins la valada auta dau Var, es una belòia que trelusa sus mila ectaras, escondut de la plana dau Var tala que la conéisson lei agençaires dau territòri, que la vòlon curbir de bastiments industriaus e autrei relargs d’entrepresas.
 
Lei Gòrgas de Daluissa venon tot bèu just d’èstre classadas coma Reserva Naturala per lo Consèu Regionau. E se lo president n’en sarà un cònsol deputat UMP, Charles Ange Ginesy, son bailejament sarà fisat a la Liga de Proteccion deis Aucèus.
 
« La fauna es pron richa aquí, e particulara estènt que lei gòrgas son prefondas, qu’afavorisan de bèstias qu’aiman l’aiga e l’ombra » nos ditz lo delegat de la LPO, Benjamin Kabouche. « S’i tròbon *en particular doas espècias de cacalausas endemicas que son aquí e enluec ». Lei rata-penadas son nombrosas e variadas.
 
Aquel exemple de proteccion illustra la politica dau Consèu Regionau favorabla a la biòdiversitat, monte s’agís de reservar de crosieras entre d’endrechs monte aquela biòdiversitat es polida. Dison de « tramas » verdas e blavas, segon que se tròbon* en mitan terrestra ò aquatic.
 
Lo 16 de novèmbre, lo monde dei aparaires professionaus de la biòdiversitat èron accampats a l’Ostau de Region de Marselha, per parlar de l’estrategia regionala d’aparament de la biòdiversitat, justament.

Una relacion a beneficis mutuaus entre societat e natura

Annabelle Jaeger est au centre d'une Stratégie Régionale de la Biodiversité qui doit être adoptée par la Région Paca au printemps 2013 (photo MN)
Annabelle Jaeger est au centre d'une Stratégie Régionale de la Biodiversité qui doit être adoptée par la Région Paca au printemps 2013 (photo MN)
An pagat un baromètre de la natura a la revista Terre Sauvage, qu’a donat lei resultats. Aqueu nos ditz que lei bòscs ganhon d’espacis, mai qu’es perqué l’agricultura cala ; e  subretot que la Provença Aups e Còsta d’Azur es una « mosaïca unica de paisatges », un « hot-spot » coma dison, un ponch caud de la biòdiversitat, que son una desenada en mediterranèa, amé lo nòrd de Libia, lo Liban, la Grècia o la Sardenha…de protegir còntre totei lei temptativas d’artificialisar.
 
Justament, es aquò lo dangier. Coma es atractiva la Provença, lo monde e leis investissèires assajan de s’i amassar e d’i menar de projèctes d’agençaments totei mai destruseires  leis uns que leis autres.
 
Un esquèma regionau de la biòdiversitat deu s’elaborar lèu. Lo diagnostic es dejà establit despuei l’estiu passat, discutit au dintre d’atalhiers territoriaus amé d’elegits e d’aparaires de mestier. Ara s’agis de discutir, d’un biais tecnic, lei mejans d’aparar la bèla diversitat de nòstreis ecosistèmas, e de decidir de mesuras concrètas per i capitar.
 
Devriá se far au mes de fébrier 2013. La tòca, coma ditz Tomas Fourest, lo capolhier dau servici Natura a l’Agència Regionala de l’Environament, es de saber « coma bastir una relacion a beneficis mutuaus entre la societat e la biòdiversitat ».
 
Darrier toteis aquelei paraulas, li a la consciénça deis autoritats politicas regionalas que devon far vèire ais aparaires que son trabalh es valorisat, e ais elegits regionaus secutats per leis efèctes de la crisi que la biòdiversitat pòu provesir d’emplechs.
 

Còrrer lo risque d'un "productivisme esclairat"

« Es nòstra assegurança vida per l’avenir » pòu dire Annick Delhaye, la vici presidenta ecologista dau Consèu Regionau, delegada a l’environament. E son collèga, tanben ecologista e president de l’Arpe, Crestian Desplats, d’apondre que «nòstra economia e nòstra coesion sociala son leis enjuecs deis decisions que prenèm per la natura ».
 
Au printemps de l’an que vèn leis Provençaus saupran coma sa Region aurà resistit « a la pression fòrta per un retorn  a un productivisme esclairat » coma lo ditz Marie Bouchez, conselhiera regionala socialista, e la delegada ai Pargues regionaus.
 
Mai dins tot aquò se podèm demandar coma sarà partejat aquela vòlha per la natura, am’una populacion que tròba pas plaça dins aqueu processus de decision, e qu’es en generau taraudada per l’ancia naissuda de la crisi economica.
 
Segur que la responsa sarà dins lei perspectivas d’emplech ò d’activitats economicas que vendran de la valorisacion de la biodiversitat. A seis aparaires de faire la demonstracion e de la far partejar.


Criquet Pelerin dans une vallée du Mont Venturi, près d'Aix-en-Provence (photo MN)
Criquet Pelerin dans une vallée du Mont Venturi, près d'Aix-en-Provence (photo MN)

Article écrit en provençal rhodanien avec le regard de Guiu Garnier

Dimanche 25 Novembre 2012
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche



Aquò d'Aquí de juin entre émotions et raison

Dison que...

L'acharnement judiciaire contre un juste

AIX-EN-PROVENCE. Cédric Herrou a secouru des dizaines de réfugiés aux pieds en sang. C'est ce juste que la Justice choisit de poursuivre.

L'acharnement judiciaire contre un juste
La Cour d'Appel d'Aix-en-Provence jugeait Cédric Herrou, cet agriculteur du pays niçois de 37 ans, accusé d'aide aux réfugiés qui, depuis des mois et le rétablissement de contrôles à la frontière italienne, affluent en suivant la voie de chemin de fer. S'il avait été condamné à des peines avec sursis par le Tribunal de Nice en première instance, ce dernier lui avait toutefois reconnu sa motivation humanitaire. Mais à Aix, tout change.

Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.