La carte qui parle croquant

Une unité du CNRS a mis au point, avec l'aide de locuteurs, une carte de France des (nombreux) parlers des différentes langues autochtones territoriales.

126 ! Voilà le chiffre incroyable des dialectes différents des langues de France, tels que répertoriés pour vos oreilles par un laboratoire du CNRS, à Orsay.

 






            partager partager

Felip Rigaud entre à l'Académie d'Arles


ARLES. L'historien est aussi président du Cercle Occitan d'Arles. Il s'agit d'un spécialiste reconnu de l'histoire du littoral provençal.



L’historien Felip Rigaud est entré à l’Académie d’Arles le 28 mai dernier, au cours d’une cérémonie dont le point d’orgue aura été sa conférence sur les « galiots de fòrça e bònas vòlhas » entre les XIV et XVI è siècles provençaux.
 
Nous le voyons ici entouré par le président de l’Académie, l’archéologue Marc Heijman, et sa marraine, Odile Caylux, en charge du patrimoine à la Ville d’Arles.
 
Felip Rigaud, les lecteurs d’Aquò d’Aquí, le connaissent, parce qu’il est président de l’IEO d’Arles, mais surtout parce qu’il y a quelques années, il a commis un ouvrage de référence, « Lettres de la Costière », sur les vigies mobiles de Provence maritime, face aux attaques de pirates, entre les XIVè et XVIè siècles, quand les syndics s’avertissaient entre Hyères et Fos de l’apparition de voiles suspectes. Les billets étaient rédigés en occitan avant l’édit de Villers-Coterrêts, et constituent aujourd’hui de précieuses traces de la langue d’information à l’époque.
 
L’Académie d’Arles a été créée en 1666.
Felip Rigaud entouré par le pdt de l'Académie, Marc Heijman, et sa marraine, Odile Caylux (photo Viviano Roux DR)
Felip Rigaud entouré par le pdt de l'Académie, Marc Heijman, et sa marraine, Odile Caylux (photo Viviano Roux DR)

Mercredi 28 Juin 2017
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

L’Aquò d’Aquí estival sort du frigo !

Dison que...

L'acharnement judiciaire contre un juste

AIX-EN-PROVENCE. Cédric Herrou a secouru des dizaines de réfugiés aux pieds en sang. C'est ce juste que la Justice choisit de poursuivre.

L'acharnement judiciaire contre un juste
La Cour d'Appel d'Aix-en-Provence jugeait Cédric Herrou, cet agriculteur du pays niçois de 37 ans, accusé d'aide aux réfugiés qui, depuis des mois et le rétablissement de contrôles à la frontière italienne, affluent en suivant la voie de chemin de fer. S'il avait été condamné à des peines avec sursis par le Tribunal de Nice en première instance, ce dernier lui avait toutefois reconnu sa motivation humanitaire. Mais à Aix, tout change.

Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.