Catalogne : pourquoi le référendum d’autodétermination ?

Depuis que les Félibres ont chanté « Catalan de liuen o fraire… », nos voisins, frères linguistiques, ne nous laissent pas indifférents. Le premier octobre prochain ils choisissent de devenir indépendants, ou pas. Essayons d’expliquer pourquoi et comment.

Les médias français ont un mal certain à appréhender la réalité de la situation politique catalane d’Espagne. Avec, disons-le, une tour Eiffel en tête, les journalistes de la télévision hexagonale, en général, plaquent une conception française sur une réalité catalane.






            partager partager

Déchéance démocratique




Dans un projet de Loi dont le journal Le Monde prête l’intention au gouvernement socialiste, l’essentiel des mesures de restrictions des libertés qu’entraîne l’état d’urgence serait intégré au code pénal français.
 
Le juge, c’en est l’idée principale, s’effacerait devant le policier. 

Et si le peuple de France ne correspond plus demain à l'image que s'en font ses dirigeants, faudra t-il le déchoir de sa nationalité?

Or, quand la Justice laisse le pouvoir à la police, la démocratie perd du terrain. Elle devient « démocrature ». C’est ce qui nous guette.
 
L’évènement signerait une belle victoire morale des terroristes islamo fascistes contre lesquels l’Etat est sensé lutter. Je devine déjà leur propagande : "voilà donc ce qu'est votre fameuse démocratie!"
 
Pour une démocratie vieille de deux siècles, on peut dire qu’elle n’est pas si durable que ça pour répondre aux préoccupations sécuritaires d’une aussi piètre manière.
 
Déjà elle prétend dire, bientôt, qui est ou n’est pas Français. La déviance ne pouvant être le produit d’une France pure et nette, il suffirait de déchoir de la nationalité française le déviant pour que le pays retrouve sa pureté. C’est l’idée.
 
La boîte de Pandore ainsi ouverte, on pourra demain déchoir de sa qualité de Français toute personne qui ne correspond pas aux fantasmes de nos dirigeants. Ces derniers ne seront jamais en cause, il suffira d’écarter de la communauté nationale toute personne qui dérange.
 
Quand la Constitution le permettra, c’est la Loi qui déterminera qui peut ou ne peut plus être considéré comme Français.
 
Imaginez un instant que, défendant sur le territoire français une langue qui n’est pas le français, vous deveniez demain un français suspect à ce titre ?
 
Ne voit-on pas très vite à quels égarements conduirait cette logique ?
 
Allons au bout de celle-ci. Si le peuple français ne correspond plus à l’idée que s’en font ses dirigeants, pourquoi ne pas le déclarer non-Français ?

Mercredi 6 Janvier 2016
Renat Mine




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche


Un numéro aussi rural qu’international

Dison que...

Primadié, Jòrgi Reboul, Pèire Rouquette, votre souffle nous inspire

Le référendum pour l'indépendance de la Catalogne est jugé illégal par le Tribunal Constitutionnel Espagnol. Aussi le gouvernement judiciarise cet événement politique, et fait taire les sites internet qui en informent les citoyens.

La gravité croissante des évènements de Catalogne nous interpelle. Bien sûr c’est loin d’être le seul pays au monde à connaitre ce type de tension. Et nous vous avons peu parlé de la Syrie ou  de la Libye…

Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.