Aquò d'Aqui


Lengas minorisadas : enfin una estrategia de reconquista

Avec un rassemblement peu couru et parisien, un fait majeur vient pourtant de survenir le 30 novembre : les défenseurs des langues minoritaires se sont alliés et ont décidé d’une feuille de route.

Davant la Glèisa Santa Clotilda, brandussan lei bandièras : negras amé tèsta de Maure, o arminas de muma color, sang e òr amé crotz de Forcauquier e Tolosa, o l’estrella de l’independentisme catalan, e d’autrei. Benlèu que son pas mai que sièis cents lei manifestants, mai ben colorats. Un arc de seda dei minoritats lenguisticas de l’exagòne. Justament èra la tòca d’aqueu recampament : faire molon, e charrar de ce que partejan totei, una lenga mespresada, en dangier de disparéisser.

Lengas minorisadas : enfin una estrategia de reconquista















            partager partager

S'abonner au mensuel Aquò d’Aquí


Aquò d'Aquí c'est aussi un journal de papier que le facteur vous amène tous les mois. Cette version contient des articles de fond, des dossiers thématiques, des brèves, des chroniques spécialisées et des feuilletons qui ne figurent pas sur la version pour le web. En vous abonnant, vous financez aussi l'accès des plus jeunes au journal web. Grâce à vous, il est gratuit, et la langue d'oc affirme sa présence dans l'univers de l'information.



S'abonner au mensuel Aquò d’Aquí
Abonnements de 10 numéro - 25€

Les chèques sont à mettre à l’ordre d’Aquo d’Aqui.



Vous pouvez aussi choisir un abonnement de soutien : vous fixez alors vous même la somme et ce sera très bien.

Enfin, désormais vous pouvez choisir de régler votre abonnement grâce à un
paiement sécurisé en ligne

Adresser le paiement par chèque à :

Aquò d’Aquí
Pascaline Barthélémy
La Perle
bâtiment B
20 Bd Bonniot
13012 Marseille

Chèques à l'ordre d'Aquò d'Aquí

Vendredi 20 Octobre 2017
 




Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

L'Aquò d'Aquí de fin d'année s'attelle à la charrue
Dison que...

Venus

Notre statue volée dit bien l'état d'esprit français vis à vis de l'égalité de traitement culturel

Trobada dins lo ròdol dei vestigis dau teatre roman d'Arle en 1651, l'estatua d'Afrodita, que dison "Venus d'Arle" seriá de Praxitèl.

 

Siguèt mandada a Paris vintados ans puei sus l'exigéncia de Loís XIV (e non ofèrta per la Comuna coma ditz lo cartèl dau Musèu, ara!), Rei Soleu, que non! Rei Raubaire!

Venus


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.