Aquò d'Aqui

2021...

Aquò d'Aquí vous souhaite la meilleure année possible et sera aux côté de tous ceux qui défendent activement la transmission de notre langue d'oc.

A tous ceux qui ont fermé la porte de 2020 en criant “bon débarras, année de m…”, nous devons hélas le dire, 2021 risque de ne pas être meilleure pour la convivialité, et le retour de flammes économique brulera plus qu’il ne réchauffera. Désolé de ne pas être optimiste. Nous adorerions pourtant !

 


















            partager partager

Pierlau Bertolino artiste dans sa ville


Le vielliste marseillais s'est impliqué dans la vie de sa ville, "comme artiste" précise t'il. A l'heure de préparer spectacle et disque il livre aussi sa vision de Marseille, à l'heure des "requalifications".



En résidence Cité de la Musique de Marseille, en janvier 2019 ( photo MN)
En résidence Cité de la Musique de Marseille, en janvier 2019 ( photo MN)
Il pose son instrument, précautionneusement, sur une chaise, et s'autorise une pause, avec son collègue breton Gurvant Le Gac. Pèire Laurenç Bertolino était en résidence à la Cité de la Musique, en janvier, et nous a accordé du temps. Nos lecteurs en profiteront, en provençal, dans notre numéro d'avril.

"J'ai pu penser qu'un artiste pouvait vivre hors-sol, je ne le crois plus. Ma musique prend sens dans le partage, c'est ce que je recherche, sans quoi je me serais fait peintre".

L'artiste a joué plusieurs fois, depuis octobre, en soutien aux protestataires de la Plaine, son quartier, qu'il refuse de voir transformer contre ses habitants. Et le scandale des immeubles périlleux de Marseille n'a fait que renforcer sa conviction. Il l'affirme, mais vielle en mains.


Jeudi 14 Mars 2019
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche
Distanciau e presenciau dins l’Aquò d’Aquí de març


Dison que...

Parler occitan, l'avenir

Rodin Kaufmann sort ces jours-ci son nouvel album, Pantais clus, fruit d'un long travail. Et sinon, que fait-il ? Il retourne à l'école ; de là il échange et nous parle des identités.

En ce moment entre autres choses j’interviewe des enfants. On parle du temps, des souvenirs et des souhaits. Aujourd’hui j’étais à l’école primaire Mandela de Béziers. En face de moi il y avait Birgul et Oumaima, qui sont en CE1, et elles apprennent le français et l’occitan en même temps.
Rodin Kaufmann (photo MN)


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.