Aquò d'Aqui

Journée historique pour les langues régionales

La loi dite Molac donnera des droits à l'enseignement des langues minoritaires en France, enfin ! ça ne s'est pas fait tout seul.

Bien des lecteurs d'Aquò d'Aquí ont été surpris, le 8 avril, du vote écrasant des députés en faveur de la loi de Protection des langues régionales, avancées par le groupe parlementaire Libertés et Territoires. Pourtant une observation un peu fine des évènements qui ont conduits à cette issue aurait rassurée plus d'un.

















            partager partager

Med Cop 21, le changement climatique en occitan aussi


peis d'abriuMARSEILLE. La conférence des régions sur le climat, à Marseille en mai-juin, verra ses débats traduits en simultané notamment en occitan, frioulan et galicien. C’est une société galloise qui a obtenu le marché.



Fin mai début juin la Conférence des Régions sur le Climat aura lieu à la Villa Méditerranée (photo MN)
Fin mai début juin la Conférence des Régions sur le Climat aura lieu à la Villa Méditerranée (photo MN)
La Conférence des élus locaux et régionaux de la Méditerranée sur le climat verra traduits en occitan de Provence les débats, à Marseille, fin mai et début juin 2015.
 
Retenue par la Commission Méditerranée de Cités et Gouvernements Locaux Unis, la société Fisher Translate Ltd (April on Swansee, GB) a emporté le marché de la traduction simultanée parce qu’elle a répondu à l’appel d’offres en incluant dans son offre une proposition de traductions en gallois, frioulan, galicien et occitan.
 
« Pour ce qui est du gallois, aucun problème, nous avions les compétences chez nous, et je le parle moi-même », souligne Edwin Ebrill-Ffwl, chairman de Fisher Translate, de passage à Marseille, ce mercredi, où il signait le marché.
 
« Pour le frioulan et le galicien nous nous sommes appuyés sur les deux Régions, où le bilinguisme est une politique habituelle et les traducteurs professionnels légion ». Toutefois, « pour ce qui est de l’occitan, spécialement du provençal, nous avons dû prendre acte d’une situation pour moi compliquée. Il existe deux manières de l’écrire, et nous avons donc du doubler la mission des trois personnes recrutées. Si pour l’oral il n’y a aucun problème, nous avons dû embaucher deux rédacteurs pour écrire – en partie – les actes de ce Med Cop 21 chacun d’une façon différente. »

Les actes seront rédigés dans les deux graphies du provençal

Edwin Ebrill-Ffwl (prononcer « Abrish-Fuï ») dit avoir été surpris, après avoir organisé l’offre d’occitan, de recevoir un email outré d’une association sise à Grans-en-Provence, suivi d’une demi-douzaine de coups de téléphone véhéments.

« J’avoue n’avoir rien compris vraiment à cette histoire de mots que Frédéric Mistral prononçait « o » et les troubadours « a ». Cela m’échappe, comme sans doute la plupart des Européens. Nous nous étions originellement adressés  à un institut d'études occitanes. J’étais à deux doigts de laisser tomber, mais je me suis finalement adressé à plusieurs associations qui ont relayé notre proposition ».
 
Les débats auront lieu à la Villa Méditerranée, à Marseille, réunissant de nombreux experts du changement climatique et élus régionaux européens. Ceux-ci doivent rédiger une déclaration. Cette dernière sera ensuite présentée à la Conférence Paris Climat 2015 (COP 21) à Paris à la fin de l’année.
 
La France présidera en effet la Conférence des Parties de la Convention Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques (COP21/CMP11), précédant un hypothétique accord mondial sur le climat, qui viserait à maintenir le réchauffement en deçà de 2°C.
 
Le président François Hollande assistera aux débats marseillais de Med Cop 21. Ce sera pour le président français, une première. Il n’a jamais entendu d’occitan dans une réunion de portée internationale.
 
Il ne déjeunera pas toutefois avec les congressistes mais, avec d'autres chefs d'Etats, dans un restaurant du Vallon des Auffes, avec un menu exclusivement composé de poissons.
Au menu du chef d'Etat, en attendant que le réchauffement ne les raréfie, du poisson, du poisson, rien que du poisson (photo MN)
Au menu du chef d'Etat, en attendant que le réchauffement ne les raréfie, du poisson, du poisson, rien que du poisson (photo MN)

Mercredi 1 Avril 2015
Renat Mine




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Dison que...

Jornalet cerca lo mejan de contuniar

Le journal occitan en ligne vend désormais des livres et reçoit des dons sur son site web

BARCELONA. Dans l’écosystème médiatique occitan, il y a bien peu de journaux d’actualité sociétale. Les maintenir relève du tour de force, et Jornalet, à Barcelona, propose à ses visiteurs d’acheter dans sa boutique en ligne pour tenir le coup. Laissons la parole au créateur et cheville ouvrière du Jornalet, Ferriol Macip Bonet.

Ferriol Macip Bonet, fondateur du Jornalet, qui fait un appel à dons et met en place la vente en ligne de livres en occitan (photo MN)

Jornalet se finança mai que mai amb la collaboracion de sos legeires. Nasquèt en març de 2012 gràcias a la generositat de dos mecènas que cresián al projècte, e tanben gràcias la publicitat institucionala de tres collectivitats importantas. Quant Jornalet nasquèt aviam previst qu’auriam pro de ressorsas publicitàrias, gràcias a la difusion del quotidian numeric. Mas, d’un latz, Google Ads acceptèt pas de publicar d’anóncias car son traductor automatic compren pas l’occitan.

 

 




Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.