Aquò d'Aqui


            partager partager

Lou Canau de Prouvènço mai telebeileja


Le nouveau centre de télégestion doit optimiser l’utilisation de l’eau en Provence à l’heure du réchauffement climatique.



210 km d'ouvrages principaux et des centaines de canaux secondaires, vannes, pompes, etc. gérés à partir du nouveau centre du Tholonet pour deux millions d'utilisateurs (photo MN)
210 km d'ouvrages principaux et des centaines de canaux secondaires, vannes, pompes, etc. gérés à partir du nouveau centre du Tholonet pour deux millions d'utilisateurs (photo MN)
Emé 220 milien de mètre cubo d’aigo chasque an que passon dins si canau e àutri roubino, sus e souto terro, la Soucieta dóu Canau de Prouvènço tenié pèr uno grosso escoumesso de beileja la distribucioun de la mita o quàsi de la poupulacioun prouvençalo.
 
Vèn d’inaugura soun nouvèu cèntre de telegestioun, que déu gaubeja quàuqui 210 km d’óubrage, quatre vint cinc restanco e jaço d’aigo, e quatre vint tres estacioun de poumpage.
 
Au sèti d’aquelo soucieta publico neissudo en 1957, au Toulounet, lou cèntre, qu’a cousta dous milien d’€uro, sera beileja per sièis persouno, mai de cop en astrento au siéu. Es qu’em’un ourdinatour, à l’oustau es poussible de viha sus la bono tengudo de tant d’óubrage.
 
« Lou principau avantage es segur qu’emé d’acidènt, poudrian èstre mai reatiéu » que dis Christian Magnin, lou baile de la Teinico à la SCP. « Mai segur qu’em’acò, mai que tout poudren geri l’aigo pèr n’en perdre mens qu’avans dins la naturo ».
 
A l’ouro que lou rescaufamen climati chirouno tóuti lei gestiounàri d’aigo, sera pas de neglegi.

Vendredi 22 Avril 2016
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

On vous parle des poétesses d'oc ?
Dison que...

L'autre pandémie...à perpétuité ?

L'air pollué tue plus surement et plus massivement que la covid 19. Or, cette dernière, en forçant à la cessation d'activités, a révélé les responsables des pollutions les plus prégnantes sinon les plus connues.

L'autre pandémie...à perpétuité ?

Avec près de trente mille morts, la crise de la covid 19, dont on n’ose encore parler au passé, a marqué le premier trimestre de 2020. Elle nous a paru à juste titre terrible. Ces morts sont dues en fait aux affections respirtatoires qui souvent suivaient l’infection virale. Or, il nous faut remettre, toute traumatisante qu’elle soit, cette maladie planétaire dans un contexte plus large.

 

Entre trois et quatr millions de personnes décèdent chaque année d’affections respiratoires dans le monde. La bronchopneumopathie chronique obstructive, autrement dit la bronchite chronique, est un fléau.

 

Et pour partie ce que nous respirons au quotidien aggrave tous les symptômes. Encore ne sait-on pas tout, loin de là, sur  l'air qui est sensé nous faire vivre.



Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.