Aquò d'Aqui


            partager partager

Lei vièlhs telefòns mes ai ravans a partir de 2021




Et jusqu'aux années 1970 la commutation était encore partiellement manuelle, grâce aux "demoiselles du téléphone" (photo XDR)
Et jusqu'aux années 1970 la commutation était encore partiellement manuelle, grâce aux "demoiselles du téléphone" (photo XDR)
A partir de 2018 Orange plaçarà pus de telefònes comutats en França. Puei, tre 2021, suprimirà, region per region, son malhum de Ret Telefonica Comutada (RTC) au benefici dau telefòne numeric, qu’es mai que majoritari despuei d’annadas.
 
Lo RTC èra lo malhum istoric dau telefòne en França. Son principi màger es qu’una continuitat electrica existisse entre dos terminaus telefonics, via un commutator. serà mes au ravan . Lo sistèma actuau eu es IP, (per Internet Protocòle).
 
A partir deis annadas 1990, lo telefòne fixe numeric a començat de prene sa plaça, am’eu un sistèma de modem (modulacion-demodulacion). A chapauc es aqueu qu’a suplantat lo vièlh sistèma.
 
Mai se l’Autoritat de Regulacion dei Telecòms (Arcep) a autorisat Orange a metre fin au RTC, es amé l’obligacion d’en avisar lo monde pertocat au mens cinc ans avans la supression.

Lundi 22 Février 2016
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

On vous parle des poétesses d'oc ?
Dison que...

L'autre pandémie...à perpétuité ?

L'air pollué tue plus surement et plus massivement que la covid 19. Or, cette dernière, en forçant à la cessation d'activités, a révélé les responsables des pollutions les plus prégnantes sinon les plus connues.

L'autre pandémie...à perpétuité ?

Avec près de trente mille morts, la crise de la covid 19, dont on n’ose encore parler au passé, a marqué le premier trimestre de 2020. Elle nous a paru à juste titre terrible. Ces morts sont dues en fait aux affections respirtatoires qui souvent suivaient l’infection virale. Or, il nous faut remettre, toute traumatisante qu’elle soit, cette maladie planétaire dans un contexte plus large.

 

Entre trois et quatr millions de personnes décèdent chaque année d’affections respiratoires dans le monde. La bronchopneumopathie chronique obstructive, autrement dit la bronchite chronique, est un fléau.

 

Et pour partie ce que nous respirons au quotidien aggrave tous les symptômes. Encore ne sait-on pas tout, loin de là, sur  l'air qui est sensé nous faire vivre.



Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.