Aquò d'Aqui

Quelques proverbes de Novembre

Relatifs au mois de novembre, ils nous parlent d'un temps d'avant le réchauffement climatique, d'évidence...

Òme de novembre es de bòna fusta
femna de novembre laissa que tabusta


(homme né en novembre sera de bon bois
femme née en novembre sera suractive)

in De qué farà aquel temps ?
(Petit précis de météorologie populaire occitane)
Pierre Mazodier - Marpoc

Per San Martin,
Boucho toun vin
Mette toun chàu dedin.


(Pour Saint Martin
bouche ton vin
et enferme ton chou)

in  Proverbes et dictons des Hautes-Alpes et de l'Ubaye 
éditions du Roc












            partager partager

Lèi universitària : « rendètz-nos lo drech a l’error ! »


AIX-EN-PROVENCE. La nouvelle loi sur l’accès à l’Université, dite Parcoursup, provoque l’occupation de nombreuses universités. Les étudiants du mouvement souhaitent « décider de notre avenir sans cette sélection, qui sera sociale ».



Le droit à prendre le temps de savoir soi-même quelle est sa propre voie (photo MN)
Le droit à prendre le temps de savoir soi-même quelle est sa propre voie (photo MN)
Un molon de cadieras entrecavaucadas enebisson l’intrada dei halls de l’Universitat sestiana. D’estudiants patrolhan, contraròlan. « Lo president d’Ais-Marselha Universitat nos repròcha un tag, o d’enebir l’intrada a la Bibliotèca Universitari qu’a pasmens eu mume decidit de barrar ». Clemença estudia lei Letras aquí, e despuei de setmanas occupa lo terren. De jorns coma de nuech, amé benlèu 250 personas. Amé de bonurs e de malurs : « la plueja a acompanhat totei nòstrei manifestaciens, qu’a descoratjat ben de monde… Fins qu’au 22 de març a Montpelhier ».
 
Aqueu jorn, d’òmes violents am’un professor, an assajat de descasar d’estudiants, a l’Universitat Pau Valery. « Aquela accien de faissistes a relançat lo movament » sotalinha Audric, que passa un an fòra de Sciéncias Politicas, per estudiar aquí de lengas estrangieras. Quasi mòrt, lo movament s’es reviscolat d’un còp. E se senton plus tant solets, leis estudiants que lo menon a-z-Ais , despuei « que lei dockers de Marselha nos an donat son sosten, e afirmats que, si li aviá d’acciens violentas per nos descasar, elei serián presents amé nosautres ! » s’alegra Audric.
 
Segur que lo president de l’Universitat podrà pas – de supausar que va vòudriá – chanjar la lèi. Mai podriá la renegar, « coma l’a ja fach son collèga de l’Universitat de Pau ! » sotalinha Clemença. « T’an lo poder de pas l’aplicar, e es aquò qu’assajam de negociar ».

« S’orientar tardierament deuriá èstre un drech ! » acaba Max. vengut tardierament ais estudis superiors. « Demandar a un joine de decidir de son avenir tre quinge ans, es pas caluc aquò ?! »
 

Vous avez lu un extrait de notre reportage, qui sera publié complet pour les abonnés du mensuel Aquò d'Aquí de juin. Pour vous abonner et soutenir la langue d'oc qui dit l'actualité de la société, c'est ici.

Mardi 8 Mai 2018
Michel Neumuller





1.Posté par Patric Sauzet le 17/05/2018 19:13
Adieu-siatz !
es possible que lei ORE presenta d'imperfeccions mas tot lo mond es consent que lo sistèma precedent foncionava pas. Assagem lo novèl e corregiscam-lo se cal.
La capacitats d'acuèlh de las filièiras son largament al dessus de la demanda levat per de seccions istoricament subrecargadas : psicologia, STAPS.
En occitan, dins las universitats ont avèm de cursus i a de plaças, tant coma volètz: a Tolosa, a Montpelhièr, a Bordèu, a Niça...
L'occitan a l'universitat s'ameritariá una mobilizacion de la joventut occitana.
L'ocupacion minoritària de las Universitat, l'empachament minoritari dels corses e dels examens sens parlar de las destruccion de locals e de materials es inacceptabla. La tòca d'aquel movement es fondamentalament de politica poticiana e los estudiants servisson d'instruments a de partits politics que se sabon pas far ausir dins la urnas. E las universitats ne patisson, en particular d'universitats del país d'òc ont d'ensenhaires e d'estudiants assajan de far viure los estudis d'òc, e que seràn fragilizats per la descredibilizacion que mena aquela cauma absurda.
La lucha per l'occitan a l'universitat, dins totas las universitats (una licéncia as Ais ?) : òc! Una sembla-lucha contra una seleccion imaginàrias : non pas. Mercé plan..
Coralament
Patric

2.Posté par Patric Sauzet le 17/05/2018 19:21
Resumit de mon messatge precedent : lo drech a l'error, òc ben, lo drech al necitge, non.

3.Posté par Patric Sauzet le 18/05/2018 14:36
[amb qques pècas de pica corregidas, perdon!]
Adieu-siatz !
es possible que la lei ORE presenta d'imperfeccions mas tot lo mond es consent que lo sistèma precedent foncionava pas. Assagem lo novèl e corregiscam-lo se cal.
La capacitats d'acuèlh de las filièiras son largament al dessus de la demanda levat per de seccions istoricament subrecargadas : psicologia, STAPS.
En occitan, dins las universitats ont avèm de cursus i a de plaças, tant coma volètz: a Tolosa, a Montpelhièr, a Bordèu, a Niça...
L'occitan a l'universitat s'ameritariá una mobilizacion de la joventut occitana.
L'ocupacion minoritària de las Universitats, l'empachament minoritari dels corses e dels examens sens parlar de las destruccion de locals e de materials es inacceptabla. La tòca d'aquel movement es fondamentalament de politica poticiana e los estudiants servisson d'instruments a de partits politics que se sabon pas far ausir dins las urnas. E las universitats ne patisson, en particular d'universitats del país d'òc ont d'ensenhaires e d'estudiants assajan de far viure los estudis d'òc, e que seràn fragilizats per la descredibilizacion que mena aquela cauma absurda.
La lucha per l'occitan a l'universitat, dins totas las universitats (una licéncia as Ais ?) : òc! Una sembla-lucha contra una seleccion imaginàrias : non pas.
Lo drecha l'error, òc, segur. Lo drecha al necitge, non pas...
Mercé plan..
Coralament
Patric

4.Posté par Bouvier Jean-Claude le 19/05/2018 16:55
Siáu plan d’acòrdi eme tu, Patric, sus la question d’ aquesta lei nòva. Es segur que presenta de dificultats d’applicacion : a faugut ana leu per cambiar lo sistema fòrça inhuman dau tiratge au sòrt e i a pas agut lo tèmps d’una experimentacion estrecha. Se pòu regretar. Mai fau dire e tornar dire que per lo promier còp i a un assai vertadier d’ajudar leis escolans dins sa causida d’estùdis universitaris e dins lo debanament d’aquesteis estùdis. Ai agut un carriera longa a l’universitat, siáu estat professor e tamben director de formacion, de facultat, president d’universitat e ai ben conegut lei problemas que venien d’una marrida orientacion e leis auvaris que ne’n resultavan. Lei mejans necessaris per que cadun trobe sa plaça, que son promes, son de segur a confiermar. Mai es una messòrga « politiciana » de faire creire qu’aquesta lei introdus tot simplament la seleccion e qu’es pas dins l’interès deis estudiants.

5.Posté par Patric Sauzet le 24/05/2018 08:48
Mercé Joan Claudi per ton comentari e me fa plaser de me trobar en acòrdi amb tu.
Vau uèi al Miralh tornar trobar mos estudiants...
Amistats
Patric

Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche
Dans Aquò d'Aquí de novembre
Dison que...

L'Etat protège toujours aussi peu mais impose toujours autant

L'autorité de l'Etat s'exerce depuis Paris et impose ses décisions à tous. Pour nous éviter le retour de la pandémie peut-être sont elles justifiées. Mais la méthode elle est injustifiable. Il est grand temps que nos élus prennent le pouvoir que le mépris jacobin leur dénie.

Voici donc le retour des restrictions majeures : sur le territoire de la métropole d'Aix-Marseille, les bars et restaurants ferment. En fait les lieux de rencontre, où l'épidémie peut circuler, mais aussi les idées et une certaine idée du bonheur.

Et peut-être fallait-il en passer par là. Mais qu'en décide une conversation téléphonique entre un ministre siégeant à l'ombre de la Tour Eiffel et son préfet, certainement pas habitué de la vie sociale méditerranéenne, cela interroge.


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.