Aquò d'Aqui


Lo dire d’Elie Lebre (15)

Comment un paysan provençal du XXème siècle disait son temps, les saisons, le bon sens... dans sa langue de tous les jours. Quinzième semaine…

Ouvrage édité par l'Aeloc
L’agriculteur érudit et curieux Elie Lèbre (Cucuron –  Luberon : 1920-91) par bonheur rencontra l’occitaniste Madeleine Jaquier, et le fruit d’années de collectage nous a permis d’en savoir beaucoup sur la manière vivante et quotidienne de parler provençal.
 
Avec l’aimable autorisation d’Alain Barthelémy-Vigouroux qui a organisé la masse de notes et d’enregistrements issus de ce travail, nous vous en offrons un morceau chaque semaine, en vous recommandant d’acquérir le livre édité par l’Association Pour l’Enseignement de la Langue d’Oc .






Siatz cinquanta dos indispensables

52 contributeurs entre janvier et avril ont ajouté un supplément au prix de leur abonnement au mensuel Aquò d'Aquí, et c'est ainsi depuis deux ans. Leurs dons indispensables permettent à l'ultime magazine d'actualité en langue occitane de faire un pied de nez aux cassandres qui prédisent la mort de la diversité linguistique pour dire le monde.

Cinquantados contributors an portat pèira a Aquò d'Aquí dau tèmps dau darrier trimèstre, que li an aduch precisament 753,5 €uròs. Aquò representa a pauc près la meitat dau còst de l'estampaire per un numerò.














            partager partager

Le français langue mal aimée de l'Union Européenne


BRUXELLES. Des fonctionnaires français de l'UE revendiquent le retour de leur langue comme officielle et de droit dans les actes de l'Institution Européenne.



Ursula von der Leyer, la présidente de la Commission Européenne, est elle-même trilingue : allemand, français, anglais (photo UE DR)
Ursula von der Leyer, la présidente de la Commission Européenne, est elle-même trilingue : allemand, français, anglais (photo UE DR)

L'arroseur est arrosé ! Les fonctionnaires Français de l'Union Européenne se plaignent : "en une décennie seulement, la situation s'est fortement dégradée" écrivent-ils à la future présidente de la Commission Européenne, Ursula von der Leyen.

"Nous voulons avoir le droit de travailler en français" soulignent-ils dans une lettre ouverte, alors même qu'en France les langues "de France" sont interdites de documents officiels depuis 1539.

Au cours des réunions, nombreuses, auxquelles ils assistent, ils reçoivent, disent-ils, l'instruction orale de ne pas rédiger de documents autrement qu'en anglais.

Réseaux sociaux, appels d'offres, documents d'information, y compris du public, en effet, il est de moins en moins possible de trouver une information rédigée en français sur le site web même de l'Union Européenne. Selon cette doléance la situation se serait "anglifiée" depuis dix ans de manière continue.

Parler français vous expose au reproche d'observer une attitude arrogante, regrettent les fonctionnaires européens de nationalité française. L'anglais lui n'essuie aucun reproche, alors même que le Royaume Uni quitte l'UE.

Le paradoxe reste que, le Royaume Uni quittant l'Union, l'anglais devrait cesser d'en être langue officielle. L'Irlande a en effet choisi d'officialiser l'irlandais, et Malte, le maltais...

A l'heure où l'Etat français restreint les possibilités d'enseigner les langues minoritaires de l'hexagone, légifère contre le bilinguisme des entrées de ville, et dénie même la possibilité de tarifs postaux préférentiels aux journaux qui ne proposent pas de français (mais les reconnait à ceux qui emploient l'anglais, du style "Vocable"), la plainte des fonctionnaires français apparaîtra  comme savoureuse à plus d'un.

Jeudi 19 Septembre 2019
Michel Neumuller





1.Posté par Joan Marc le 22/09/2019 19:25
Desiri al francés la benvenguda dins lo mond dels pateses.

Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Dans l'Aquò d'Aquí de l'été...

Dison que...

Uno marcho di fierta countrariado

AVIGNON. Les Gay Pride sont faites pour que la diversité s’affiche, s’affirme, gaiement et en couleurs. Quittant le chantier de l’Oustau Prouvençau e Occitan de Sault, bientôt inauguré, Raphaël a participé à celle d’Avignon. Hélas ! Tout y a été contraint par des autorités locales qui semblaient vouloir, sans vouloir.

Rafaèl Cuny
Lou darrié dissate, tres de setèmbre, m'anère espaceja dóu coustat de la ciéuta papalo, qu'aviéu ausi que se ié debanavo la proumiero Gay Pride avignounenco, caminado di fierta.



Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.