Aquò d'Aqui


            partager partager

Le français langue mal aimée de l'Union Européenne


BRUXELLES. Des fonctionnaires français de l'UE revendiquent le retour de leur langue comme officielle et de droit dans les actes de l'Institution Européenne.



Ursula von der Leyer, la présidente de la Commission Européenne, est elle-même trilingue : allemand, français, anglais (photo UE DR)
Ursula von der Leyer, la présidente de la Commission Européenne, est elle-même trilingue : allemand, français, anglais (photo UE DR)

L'arroseur est arrosé ! Les fonctionnaires Français de l'Union Européenne se plaignent : "en une décennie seulement, la situation s'est fortement dégradée" écrivent-ils à la future présidente de la Commission Européenne, Ursula von der Leyen.

"Nous voulons avoir le droit de travailler en français" soulignent-ils dans une lettre ouverte, alors même qu'en France les langues "de France" sont interdites de documents officiels depuis 1539.

Au cours des réunions, nombreuses, auxquelles ils assistent, ils reçoivent, disent-ils, l'instruction orale de ne pas rédiger de documents autrement qu'en anglais.

Réseaux sociaux, appels d'offres, documents d'information, y compris du public, en effet, il est de moins en moins possible de trouver une information rédigée en français sur le site web même de l'Union Européenne. Selon cette doléance la situation se serait "anglifiée" depuis dix ans de manière continue.

Parler français vous expose au reproche d'observer une attitude arrogante, regrettent les fonctionnaires européens de nationalité française. L'anglais lui n'essuie aucun reproche, alors même que le Royaume Uni quitte l'UE.

Le paradoxe reste que, le Royaume Uni quittant l'Union, l'anglais devrait cesser d'en être langue officielle. L'Irlande a en effet choisi d'officialiser l'irlandais, et Malte, le maltais...

A l'heure où l'Etat français restreint les possibilités d'enseigner les langues minoritaires de l'hexagone, légifère contre le bilinguisme des entrées de ville, et dénie même la possibilité de tarifs postaux préférentiels aux journaux qui ne proposent pas de français (mais les reconnait à ceux qui emploient l'anglais, du style "Vocable"), la plainte des fonctionnaires français apparaîtra  comme savoureuse à plus d'un.

Jeudi 19 Septembre 2019
Michel Neumuller





1.Posté par Joan Marc le 22/09/2019 19:25
Desiri al francés la benvenguda dins lo mond dels pateses.

Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

On vous parle des poétesses d'oc ?
Dison que...

L'autre pandémie...à perpétuité ?

L'air pollué tue plus surement et plus massivement que la covid 19. Or, cette dernière, en forçant à la cessation d'activités, a révélé les responsables des pollutions les plus prégnantes sinon les plus connues.

L'autre pandémie...à perpétuité ?

Avec près de trente mille morts, la crise de la covid 19, dont on n’ose encore parler au passé, a marqué le premier trimestre de 2020. Elle nous a paru à juste titre terrible. Ces morts sont dues en fait aux affections respirtatoires qui souvent suivaient l’infection virale. Or, il nous faut remettre, toute traumatisante qu’elle soit, cette maladie planétaire dans un contexte plus large.

 

Entre trois et quatr millions de personnes décèdent chaque année d’affections respiratoires dans le monde. La bronchopneumopathie chronique obstructive, autrement dit la bronchite chronique, est un fléau.

 

Et pour partie ce que nous respirons au quotidien aggrave tous les symptômes. Encore ne sait-on pas tout, loin de là, sur  l'air qui est sensé nous faire vivre.



Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.