Aquò d'Aqui


Lo dire d’Elie Lebre (15)

Comment un paysan provençal du XXème siècle disait son temps, les saisons, le bon sens... dans sa langue de tous les jours. Quinzième semaine…

Ouvrage édité par l'Aeloc
L’agriculteur érudit et curieux Elie Lèbre (Cucuron –  Luberon : 1920-91) par bonheur rencontra l’occitaniste Madeleine Jaquier, et le fruit d’années de collectage nous a permis d’en savoir beaucoup sur la manière vivante et quotidienne de parler provençal.
 
Avec l’aimable autorisation d’Alain Barthelémy-Vigouroux qui a organisé la masse de notes et d’enregistrements issus de ce travail, nous vous en offrons un morceau chaque semaine, en vous recommandant d’acquérir le livre édité par l’Association Pour l’Enseignement de la Langue d’Oc .






Siatz cinquanta dos indispensables

52 contributeurs entre janvier et avril ont ajouté un supplément au prix de leur abonnement au mensuel Aquò d'Aquí, et c'est ainsi depuis deux ans. Leurs dons indispensables permettent à l'ultime magazine d'actualité en langue occitane de faire un pied de nez aux cassandres qui prédisent la mort de la diversité linguistique pour dire le monde.

Cinquantados contributors an portat pèira a Aquò d'Aquí dau tèmps dau darrier trimèstre, que li an aduch precisament 753,5 €uròs. Aquò representa a pauc près la meitat dau còst de l'estampaire per un numerò.














            partager partager

La residéncia segondària qu’empacha lo monde de viure au país

Le sujet central du mensuel Aquò d'Aquí de mai 2022


Avec les restrictions liées à la pandémie, le phénomène s’est aggravé : résidences secondaires et locations saisonnières de courte durée font monter les prix et réduisent l’offre de logement pour les gens du pays.



Durant lo segond confinament Marielle leis a publicadas aquelei fotòs dau bonur sorrisent : amé son dròlle, son novèu companhon, totei davant una bèla tèrra facturada a cent-vint quilomètres de Paris, onte, quadre superior d’una companhia d’asseguranças, trabalha de costuma. Enfin ! sa residéncia segondària.

 

Un an puei, Crestian, qu’a chausit de restar au país d’Ate, cercava sensa relambi un ostau nòu, que lo sieu arriscava de s’escrancar. «Es pas de crèire coma a aumentat ! Me seriá estat possible fa cinc ans, ara non ! » E dins lei vilatges dau relarg, la dimenjada, es pron d’agachar lei placas d’imatriculacions : 69, 92, 38, 54.

 

« Es ben tipic de la situacion au nòstre a l’ora d’ara. E aquò pejora ! » nos vèn Arvei Guerrera, ex elegit occitanista ecologista au Consèu Regionau de Provença. « Aquí l’immobilier, son prètz, s’es auçat de 10 a 20 % alòr que ja èra tant aut… »


C'est ainsi que débute notre enquête, dont l'intégralité, avec articles d'opinion, est à retrouver dans notre mensuel du mois de mai. 

L'origine en est un colloque organisé par Oui la Provence
Les premières lignes de notre dossier consacré au thème : "vivre... et habiter au pays en tant de hausse des loyers..."
Les premières lignes de notre dossier consacré au thème : "vivre... et habiter au pays en tant de hausse des loyers..."

Jeudi 5 Mai 2022
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Aquò d'Aquí en décembre... c'est le moment où jamais de le sauver !

Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.