Aquò d'Aqui


L’occitan enseigné “dans le cadre de l’horaire normal”

Ne rêvons pas, loi Molac ou pas, l’emploi du temps continuera à proposer le choix à l’élève : occitan ou repas de midi ? Il convient de préparer la réaction dès maintenant, question d’égalité.

Bien qu’elle fut amputée par le Conseil Constitutionnel de dispositions majeures, la Loi Molac enfin promulguée autorise quelques avancées pour l’enseignement des langues régionales. Ainsi, théoriquement les “heures poivre” auront vécues et l’occitan devrait rejoindre les matières qui ont droit à des horaires “normaux”.

 

Mais théoriquement et pas plus… il est donc temps pour les défenseurs de se mobiliser. La rentrée scolaire doit être préparée.


















            partager partager

La formation des maîtres en langues minoritaires relancée par une convention


CORTE/BEZIERS. Une convention permettra aux futurs maîtres d'écoles en langues minoritaires d'échanger pratiques pédagogiques et étudiants. Elle lie les Calandretas Occitanes et l'ESPE de Corse.



Lors de la signature de la convention en Corse le 5 septembre (photo XDR)
Lors de la signature de la convention en Corse le 5 septembre (photo XDR)
L’Institut Supérieur des Langues de la République Française et l’Université Paoli de Corte (Corse) ont signé une convention qui doit « redonner de l’entrain à la formation des maîtres de langues de France » juge l’Institut APRENE qui, à Béziers, forme les enseignant des Calandretas, les écoles occitanes en immersion.
 
La convention de partenariat lie l’ESPE (l’institut public de formation de professeurs des écoles) de Corse, l’Università Pasquale Paoli et l’ISLRF. Elle se traduira par des échanges de pratiques éducatives et d’étudiants de master. Dès le mois d’octobre dix maîtres corses seront à Béziers, où APRENE organisera pour eux un séminaire de formation avec tous ses étudiants et professeurs.
 
Les différentes conventions de partenariats passées par l’ISLRF réunissent désormais les instituts de formation des professeurs de six langues minoritaires en France : alsacien et moselan, catalan et occitan, breton et corse, regroupées dans l’Institut Supérieur des Langues de la République. La mise en œuvre d’un master de formation, dit MEEF, leur permettra d’officialiser la formation aux enseignements bilingues, que l’administration française refusait jusqu’alors de considérer.
 
Les professeurs Corses qui bénéficieront de la première formation professionnelle à Béziers en octobre, y reviendront  pour le congrès des 40 ans des Calandretas, nées en 1979.

Vendredi 14 Septembre 2018
Michel Neumuller





1.Posté par PASCAL RECOTILLET le 15/09/2018 12:40
Quid des Espé occitanas ? Dau costat de l'Espé de Dinha, l'a pas gaire de ressòns. E d'un biais pus larg, pas de ressòns dins les Espé de l'Academia d'Ais-Marsilha.
Encara una accien facha per d'occitanistas per les còrses e ren per les occitans ?

Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche



Chanjar la Constitucion ? Dins l'Aquò d'Aquí d'estiu ne'n parlam
Dison que...

Quid de Mayotte ?

A la rentrée notre mensuel vous proposera une enquête fouillée sur la société du plus récent des départements français, dont la reconnaissance de la langue formait part de la loi Molac.

Que saviez vous de la politique de promotion du créole à la Réunion ? Et question subsidiaire, que savez vous vraiment de l’Ile de Mayotte, des tensions historiques et culturelles qui travaillent ce département français, dont seuls de rares échos parviennent en Métropole ?

 

Une des grandes satisfactions de notre journal reste de pouvoir vous en dire plus sur des des situations et des enjeux qui échappent à beaucoup.




Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.