Aquò d'Aqui


Lo dire d’Elie Lebre (15)

Comment un paysan provençal du XXème siècle disait son temps, les saisons, le bon sens... dans sa langue de tous les jours. Quinzième semaine…

Ouvrage édité par l'Aeloc
L’agriculteur érudit et curieux Elie Lèbre (Cucuron –  Luberon : 1920-91) par bonheur rencontra l’occitaniste Madeleine Jaquier, et le fruit d’années de collectage nous a permis d’en savoir beaucoup sur la manière vivante et quotidienne de parler provençal.
 
Avec l’aimable autorisation d’Alain Barthelémy-Vigouroux qui a organisé la masse de notes et d’enregistrements issus de ce travail, nous vous en offrons un morceau chaque semaine, en vous recommandant d’acquérir le livre édité par l’Association Pour l’Enseignement de la Langue d’Oc .






Siatz cinquanta dos indispensables

52 contributeurs entre janvier et avril ont ajouté un supplément au prix de leur abonnement au mensuel Aquò d'Aquí, et c'est ainsi depuis deux ans. Leurs dons indispensables permettent à l'ultime magazine d'actualité en langue occitane de faire un pied de nez aux cassandres qui prédisent la mort de la diversité linguistique pour dire le monde.

Cinquantados contributors an portat pèira a Aquò d'Aquí dau tèmps dau darrier trimèstre, que li an aduch precisament 753,5 €uròs. Aquò representa a pauc près la meitat dau còst de l'estampaire per un numerò.














            partager partager

La Tortue d’Hermann le dit : « siéu d’aqui ! »




Après la Vipère d’Orsini, voici l’emblématique tortue provençale que l’Agence Régionale Pour l’Environnement fait parler en langue régionale.



Fièr d'èstre fèr ! (Doc Arpe Paca DR)
Fièr d'èstre fèr ! (Doc Arpe Paca DR)
L’Agence Régionale Pour l’Environnement de Provence Alpes Côte d’Azur vient de faire imprimer plusieurs milliers d’autocollants consacrés à la protection de la Tortue d’Hermann.
 
L’unique tortue française est varoise et mise en grand danger par l’urbanisation galopante, une agriculture mécanisée, la prolifération des sangliers, et la circulation automobile.
 
« Il faut ajouter que cet animal sauvage est aussi collecté par les promeneurs, et se vend sur internet » ajoute-t-on à l’Arpe Paca.
 
Un programme de protection active européen Life permet à l’Arpe de lancer depuis 2009 diverses actions de protection. La sensibilisation du public, en particulier touristique, tient une grande place dans ce programme.
 
C’est là que s’inscrit l’autocollant : « sauvage c’est ma nature ». Et l’Arpe, qui cherche à créer un sentiment d’identification des Provençaux à leur animal emblématique, propose une partie du message en provençal.

Déjà la Vipère d'Orsini "èro d'aqui"

Trop souvent ramassée, voire vendue (photo MN)
Trop souvent ramassée, voire vendue (photo MN)
Rédigé en graphie mistralienne, ce simple « Siéu d’Aqui » est destiné à rendre proches les idées de défense de la culture régionale et de la biodiversité.
 
L’Arpe n’en est pas à son premier essai en la matière. L’autre programme Life qu’elle soutenait, à propos de la vipère d’orsini, a pris fin en 2012.

Il s’est traduit en particulier par un opuscule consacré à ce reptile mis en danger par les boisements artificiels, dont une version a été proposée en occitan alpin (l’animal vit surtout dans la Montagne de Lure).
 
Un autre livret, cette fois rédigé en provençal maritime et en graphie mistralienne, avait été édité à propos de la tortue d’hermann en 2014, rédigé par un des correcteurs d’Aquò d’Aquí, Alain Barthélemy-Vigouroux.
 
Une vidéo de 26 mn proposait aussi 4mn d’explications en provençal a l’été  2014.
 
DVD, opuscules et autocollants sont disponibles sur demande à l’Arpe Paca.
 
Celle-ci annonce de nouveaux projets en provençal.

Mardi 13 Janvier 2015
Michel Neumuller





1.Posté par amelia le 14/01/2015 10:55
siéu aquí o siéu charlie ? ;-)

Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Dans l'Aquò d'Aquí de l'été...

Dison que...

Uno marcho di fierta countrariado

AVIGNON. Les Gay Pride sont faites pour que la diversité s’affiche, s’affirme, gaiement et en couleurs. Quittant le chantier de l’Oustau Prouvençau e Occitan de Sault, bientôt inauguré, Raphaël a participé à celle d’Avignon. Hélas ! Tout y a été contraint par des autorités locales qui semblaient vouloir, sans vouloir.

Rafaèl Cuny
Lou darrié dissate, tres de setèmbre, m'anère espaceja dóu coustat de la ciéuta papalo, qu'aviéu ausi que se ié debanavo la proumiero Gay Pride avignounenco, caminado di fierta.



Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.