Aquò d'Aqui

Journée historique pour les langues régionales

La loi dite Molac donnera des droits à l'enseignement des langues minoritaires en France, enfin ! ça ne s'est pas fait tout seul.

Bien des lecteurs d'Aquò d'Aquí ont été surpris, le 8 avril, du vote écrasant des députés en faveur de la loi de Protection des langues régionales, avancées par le groupe parlementaire Libertés et Territoires. Pourtant une observation un peu fine des évènements qui ont conduits à cette issue aurait rassurée plus d'un.

















            partager partager

Fatna sarè pas refugiaa


BRIANCON. Les parents, Soudanais, venaient d'obtenir le statut de réfugiés. Fatna, née le 28 avril, sera, elle, Française.



Photo XDR
Photo XDR
Fatna a naissut a Briançon dins la nuech dau 28 au 29 d’abril, a l’Espital Public. E la Comuna a congratulat sos gents, Noha e Ibrahim. Ambdos venián de la « jungla de Calais ».

E se, desenant, son briançoneses, es perqué aquel parèl de Sodaneses an poscut obtenir l’estatut de refugiats.

Avián chausits de s’aluenchar de Calais e de sos auvaris , esperant lo tractament de son dorsier, e la naissença de son nenon.

Fatna, ela, sarè francesa, qu’es naissuá au nòstre. Amb de païses coma Itàlia, Austria, o tala la Granda Bretanha coma la màger part dels païses d’Euròpa centrala que i existe lo drech de la sang, o ancara au Japon, seriá pas estat tan possible.

L’Alemanha, ela, a chambiat sa legislacion en 1999, per passar dau drech de la sang a aquel dau sòl.

Ecrit en occitan alpin (ou vivaro-alpin), avec les suggestions lexicales de Laurenç Revest

Dimanche 1 Mai 2016
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche
Dans ce numéro d'avril du mensuel Aquò d'Aquí

Dison que...

Irresponsables !…

Le confinement de Paris a entrainé un véritable exode, et parmi ceux qui partent certains diffuseront le covid partout, sans être qualifiés d’irresponsables. Mais les carnavaliers marseillais, eux, le sont assurément...

Que son irresponsables, aquelei Marselhés ! Fa dos mes èran seis elegits, demandant concertacien a l’Estat avans tota decisien, qu’èran dichs com’aquò per lo baile dei redaccions de l’Express, l’omnipresent televisuau Cristophe Barbier.




Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.