Aquò d'Aqui


La Langue d’Oc
dans le parler d’aujourd’hui

Connaissez-vous la signification de cette expression ?


Et patin coufin * :

A - n'oublie pas tes patins ni ton couffin
B - etcetera
C - coucou je suis là (expression enfantine)


Répondre


Qu'es aquò, qu'es aquò ? (9)

Les devinettes d'Andrieu Lagarda, en languedocien, sont un modèle de finesse.Vous essayez de trouver... et vous nous écrivez la réponse.


Vaquí la devinalha dau jorn

Qu'es aquò, qu'es aquò ? (9)
Lo cap au solèu
e los pès dins l'aiga.


Qu'es aquò ?



 














            partager partager

Fatna sarè pas refugiaa


BRIANCON. Les parents, Soudanais, venaient d'obtenir le statut de réfugiés. Fatna, née le 28 avril, sera, elle, Française.



Photo XDR
Photo XDR
Fatna a naissut a Briançon dins la nuech dau 28 au 29 d’abril, a l’Espital Public. E la Comuna a congratulat sos gents, Noha e Ibrahim. Ambdos venián de la « jungla de Calais ».

E se, desenant, son briançoneses, es perqué aquel parèl de Sodaneses an poscut obtenir l’estatut de refugiats.

Avián chausits de s’aluenchar de Calais e de sos auvaris , esperant lo tractament de son dorsier, e la naissença de son nenon.

Fatna, ela, sarè francesa, qu’es naissuá au nòstre. Amb de païses coma Itàlia, Austria, o tala la Granda Bretanha coma la màger part dels païses d’Euròpa centrala que i existe lo drech de la sang, o ancara au Japon, seriá pas estat tan possible.

L’Alemanha, ela, a chambiat sa legislacion en 1999, per passar dau drech de la sang a aquel dau sòl.

Ecrit en occitan alpin (ou vivaro-alpin), avec les suggestions lexicales de Laurenç Revest

Dimanche 1 Mai 2016
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche



Votre numéro d'été invite à respirer
Dison que...

L'autre pandémie...à perpétuité ?

L'air pollué tue plus surement et plus massivement que la covid 19. Or, cette dernière, en forçant à la cessation d'activités, a révélé les responsables des pollutions les plus prégnantes sinon les plus connues.

L'autre pandémie...à perpétuité ?

Avec près de trente mille morts, la crise de la covid 19, dont on n’ose encore parler au passé, a marqué le premier trimestre de 2020. Elle nous a paru à juste titre terrible. Ces morts sont dues en fait aux affections respirtatoires qui souvent suivaient l’infection virale. Or, il nous faut remettre, toute traumatisante qu’elle soit, cette maladie planétaire dans un contexte plus large.

 

Entre trois et quatr millions de personnes décèdent chaque année d’affections respiratoires dans le monde. La bronchopneumopathie chronique obstructive, autrement dit la bronchite chronique, est un fléau.

 

Et pour partie ce que nous respirons au quotidien aggrave tous les symptômes. Encore ne sait-on pas tout, loin de là, sur  l'air qui est sensé nous faire vivre.



Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.